Bargala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 47′ 55″ N 22° 17′ 25″ E / 41.7987, 22.2903 ()

Les ruines de Bargala

Bargala (en macédonien Баргала) est une ville antique de la République de Macédoine, située dans la municipalité de Karbintsi, près du village de Kozyak et à 15 kilomètres au nord de la ville de Chtip. Le site archéologique couvre cinq hectares et comporte notamment les ruines d'une enceinte défensive, de trois basiliques et de deux bassins qui servaient à fouler le raisin[1].

La ville est mentionnée pour la première fois en 371, puis à nouveau en 415, dans un acte du Concile de Chalcédoine. Son nom est d'origine thrace, et elle se situait à la frontière entre les diocèses romains de Macédoine, de Thrace et de Dacie. Bargala a d'abord été une colonie, accueillant des légions romaines à la fin du IVe siècle, puis est un siège épiscopal au cours du Ve et VIe siècle. Elle est attaquée par les Avars, puis conquise par les Slaves au VIIe siècle et tombe à l'abandon[2].

Au sud-est du site, près du mur défensif, se trouve l'église Saint-Georges, construite au IXe et Xe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]