Baron of Renfrew

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renfrew.
Le Baron of Renfrew dans la tempête
Mise à l'eau du Columbus le 28 juillet 1824 à Sainte-Pétronille, île d'Orléans

Le Baron of Renfrew et le Columbus, construits respectivement en 1825 et 1824 aux chantiers maritimes de Charles Wood, sis à l'anse du fort, à Sainte-Pétronille, île d'Orléans, étaient de gigantesques voiliers à quatre mâts — en réalité des barges en bois — qui mesuraient plus de 90 mètres et qui jaugeaient entre 4 000 et 6 000 tonneaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Ces navires construits grossièrement, peu sécuritaires, à fond plat et chargés à pleine capacité de bois de charpente étaient destinés à une carrière éphémère puisque, pour éviter de payer une taxe anglaise, ils devaient être démontés dès leur arrivée en Angleterre afin que les structures du bateau et leur chargement puissent être vendus rapidement comme bois de construction.

Ces deux très grands navires, les plus gros navires en bois construits au cours du XIXe siècle[réf. nécessaire], semble-t-il, auront donc eu une vie fort brève : le Baron of Renfrew, qui avait quitté Québec le 23 août 1825, s'échoua et se démembra dans le pas de Calais le 24 octobre de la même année. Sa cargaison fut récupérée. Quant au Columbus qui avait quitté Québec le 5 septembre 1824 et arrivé à destination le 1er novembre, il fit naufrage dans la Manche, le 17 mai 1825, au début d'une nouvelle traversée que ses propriétaires avaient décidé d'effectuer, dans l'espoir d'aller chercher une nouvelle cargaison de bois aussi rentable que la première.

Liens externes[modifier | modifier le code]