Barrage W. A. C. Bennett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barrage W. A. C. Bennett
Image illustrative de l'article Barrage W. A. C. Bennett
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique
Coordonnées 56° 01′ 06″ N 122° 12′ 25″ O / 56.0184389, -122.206850156° 01′ 06″ Nord 122° 12′ 25″ Ouest / 56.0184389, -122.2068501  
Cours d'eau Rivière de la Paix
Objectifs et impacts
Nom (en langue locale) W. A. C. Bennett Dam
Vocation production électrique
Propriétaire BC Hydro
Date du début des travaux 1968
Date de mise en service 1968
Barrage
Type Barrage poids
Hauteur du barrage (lit de rivière) 183 m
Longueur du barrage 2 068 m
Réservoir
Altitude du réservoir 672,08 m
Volume du réservoir 74 256 millions de m3
Surface du réservoir 177 300 ha
Longueur du réservoir 254 km
Centrale hydroélectrique
Nombre de turbines 10
Type de turbines Francis
Puissance installée 2 730 MW
Production annuelle 13 310 GWh/an
Irrigation
Surface irriguée 176 100 ha

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Barrage W. A. C. Bennett

Géolocalisation sur la carte : Colombie-Britannique

(Voir situation sur carte : Colombie-Britannique)
Barrage W. A. C. Bennett

Le barrage W. A. C. Bennett est un aménagement hydroélectrique sur la rivière de la Paix, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, au Canada. Son nom rend hommage à William Andrew Cecil Bennett, premier ministre de la Colombie-Britannique et père de BC Hydro, entreprise publique propriétaire de l'ouvrage. Il a été mis en service en 1968.

Le complexe, comprend le barrage, un réservoir, le lac Williston, ainsi que la centrale Gordon M. Shrum, dont les dix groupes peuvent produire jusqu'à 2 730 mégawatts d'électricité[1]. À raison d'une production moyenne de 13,1 térawatt-heures par année, cet aménagement hydroélectrique est le plus puissant en Colombie-Britannique, produisant à lui seul plus de 20 % de toute l'électricité consommée dans la province[2], en plus de figurer parmi les plus puissants au Canada, avec ceux de Robert-Bourassa, au Québec, et de Churchill Falls, au Labrador.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BC Hydro, « Quick Facts for the Year Ended March 31, 2010 »,‎ Juin 2010 (consulté le 2010-08-24)
  2. Statistique Canada, Bulletin sur la disponibilité et écoulement d’énergie au Canada, vol. 57-003-X, Ottawa,‎ février 2010 (ISSN 1708-1599, lire en ligne [PDF]), p. 24

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]