Baronh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baronh
Baronh
Auteur Hiroyuki Morioka
Pays Empire humain des Abh
(monde imaginaire)
Typologie langue flexionnelle
Catégorie langue imaginaire
Classification par famille

Le baronh (littéralement : langue des Abh) est une langue artificielle créée par Hiroyuki Morioka. Elle est parlée par les Abh, peuple au centre de la série des Seikai (Crest of the Stars, Banner of the Stars, Seikai no danshō). L'existence de cette langue et de son alphabet spécifique, appelé Ath, tous deux très présents dans les romans comme dans l'anime contribue au réalisme de l'histoire. Hiroyuki Morioka a développé le baronh au fur et à mesure, ce qui entraîne quelques incohérences, y compris en ce qui concerne la transcription des ath.

Origine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Empire humain des Abh.

Les Abh ont été créés par un groupe issu d'une nation asiatique, très probablement le Japon. Ils rejetaient les influences étrangères, ce qui les a conduit à adopter une version reconstruite du japonais, purgé des éléments chinois ou occidentaux, à partir de documents très anciens comme le Kojiki et le Man'yōshū. Les Abh ont adopté la langue de leurs créateurs, mais celle-ci a évolué très rapidement : Amateratsu, nom du vaisseau transportant les premiers Abh, est devenu Ablïarsec.

Alphabet et prononciation[modifier | modifier le code]

Les Ath

Les Abh ont développé leur propre alphabet, appelé Ath (lettre), dont certains caractères ressemblent fortement aux kana.

La translittération latine usuelle (mais non totalement réversible dans sa version usuelle) de cet alphabet, est dans l’ordre :

a, i, u, é, o, e, c, s, t, l, n, h, p, f, m, ï, ai (è), y, œ, r, ü, au (ɔ), ÿ, eu (ø), g, z, d, b.

La prononciation du baronh présente quelques difficultés. Chaque lettre représente un son spécifique. La transcription des Ath est celle qui est officiellement en usage dans l’Empire humain des Abh.

Note : les prononciations entre crochets renvoient à l'Alphabet phonétique international, et leur équivalence dans la notation X-SAMPA.

Voyelles[modifier | modifier le code]

La translittération latine usuelle des voyelles introduit des digrammes dont la translittération inverse en alphabet Ath est parfois ambigüe : au, ai, eu; dans certains textes, on peut leur préférer en cas d’ambiguïté leur écriture avec les mêmes lettres que l’alphabet phonétique international, ou l’utilisation d’accents.

Translittérations Notes Exemples
latine API X-SAMPA
i [i] [i]   idéal
é [e] [e]   échelle
ai / è [ɛ] [E]   pêche
e [ə] [@] schwa (e sourd, à peine prononcé) bouleverser
œ [œ] [9]   œil
eu / ø [ø] [2]   heureux
y [y] [y]   mur
u [u] [u]   touche
o [o] [o] o fermé opération
au / ɔ [ɔ] [O] o ouvert bol
a [a] [a] a ouvert avion

Semi-voyelles[modifier | modifier le code]

Les lettres ï, ü et ÿ sont employées en combinaison avec d’autres voyelles.

  • Elles peuvent avoir le rôle de semi-voyelle, comme dans üaritec ou Placïac.
  • Elles peuvent indiquer que les deux consonnes représentent deux sons différents : Sérnaïc se prononce "Sérnaï" [sernaj], Painaigh se prononce "Pènèj" [p?n??].
Translittérations Notes Exemples
latine API X-SAMPA
ï [j] [j]   travail
ü [w] [w]   whisky
ÿ [ɥ] [H]   huit

Consonnes[modifier | modifier le code]

La lettre h marque l’aspiration, mais lorsqu’elle suit une consonne, elle en modifie la prononciation, créant des digrammes dont la translittération latine reste toutefois réversible.

Le -c placé à la fin d’un mot (ainsi que -ec ou même seulement -e) ne se prononce pas :

  • frybarec (empire) se prononce « frubar » [frybar] ;
  • Ghintec est ainsi la transcription stricte de « Jint » [ʒint].

De même le -r final, placé après une consonne, ne se prononce pas ; il se prononce normalement après une voyelle (y compris un e sourd) :

  • nimh Laitpanr (grand-duc de Laipanh) se prononce « nif Lètpan » [nif lɛtpan], mais
  • dreuc Haïder (comte de Haïdec) se prononce « dreu Haïder » [drø hajdər].

