Barbie et les Trois Mousquetaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Barbie
et les Trois mousquetaires

Titre original Barbie and the Three Musketeers
Réalisation William Lau
Scénario Amy Wolfram
librement adapté du roman d'Alexandre Dumas
Acteurs principaux

Kelly Sheridan
Mark Hildreth
Tim Curry

Sociétés de production Universal Studios Home Entertainment
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Barbie et les Trois mousquetaires (Barbie and the Three Musketeers) est un long-métrage d'animation américain de William Lau. Sorti en 2009, c'est le 16e mettant en vedette la poupée Barbie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Corinne, une jeune fille de la campagne et sa petite chatte, Miette, ont toujours voulu devenir mousquetaires. Corinne travaille tous les jours son agilité et l'art de manier le fleuret. Le jour de ses 17 ans, elle décide de partir pour Paris afin de réaliser son rêve. Malheureusement, M. de Tréville, le capitaine des Mousquetaires, refuse de la prendre avec elle sous prétexte qu'une femme n'en est pas digne. Déçue, Corinne en vient à regretter d'être venue à Paris mais par une suite d'incidents malencontreux, elle se retrouve à travailler comme servante au palais royal. Là, elle fait la connaissance de trois autres jeunes filles, Viveca, Aramina, et Renée, les autres servantes du palais. Elle va découvrir qu'elles aussi ont toujours rêvé d'être mousquetaires et avec l'apprentissage d'Hélène, la vieille domestique, les quatre jeunes filles prouveront que même des femmes peuvent devenir mousquetaires.

Pendant ce temps au palais, un mystérieux incident se produit un jour dont sont témoins les quatre servantes. La chute d'un lustre manque de tuer le jeune Prince Louis qui doit prochainement être couronné roi. La perspective d'un complot se précise après qu'il manque de tomber de sa machine volante. Corinne parvient à sauver le Prince de cet accident mais remarque également que les liens de la machine avaient été coupés (comme ceux du lustre) d'où la perte de contrôle de l'engin. Les quatre apprenties mousquetaires commencent à avoir des soupçons sur Philippe, régent du royaume et cousin du prince, le soir où elles surprennent ses hommes de main à parler d'introduire des armes dans la salle de bal, le soir du couronnement de Louis. Les jeunes filles tentent de mettre en garde M. de Tréville, qui est chargé de la sécurité le soir de cette fête, mais il ne les prend pas au sérieux. Corinne, Viveca, Aramina et Renée décident donc de protéger le Prince par leurs propres moyens en s'infiltrant au bal masqué avec leurs armes cachées sous leurs robes.

Le soir du bal arrive enfin. Les jeunes filles parviennent sans mal à passer inaperçues avec leurs masques. Corinne se charge de danser avec le Prince tandis que les trois autres surveillent les invités portant les sabres censés être des accessoires. Au moment du grand feu d'artifice de la soirée, alors que tout le monde détourne son intention, Philippe dégaine son sabre et tente d'atteindre le Prince mais Corinne parvient à le désarmer. C'est alors la panique dans la salle quand tout le monde se retourne pour voir la jeune fille avec un vrai sabre dans la main. Philippe crie alors qu'elle tente d'assassiner le Prince et s'enfuie de la salle avec ce dernier en lui disant qu'il va le protéger. Les quatre jeunes mousquetaires sortent finalement leurs armes et mènent avec brio le combat contre les gardes qui s'attroupent autour d'elles.

Corinne découvre alors que le prince Louis a disparu. Elle se lance à sa recherche et le trouve avec Philippe qui tente de le faire tomber du toit du Palais. Elle engage le combat avec Philippe et finit par prendre le dessus et le désarme. M. de Tréville et les mousquetaires arrivent ensuite ainsi que les trois autres jeunes filles heureuses de voir que Corinne a réussi à sauver le Prince. Louis leur demande alors d'ôter leurs masques et constate qu'elles ne sont autres que les servantes du Palais. Il décrète alors que leur place n'est plus parmi les domestiques mais parmi les Mousquetaires. À la fin du film, Louis est finalement couronné roi, la mère de Corinne vient embrasser sa fille à Paris, Hélène n'est plus contrainte de travailler comme domestique et les quatre jeunes filles partent à l'aventure fières d'être des femmes mousquetaires.

