Barrage de castors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barrage de castor, Canal Whitefish, rapides St. Marys, Sault-Sainte-Marie, Ontario, Canada.

Un barrage de castors est un barrage naturel construit dans l'eau par les castors afin de se protéger contre les prédateurs comme les coyotes, les loups et les ours, et aussi de garantir un accès facile à la nourriture durant l'hiver. Ces structures modifient l'environnement naturel de façon à ce que l'écosystème global s'appuie sur le changement, ce qui fait du castor une espèce clé de voûte[1]. Les castors travaillent la nuit et sont des constructeurs prolifiques, portant boue et pierres avec leurs pattes de devant et de bois entre leurs dents. Les castors peuvent reconstruire un barrage principal du jour au lendemain, mais ne peuvent défendre les barrages secondaires aussi vigoureusement.

Construction[modifier | modifier le code]

Un niveau d'eau minimum de 0,6 à 0,9 mètre est nécessaire pour empêcher l'entrée sous-marine de la hutte de castors d'être bloquée par les glaces pendant l'hiver. Si l'eau n'est pas assez profonde, les castors construisent des barrages pour atteindre cet objectif. Ils commencent la construction en détournant le flux afin de réduire la pression d'écoulement de l'eau. Des branches et des rondins sont ensuite enfoncés dans la boue du lit du cours d'eau pour former une base. Ensuite, ils utilisent des bâtons, de l'écorce de feuillus, des roches, de la boue, de l'herbe, des feuilles, des plantes pour construire la superstructure. La hauteur moyenne d'un barrage est d'environ 1,8 mètre, avec une profondeur moyenne de l'eau derrière le barrage de 1,2 à 1,8 mètre. L'épaisseur du barrage est souvent autour de 1,5 mètre ou plus. La longueur dépend de la largeur du cours d'eau, mais en moyenne d'environ 4,5 mètres de long.

Les castors peuvent varier le type de construction de barrages et de la façon dont ils le construisent, en fonction de la vitesse du courant de l'eau. Dans un cours d'eau lent, ils construisent un barrage droit, tandis que dans l'eau en mouvement rapide le barrage a tendance à être courbé. Des déversoirs et des couloirs sont construits dans le barrage pour permettre à l'excès d'eau de s'écouler sans l'endommager. Les barrages sont généralement construits large à la base et le sommet est habituellement incliné en amont de résister à la force du courant. Une fois le barrage a inondé suffisamment d'espace à la bonne profondeur pour former une protection pour la hutte (couvrant souvent plusieurs hectares), les castors commencent la construction de la hutte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Le plus grand barrage de castors découvert grâce à Google Earth », Libération,‎ 7 mai 2010 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]