Barre oblique inversée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barre oblique inversée
\
Graphies
Graphie \
Codage
Nom Barre oblique inversée
Unicode U+005C
Bloc Commandes C0 et latin de base

La barre oblique inversée, tracée « \ », parfois appelée contre-oblique et connue également sous les appellations backslash, antislash ou "slish"[réf. nécessaire], est un symbole typographique.

En héraldique[modifier | modifier le code]

La différence entre les formes héraldiques 'barre' et 'bande'.

En héraldique, on dit \ bande et / barre. Ces traits sont obliques par hypothèse. Ces termes permettent d'éviter le recours à des anglicismes.

En mathématiques[modifier | modifier le code]

Le symbole \ est parfois utilisé en lieu et place du symbole ∖ (U+2216) qui signifie « privé de ». Ainsi, la fonction f qui à x associe 1/x a pour domaine de définition l'ensemble des réels moins 0 : \R^*, \R-\{0\} ou encore \R\setminus\{0\}.

En informatique[modifier | modifier le code]

En effet, elle peut être confondue :

  • avec des symboles monétaires d'Extrême-Orient ;
  • avec la barre oblique elle-même, notamment durant les premières années des systèmes d'exploitation pour PC.

Pour éviter la confusion, on évitera de nommer ainsi les barres obliques pour dicter le début d'une adresse HTTP : http:// (« h t t p, deux-points, deux barres » ou « … deux slashes » en utilisant l'anglicisme).

La barre oblique inversée est totalement inutilisée en DOS mais fut pourtant le caractère choisi par Microsoft pour indiquer les séparateurs de répertoires dans le DOS 2, qui admettait les hiérarchies de répertoires. En effet, lors de l'intégration du concept de répertoires directement pris à Unix, DOS étant très fortement inspiré de CP/M (d'où l'utilisation de lettres pour désigner les différents périphériques de stockage, par exemple A: pour le premier lecteur de disquette), la barre oblique était déjà utilisée par convention pour indiquer un paramètre sur la ligne de commande (par exemple, DIR /W pour afficher le contenu du répertoire en affichage "large") ; Unix utilise le tiret - ou le double-tiret --.

C'est pour des raisons de compatibilité ascendante que Windows (basé sur DOS jusqu'à Windows NT/2000/XP) a continué à utiliser la barre oblique inverse ("bande") au lieu de la barre oblique adoptée partout ailleurs (avec Mac OS X) basé sur Unix, Apple a remplacé le signe deux-points ":" séparateur des noms de répertoire sous MacOS Classic par la barre oblique).

Elle est placée à l'époque en Alt-Ctrl sur la disposition azerty[1]

Sur la plupart des systèmes d'exploitation, les adresses sur des périphériques de données s'écrivent avec la barre oblique. Pour Microsoft Windows, c'est la barre oblique inversée (exemple : C:\Mes Documents\Mes Images) alors que dans les systèmes UNIX, ainsi que pour les adresses réseau et internet (URL), les adresses de fichier s'écrivent avec la barre oblique normale (exemple dans votre barre d'adresse).

Pour un shell UNIX, la barre oblique inversée est un caractère d'échappement, permettant d'utiliser des caractères ayant par ailleurs une signification particulière pour le shell. (exemple : /mnt/hda1/Mes\ Documents/Mes\ Images/toi\&moi.png, où l'on a échappé les espaces et l'esperluette. Pour utiliser une barre oblique inversée, il faut la doubler : \\ ).

Pour le cas particulier du shell bash, voir Caractère d'échappement anti-slash.

En C et quelques autres langages de programmation, le caractère backslash est utilisé pour représenter des caractères : en hexadécimal (\x20 représente une espace), avec une lettre (\t représente une tabulation), ou en octal (\176 est un tilde).

En TeX, le backslash précède les noms de fonctions : \bye.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raccourci utilisé avant l’ajout de la touche Alt Gr.