Barre d'écartement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barre d'écartement avec menottes
Les jambes sont maintenues par une barre d'écartement attachée à ses chevilles. Elle porte également un bâillon (BDSM) à boule.

Une barre d'écartement est un accessoire BDSM souvent utilisé lors des sessions de bondage pour restreindre les mouvements du partenaire dominé. Elle consiste généralement en une barre métallique (la longueur varie typiquement de 50 à 100 cm selon le niveau de discipline souhaité) munie d'anneaux à ses extrémités pour permettre d'y attacher des menottes[1]. Elle peut présenter d'autres points d'attache sur sa longueur afin qu'on puisse fixer un collier, un dispositif de suspension, des cordes ou des chaînes.

Il existe des barres d'écartement télescopiques de sorte que leur longueur puisse varier, mais ces barres sont généralement moins robustes que les barres standards. Portée aux poignets, la barre d'écartement permet de maintenir les bras loin du corps. Aux chevilles ou aux genoux, elle immobilise le porteur en lui interdisant de se déplacer tout en offrant le libre accès à son entrejambe[2]. Une paire de barres d'écartement maintient le porteur dans la position dite de l'aigle déployé. Il est difficile voire impossible pour le partenaire dominé de marcher ou de se déplacer avec des barres d'écartements, ce qui rend plus facile la soumission physique et psychologique.

Ces barres d'écartement sont également utilisées dans la pratique du bondage de suspension. Les barres d'écartements fait mains peuvent être fabriquées à base de bambous et de vis[3]. Enfin, il existe des barres d'écartement qui se ferment sur le cou et les poignets appelées joug.

Sécurité[modifier | modifier le code]

La sécurité doit être vérifiée, lors de l'utilisation d'une barre d'écartement au niveau des jambes dans le cas où les jambes s'écarteraient trop loin l'une de l'autre, afin d’éviter tous types de déchirure musculaire. Également, si un partenaire se couche sur le dos avec une barre d'écartement attachée à ses chevilles, il doit être pris soin de ne pas faire pression sur les cuisses et les hanches, comme durant une relation sexuelle, pouvant créer un danger.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henkin, William A & Holiday, Sybil. "Consensual Sadomasochism : How to Talk About It and How to Do It Safely", p. 191
  2. Le BDSM pour les nuls édition 2006. Lulu.com.
  3. (en) Varrin, Claudia. The Art of Sensual Female Dominance: A Guide for Women, 2000. p. 28.