Barre chocolatée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une barre de chocolat Twix coupé en deux

Une barre chocolatée ou encore la barre de chocolat est une confiserie et grignotine composée le plus souvent d'un biscuit enrobé de chocolat, prenant la forme d'une barre.

Nom[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

L'appellation « barre chocolatée » est plus française tandis que « barre de chocolat » est plus spécifiquement franco-canadienne. L'expression « tablette de chocolat » sert souvent à désigner des plaquettes de chocolat pur (parfois avec ajout de fruits et noix), mais le terme s'emploie également pour parler de certaines confiseries chocolatées, notamment lorsqu'elles présentent la même forme longue et aplatie (Crunch, Caramilk)[1].

  • Le pralin (praslin) daterait de 1662. Ce serait M. Lasagne, cuisinier de M. de Choiseul, duc du Plessis-Praslin (F.)(ambassadeur de Louis XIII).
  • La praline créée par Jean Neuhaus (Bruxelles, B.) en 1912.
  • Le ballotin créé par Jean Neuhaus (Bruxelles, B.) en 1915.
  • Le bâton de chocolat fut inventé en 1936 par la chocolaterie « Jacques » à Eupen (B.).

Dans les pays anglophones[modifier | modifier le code]

L'appellation générale est « candy bar » en anglais américain, plus souvent « chocolate bar » dans le reste du monde anglophone.

Marques et produits de barres chocolatés[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Les marques de barres chocolatées déclinent parfois leurs produits en versions miniatures, ou glacées.

Version « maison »[modifier | modifier le code]

Même si la production de barres et de tablettes chocolatées est généralement industrielle (cf : liste ci-dessus), de plus en plus de personnes optent pour une fabrication « maison », en essayant de copier les recettes des industriels ou en laissant leur créativité parler[2]. Ce qui permet de contrôler la qualité des matières premières ainsi que l'absence d'additifs alimentaire ou d'auxiliaires technologiques. La raison de ce changement de consommation est peut-être aussi imputable à la simplicité des recettes qui peut séduire les néophytes en cuisine, surement plus enclin à consommer ce type de produit.

Nutrition[modifier | modifier le code]

Les barres de chocolat fabriquées par le secteur agroalimentaire, sont en tant qu'aliments, classées dans la catégorie malbouffe[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Boomerang, le côté obscur de la barre chocolatée, de Diego Buñuel, Canal+, 2013 (diffusé en février)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :