Barnabás Kelemen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Kelemen Barnabás, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Barnabás Kelemen, où le prénom précède le nom.

Barnabás Kelemen, né le 12 juin 1978 à Budapest est un violoniste et pédagogue hongrois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barnabás Kelemen étudie le violon dès l'âge de six ans avec Valéria Baranyai avant d'être admis à onze ans à l'Académie Franz Liszt dans la classe d'Eszter Perényi (hu). Il obtient son diplôme en 2001. Lors de son séjour à l'Académie, il participe à des master classes avec des musiciens de renom comme Isaac Stern, György Kurtág, Sergiu Luca (en) et Thomas Zehetmair.

En 1999, il remporte le premier prix du Concours international de violon Mozart à Salzbourg, et en 2002, il remporte la médaille d'or au Concours international de violon d'Indianapolis. En 2006, la Croix de Chevalier du Mérite de la République de Hongrie lui est attribuée (division civile).

Depuis 2005, il enseigne à l'Académie de musique Franz-Liszt. Il est également professeur invité permanent à l'université américaine de Bloomington (Indiana).

Barnabás Kelemen a reçu de l'État hongrois un violon Guarneri de 1742 ayant appartenu à Dénes Kovács.

Barnabás Kelemen est le petit-fils du violoniste tsigane Pali Pertis (hu) et le fils de la claveciniste Zsuzsa Pertis et de Pál Kelemen (né à Hobol en 1945), un violoncelliste membre fondateur de l'Orchestre de chambre Franz Liszt (en). Il est l'époux de la violoniste et altiste Katalin Kokas (hu).

Le quatuor Kelemen[modifier | modifier le code]

En 2009, il fonde le quatuor Kelemen avec son épouse ainsi qu'avec Gábor Homoki et Dóra Kokas. Le quatuor s'est produit en Europe (Suisse, Italie, Autriche, Slovénie, Allemagne, Croatie), en Australie, en Chine et aux États-Unis.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Barnabás Kelemen a enregistré douze albums, dont un avec son quatuor.

Prix et récompenses (sélection)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(hu)/(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en hongrois « Kelemen Barnabás » (voir la liste des auteurs) et en anglais « Barnabás Kelemen » (voir la liste des auteurs)

  1. Serge Quoidbach, « Barnabas Kelemen : le chant ensorcelé », La Libre Belgique,‎ 27 mai 2001 (lire en ligne)
  • (hu) « Kelemen Barnabás », sur Académie Franz Liszt,‎ 2012
  • (hu) Judit Klára Rácz, « Harmónia kívül-belül – Portrévázlat Kelemen Barnabásról [Harmonie extérieure et intérieure – Esquisse d'un portrait de Barnabás Kelemen] », Muzsika, Budapest, vol. 45, no 10,‎ octobre 2002, p. 17 (ISSN 1588-1415, lire en ligne)
  • (hu) Tamara Pitrolffy, « A virtuóz – Kelemen Barnabás zenei öröksége [Le virtuose – L'héritage musical de Barnabás Kelemen] », 168 Óra,‎ 7 novembre 2006 (lire en ligne)