Baron Vaea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baron Vaea
Fonctions
12e Premier ministre tongien ; ministre de l'Agriculture, des Forêts et des Pêcheries, de la Mer et des Ports, des Communications, et des Femmes
1991 – 2000
Monarque Taufaʻahau Tupou IV, puis George Tupou V
Prédécesseur Prince Fatafehi Tuʻi Pelehake (premier ministre)
Successeur Prince ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho (premier ministre)
Ministre de l'Agriculture et des Forêts
1975 – 1991
Monarque Taufaʻahau Tupou IV
Successeur lui-même
Ministre du Travail, du Commerce et de l'Industrie
1973 – 1991
Monarque Taufaʻahau Tupou IV
Haut-Commissaire des Tonga auprès du Royaume-Uni
1969 – 1973
Prédécesseur aucun
Gouverneur de Haʻapai
1960 – 1968
Gouverneur de Vavaʻu
1958 – 1960
Biographie
Nom de naissance ʻAlipate Halakilangi Tauʻalupeoko Tupou
Date de naissance 15 mai 1921
Date de décès 7 juin 2009
Lieu de décès Houma
Nationalité tongienne
Parti politique aucun
Conjoint Tuputupu-ʻo-Pulotu
Enfant(s) sept
Diplômé de Université d'Oxford

Baron Vaea
Liste des premiers ministres tongiens

ʻAlipate Halakilangi Tauʻalupeoko Tupou, dit le Baron Vaea, né le 15 mai 1921 et mort à son domicile à Houma le 7 juin 2009, fut Premier ministre du Royaume des Tonga de 1991 à 2000[1],[2].

Famille et titre de noblesse[modifier | modifier le code]

Tupou est né l'aîné de onze enfants, dans une famille appartenant à l'une des plus hautes lignées de chefs traditionnels, ayant des liens de parenté à la famille royale (la dynastie Tupou). Il était le petit-fils du roi George Tupou II, et le neveu de la reine Salote Tupou III ; son père Vilai Tupou était le demi-frère de la reine, tandis que sa mère Tupou Seini était la fille du noble Vaea.

En 1942, il hérita du titre de Vaea, l'un des trente-trois titres de la noblesse héréditaire du royaume, devenant (à la suite de son grand-père maternel Siosaia Pauʻuvalu Loloa-ʻa-Tonga) le quinzième tenant de ce titre. Au titre étaient associées des terres (tofiʻa), à Houma (Tongatapu), et la responsabilité du bien-être de leurs résidents roturiers.

Le 4 juin 1970, le roi Taufaʻahau Tupou IV, en reconnaissance de ses services pour le royaume, le nomma baron, titre jusqu'alors inexistant aux Tonga, l'élevant à un rang de prééminence supérieur à celui de tous les autres nobles (hormis les membres de la famille royale). Il fut dès lors connu sous le titre de Baron Vaea de Houma.

Il épousa Tuputupu-ʻo-Pulotu, et le couple eut sept enfants (dont une fille adoptive). L'une de leurs filles, Nanasipauʻu, épousa le prince héritier ʻAhoʻeitu ʻUnuakiʻotonga Tukuʻaho, devenant S.A.R. la Princesse Nanasipauʻu Tukuʻaho[1],[3],[2].

Suite à son décès, le titre de Vaea revint à son fils ʻAlipate Tuʻivanuavou Vaea, qui devint Lord Vaea[4].

Éducation et Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Tupou effectua ses études dans des écoles méthodistes, au Tupou College à Nafualu, de 1933 à 1937, puis au Wesley College à Auckland, en Nouvelle-Zélande, à partir de 1938. Il était en Nouvelle-Zélande lorsque se déclara la Seconde Guerre mondiale, et il rejoignit les rangs des Royal New Zealand Military Forces. Pendant trois mois, en 1941, il fut sergent dans le 3e bataillon d'Auckland, avant de choisir une formation auprès de la Royal New Zealand Air Force, et obtint son brevet de pilote en juillet 1943. Il était le premier Tongien à obtenir une licence de pilote. Il fut déployé dans le Pacifique avec le 6e escadron.

De 1997 à 1968, il étudia l'administration à l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni[1].

Baron Vaea fut le premier haut-commissaire des Tonga à Londres.

Carrière dans l'administration[modifier | modifier le code]

De retour aux Tonga après la guerre, en 1945, il entreprit une carrière dans l'administration publique. En 1952, il fut notamment nommé inspecteur au ministère de l'Agriculture. En 1954, il fut nommé aide de camp de la reine Salote Tupou III. En 1958, la reine le nomma Gouverneur de Vavaʻu (et donc député ex officio), puis Gouverneur de Haʻapai en 1960, poste qu'il conserva jusqu'en 1968[1],[2].

Carrière diplomatique et politique[modifier | modifier le code]

En 1969, alors que le royaume s'apprêtait à retrouver sa pleine souveraineté avec la fin du protectorat britannique, le roi Taufaʻahau Tupou IV le nomma comme tout premier haut commissaire des Tonga au Royaume-Uni. En 1973, il revint aux Tonga, et le roi le nomma ministre du Travail, du Commerce et de l'Industrie, poste qu'il conserva jusqu'en 1991. En 1975, il devint ministre de l'Agriculture et des Forêts, et resta à ce poste jusqu'en 2000. En 1991, il fut nommé premier ministre (succédant au Prince Fatafehi Tuʻipelehake) et conjointement ministre des Pêcheries, de la Mer et des Ports, des Communications, et des Femmes. En tant que premier ministre, il présida à l'entrée des Tonga aux Nations unies et à un accord avec la Nouvelle-Zélande permettant à des Tongiens d'obtenir un visa pour y travailler de manière saisonnière. Il démissionna finalement de tous ses postes en 2000, pour prendre sa retraite[1],[2].

Distinctions et Honneurs[modifier | modifier le code]

  • Chevalier grand-croix de l'Ordre de la Reine Salote (Tonga, 2008)
  • Médaille Agricola (FAO, 2001)
  • Commandeur de l'Ordre de Tahiti Nui (Polynésie française, 1999)
  • Médaille du Mérite (Chili, 1993)
  • Plusieurs médailles conférées par la Nouvelle-Zélande en 1990 pour services rendus pendant la guerre[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) "The Kingdom of Tonga Pays Tribute to its 12th Prime Minister, Baron Vaea of Houma", gouvernement des Tonga
  2. a, b, c et d (en) "Baron Vaea passes away after a long life of service", Matangi Tonga, 8 juin 2009
  3. (en) "Baron Vaea of Houma", The Telegraph, 11 septembre 2009
  4. (en) "Tu'ivanuavou appointed to noble title Vaea", Pacific Islands Broadcasting Association, 17 juin 2009