Baron Samedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baron.
Vévé de Baron Samedi

Dans le vaudou, Baron Samedi (ou Baron Samdi, Bawon Samedi, Bawon Sanmdi) est l'un des aspects du lwa Baron.

Attributs et représentation[modifier | modifier le code]

C'est le lwa des morts, avec ses autres incarnations Baron Cimetière et Baron La Croix. C'est l'un des Guédés, ou leur père spirituel. Sa femme est Maman Brigitte.

Il est représenté vêtu d'un chapeau haut de forme blanc, d'un costume de soirée, de lunettes de soleil dont un verre est cassé, avec du coton dans les narines.

C'est l'esprit de la mort et de la résurrection, il se trouve à l'entrée des cimetières et se met sur le passage des morts vers la Guinée. Il représente aussi les excès sexuels : il mène une danse langoureuse, la banda, qui imite le coït.

Certains anciens mystiques haïtiens prétendent qu'une invocation rituelle de ce dieu le 1er samedi du mois de juin au lever du soleil permettrait d'obtenir la mort de certains ennemis ou d'obtenir la domination maléfique d'une femme qui se serait rebellée. Il s'agit bien entendu d'une croyance populaire des Haïtiens totalement indépendante du culte vaudou en général et des attributs qu'il prête à ce lwa en particulier. Il sert également à l'approche du jour des morts (1er novembre) à la vengeance des âmes errantes, des personnes persécutées, des sorcières et des consultantes des cultes vaudou. Il est invoqué avec l'aide de bourdons pour lequel un charme sera jeté sur les aiguillons selon la parole biblique "mort où est ton aiguillon?".

Références dans la culture[modifier | modifier le code]

Dans la littérature et la bande dessinée[modifier | modifier le code]

Le culte de Baron Samedi est évoqué dans la Trilogie de Nick Stone dont l'action se passe entre Miami et Haïti (Tonton Clarinette - Voodoo Land - Cuba Libre). Le Baron Saturday est un personnage (zombie) du roman de la fantasy burlesque Mécomptes de fées de Terry Pratchett. Le Baron Samedi est un des dieux négatifs de la série Amos Daragon. Il souhaite faire revenir sur terre sa race, les Anciens (des dragons). C'est un personnage secondaire de la série Requiem, Chevalier Vampire, d'Olivier Ledroit. Il apparait dans les bandes dessinées Bob Morane[réf. nécessaire] ainsi que dans le roman "Rituel de chair" de Graham Masterton. Il apparaît également comme un personnage de la bande-dessinée de monsieur le chien, "Didier Barcco t2 : Shotgun et Confiserie", comme un antagoniste très éphémère du personnage. Dans le jeu de rôle Scion, il est possible pour les joueurs de choisir pour personnage de jeu un avatar de Baron Samedi, ainsi que tous les autres dieux du Panthéon Vaudou.

Au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Il figure en outre dans les livres, films et jeux vidéo sur James Bond, dont Live and Let Die et GoldenEye 007. Il s'agit aussi du nom d'un personnage de la série Heroes. Le Baron Samedi apparaît dans l'épisode 19 de la saison 5 de la série américaine Supernatural ainsi que dans l'épisode 21 de la saison 2 de la série Grimm. Un ennemi de MacGyver se fait également passer pour le Baron Samedi lors de l'épisode 6 "Mort Vivant" de la saison 7. Le Baron samedi est aussi représenté par le Docteur Facilier, dans le dessin animé La Princesse et la Grenouille des studios Walt Disney.

Dans la musique[modifier | modifier le code]

Le groupe de rock progressif anglais Pretty Things a écrit une chanson en référence à ce personnage, Baron Saturday, sur leur album S.F. Sorrow paru en 1968. Le Baron Samedi est un personnage présent dans l'album Voodoo du groupe de heavy metal King Diamond. Ainsi que l'album Baron Samedi de Bernard Lavilliers, sorti en 2013.

Dans les jeux vidéo et les jeux de société[modifier | modifier le code]

Le Baron Samedi est une créature que l'on peut invoquer dans Dark Reign 2 et qui prend l'apparence d'un géant qui reste sur le champ de bataille pour un temps limité. C'est aussi un personnage principal du jeu Akuji The Heartless, basé sur le vaudouisme. Il a inspiré Samedi, un personnage du jeu Doodle Hex, Bwonsamdi, un PNJ du jeu World of Warcraft, et le gang des Sons of Samedi, du jeu Saints Row 2. Une allusion au Baron Samedi se retrouve dans le nom d'un personnage du jeu vidéo Dead Island, Sam B, auteur de la chanson Who Do You Voodoo. Le Baron Samedi est le boss du donjon "Siège Du Trouble" dans le MMORPG Wakfu (jeu vidéo).

Le Baron Samedi est un zombi et l'une des 6 créatures jouables du jeu de société interactif Atmosfear. Dans le jeu de figurines Confrontation, c'est un petit singe possédant un pistolet qui fait partie de l'équipage pirate Gobelin.

Dans la série de jeux de Rôle Scion : Héros, Scion : Demi-dieu et Scion : Dieu, il est possible pour les joueurs d'incarner l'un des enfants du Baron Samedi. Les Samedis sont des vampires haïtiens dans le jeu Vampire : la Mascarade et le fondateur de leur lignée est appelé Baron.

Il fait aussi partie du bestiaire du jeu indépendant Dungeon of Dredmor dans lequel il apparaît dans son apparence traditionnelle.

Il est l'un des dieux adversaires dans le jeu Pocket God Facebook.

Pour Halloween, FUNCOM, dans son MMORPG "The Secret World", donne aléatoirement la tenue du Baron Samedi aux joueurs qui tue "Jack'O'Lanterne".

Sources[modifier | modifier le code]

  • Laënnec Hurbon, Les Mystères du Vaudou, Gallimard, 1993.
  • Gede.org