La prononciation japonaise du baronh fait apparaître une règle dont les limites sont floues ; dans certains cas, le g se prononce comme une semi-voyelle ï [j] :

  • agth (domaine) se prononce « aïth » [ajθ] ; ou
  • Basrogrh (vaisseau commandé par Lamhirh dans Banner of the Stars) se prononce « Basroïr » [basrojʀ].
  • Ces deux cas suggèrent que cela se produit quand le g est précédé par une voyelle et suivi d’une consonne modifiée par le h.
Translittérations Notes Exemples
latine API X-SAMPA
m [m] [m] nasale bilabiale marchand
b [b] [b] plosive bilabiale voisée bouger
p [p] [p] plosive bilabiale sourde pilote
ph, mh [ɸ] [p\] fricative biliabiale sourde phare
bh [v] [v] fricative labiodentale voisée voyage
f [f] [f] fricative labiodentale sourde famille
n [n] [n] nasale alvéolaire nature
nh [ɲ] [J] nasale palatale gagner
dh [ð] [D] fricative dentale voisée anglais : this
th [θ] [T] fricative dentale sourde anglais : think
d [d] [d] occlusive alvéolaire voisée danse
t [t] [t] occlusive alvéolaire sourde transport
g [ɡ] [g] occlusive vélaire voisée garantie
c [k] [k] occlusive vélaire sourde casser
gh [ʒ] [Z] fricative post-alvéolaire voisée jovial
ch [ʃ] [S] fricative post-alvéolaire sourde chemin
z [z] [z] fricative alvéo-palatale voisée zibeline
s [s] [s] fricative alvéolaire sourde silence
r [r] [r] alvéolaire roulée espagnol : perro
rh [ʀ] [R] fricative uvulaire voisée roi
l [l] [l] spirante alvéolaire voisée lumière
h [h] [h] fricative glottale sourde hot-dog

Exemples[modifier | modifier le code]

Grammaire[modifier | modifier le code]

Le baronh, issu d'une langue agglutinante, a évolué vers une langue flexionnelle par transformation de certaines particules en suffixes. L'évolution n'est pas complète : le phénomène de flexion est limité aux noms et aux pronoms ; les variations de genre n'existent pas ; seuls les pronoms varient en nombre.

Les noms sont divisés en quatre catégories. La première catégorie se caractérise par le déplacement de la voyelle. Elle est aussi à l'origine d'une exception dans l'ordre des mots. Un nom au génitif se place après le mot auquel il se rattache, sauf les noms de la première catégorie, qui se placent avant : frymec négr [frym neg] (négr est le génitif de négh) (fille d'amour), mais Bar Frybarec [bar frybar] (l'empire des Abh).

Déclinaison des noms
catégorie 1 catégorie 2 catégorie 3 catégorie 4
nominatif Abh (Abh) lamh (perle) duc (gemme jaune) saidïac (pilote)
accusatif Abe lame dul saidél
génitif Bar lamr dur saidér
datif Bari lami duri saidéri
locatif Baré lamé dugh saidégh
ablatif Abhar lamhar dusar saidisar
instrumental Bale lamle dule saidélé
Déclinaison des pronoms
singulier pluriel inanimé
je tu il / elle nous vous ils / elles ceci il cela
nominatif fe de se farh darh cnac so re ai
accusatif fal dal sal fare dare cnal sol rol al
génitif far dar sar farer darer cnar sor ror ar
datif feri deri seri fari dari cnari sori rori ari
locatif feré deré seré faré daré cnaré soré roré aré
ablatif fasar dasar sasar farhar darhar cnasar sosar rosar asar
instrumental fale dale sale farle darle cnal sole role ale

Les adjectifs sont invariables. Ils sont formés avec le suffixe -a ; c'est ainsi qu'est formé le participe. En règle générale, l'adjectif se place après le nom : lymh raica [lyf rɛka] (ancien baron).

La flexion des verbes se fait selon une combinaison de trois modes (indicatif, participe, subjonctif) et de cinq catégories (infinitif, impératif, parfait, progressif, futur). L'"infinitif", en baronh, désigne en fait un état neutre du verbe.

suffixes du verbe
indicatif participe subjonctif
infinitif -e -e -éme
impératif -é ou -no - -
parfait -le -la -lar
progressif -lér -léra -lérm
futur -to -naur -dar

Le verbe peut être omis si le sens de la phrase est clair sans lui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Hiroyuki Morioka donne des précisions sur le baronh en annexe de Crest of the Stars et Banner of the Stars ainsi que dans des ouvrages parallèles. Ces informations, non accessibles au lecteur français, ont été reprises dans certains sites.