Barguelonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Barguelonne
Barguelonne à l'aval de Cazes-Mondenard.
Barguelonne à l'aval de Cazes-Mondenard.
Caractéristiques
Longueur 61,1 km [1]
Bassin 555 km2
Bassin collecteur Garonne
Débit moyen 3,06 m3/s (Valence d'Agen (Fourquet)) [2]
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Pern
· Altitude 246 m
· Coordonnées 44° 20′ 18″ N 1° 26′ 56″ E / 44.3384, 1.4489 (Source - Barguelonne)  
Confluence Garonne
· Localisation entre Lamagistère et Golfech
· Altitude 62 m
· Coordonnées 44° 07′ 02″ N 0° 50′ 05″ E / 44.1173, 0.8348 (Confluence - Barguelonne)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Lot, Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne
Régions traversées Aquitaine, Midi-Pyrénées

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Barguelonne est une rivière du sud de la France qui coule dans le Lot et le Tarn-et-Garonne, et un affluent direct de la Garonne en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Barguelonne, qui est issue des vallées du Quercy Blanc, prend sa source dans le département du Lot près de Ventaillac sur la commune de Pern à l'amont du hameau de Terry et se jette dans la Garonne en rive droite en Tarn-et-Garonne à l'ouest de Valence d'Agen en amont et à Lamagistère en aval. Elle est notamment alimentée trois ou quatre kilomètres après sa source par les pluviaux de l'aéroport de Cahors - Lalbenque comme premier affluent important.

Départements et principales communes traversés[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Barguelonne est l'un des principaux bassins versants du Sud du Quercy. Son débit d'eau a été mesuré à au lieu-dit Fourquet, en amont de Saint-Paul-d'Espis, avant de recevoir le Cabarieu, le Gasques[1].

Cette rivière a souvent débordé et les inondations dans les villes qui la longent peuvent prendre une tournure catastrophique.

La Barguelonne n'est pas une rivière régulière, car son débit d'eau varie beaucoup suivant les mois. Son débit a été observé à Saint-Paul-d'Espis au lieu-dit de Fourquet, 17 km avant sa confluence avec la Garonne. Cependant le débit avait été mesuré plus en aval quelque temps auparavant mais fautes de données, il a été officiellement observé que depuis le début des années 1990. La surface étudiée est donc de 555 km2 mais il y manque les surfaces des bassins versants de ses deux autres affluents le Cabarieu et le Gasques, dont les vallées sont larges et étendues. Il est donc clair que son véritable débit est supérieur à celui étudié.

Le débit d'eau interannuel ou module de la rivière à Fourquet est de 3,06 m3/s pour un bassin versant de 477 km2 et à 74 m d'altitude[2].

La Barguelonne présente des variations voire très crues à débits très importants. Les débits sont les plus forts dans l'intervalle de l'hiver au printemps avec des débits mensuels moyens allant de 3,90 à 7,07 m3 par seconde de décembre à mai inclus et avec un pic de débit atteint en février. La saison des eaux basses commence en juin avec une forte chute du débit d'eau surtout en août et septembre avec 0,304 m3/s pour le débit le plus bas.

Ces données ne sont que des moyennes et il y a eu des crues et des fluctuations très importantes durant les années passées.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : O6134010 La Barguelonne à Valence (Fourquet) pour un bassin versant de 477 km2 et à 74 m d'altitude[2]
(08-09-2013 pour 46 ans de 1968 à 2013)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

En ce qui concerne l'etiage, le VCN3 peut chuter jusqu'à 0.022 m³ par seconde soit environ 22 litres par seconde lors d'une période quinquenale sèche.

En outre, les crues sont en principe très sévères avec un QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 33 et 48 m³ par seconde. Le QIX 10, lui, est élevé à 58 m³ par seconde, le QIX 20 est de 68 m³ par seconde. Quant au QIX 50 il se monte à plus de 80 m³ par seconde.

Le débit instantané maximal enregistré à Fourquet le 11 janvier 1996 était de 146 m³/s et la valeur journalière maximale était de 133.6 m³/s le même jour[réf. nécessaire]. Le débit instantané maximal enregistré à Fourquet le 14 décembre 1981 était de 61.50 m³/s et la valeur journalière maximale était de 59.8 m³/s le 15 décembre 1981. la hauteur maximale instantanée à atteint 413 cm le 19 février 1971[2].

La lame d'eau écoulée dans le bassin de la Barguelonne est de 203 millimètres annuels ; cela ne représente que la moitié de la moyenne d'ensemble de la France qui est de 320 millimètres. Elle est aussi inférieure à celle du bassin versant de la Garonne qui est de 384 millimètres. Le débit spécifique (Qsp) atteint le chiffre de l'ordre de 5.3 litres par seconde et par kilomètre carré du bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]