Fiche technique [1],[2][modifier | modifier le code]

  • Titre original : Barbie and the Three Musketeers
  • Titre français : Barbie et les Trois Mousquetaires
  • Réalisation : William Lau
  • Scénario : Amy Wolfram
  • Musique : Eric Colvin
  • Production : Mainframe Entertainment, Mattel
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Format : couleur
  • Genre : animation
  • Durée : 81 minutes
  • Dates de sortie : Drapeau des États-Unis États-Unis : 15 septembre 2009 ; Drapeau de la France France : 13 octobre 2009

Distribution [3][modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

  • Kelly Sheridan : Corinne
  • Tim Curry : Philippe
  • Kira Tozer : Viveca
  • Willow Johnson : Aramina
  • Dorla Bell : Renée
  • Nicole Oliver : la mère de Corinne
  • Merrylin Gann : Madame de Bossé
  • Kathleen Barr : Hélène
  • Mark Hildreth : Prince Louis
  • Bernard Cuffling : M. de Tréville
  • Michael Dobson : Bertram
  • Brad Swaile : Serge le garçon d'écurie
  • Amelia Henderson : Miette
  • David Kaye : Alexandre
  • Terry Klassen : Le cochon
  • Brian Dobson : Brutus

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Chansons du film[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Créée en 1959, la Poupée Barbie est à l'origine de nombreux produits dérivés. Elle a également inspiré plusieurs films d’animation. Barbie et les Trois Mousquetaires est le seizième long métrage mettant en vedette Barbie qui incarne différents personnages. Il est sorti la même année que Barbie présente Lilipucia et est suivi en 2010 par Barbie et le secret des sirènes et Barbie et la magie de la mode.

Commentaire[modifier | modifier le code]

  • Barbie et les Trois Mousquetaires est un des seuls films d'animation inspirés de la poupée Barbie où l'héroïne ne devient pas une princesse qui se marie à un beau prince qui cherche l'élue de son cœur et le seul où elle cherche à prouver sa valeur et à montrer qu'elle peut surpasser un homme. Les quatre femmes se battent à la fois à l'aide d'épées et d'attributs proprement féminins (rubans, éventails, colliers, parfum). Les tenues de bal ont encore de quoi faire rêver les fillettes mais cachent un côté fonctionnel. (féminisant, mais féministe) Le rôle de la personne en détresse est cette fois tenu par l'homme (Louis).
  • Le cheval de Corinne est toujours jaune comme celui de D'Artagnan, mais il s'appelle « Alexandre » comme Alexandre Dumas. Quant à D'Artagnan, c'était son père (Corinne le dit et c'est confirmé par M. de Tréville).
  • Les héroïnes sont femmes de chambre comme Constance Bonnacieux, femme de chambre de la reine dans l'histoire d'origine. La servante renvoyée au début de l'histoire s'appelle aussi Constance. Quant à leur supérieure Mme de Beaucé, c'est l'homonyme du premier illustrateur des Trois Mousquetaires, Vivant Beaucé.
  • Philippe d'Orléans a bien été régent de France mais c'était l'oncle de Louis XV et non son cousin. Le roi lié à l'histoire des Trois Mousquetaires était Louis XIII mais le prince Louis ne ressemble à aucun de ceux-là. Le seul roi de France passionné par les mécaniques et contemporain des montgolfières était Louis XVI, bien plus tard. La Némésis habituelle des mousquetaires, le cardinal de Richelieu, est absent. Tout comme le comte de Rochefort et Milady de Winter, même si une invitée du bal se présente sous le nom de comtesse de Winter. On peut supposer avoir affaire à la fille de D'Artagnan (comme dans le film homonyme, ou le téléfilm La Femme mousquetaire) plutôt qu'à un double féminin.
  • C'est comme le D'Artagnan du roman que Corinne se présente avec une lettre de recommandation pour M. de Tréville. D'Artagnan froissait les uns après les autres ses futurs compagnons à la première rencontre. Corinne se met à dos ses trois futures amies la première fois, mais l'affaire ne se termine pas par une provocation en duel.
  • Le cardinal de Richelieu était joué par Tim Curry dans la version en prises de vues réelles des Trois Mousquetaires de Stephen Herek, produite par Disney, en 1993. Dans ce film, il prête sa voix originale au régent Philippe.
  • Le prince Louis doit régner à partir de ses 18 ans, mais en réalité la majorité des rois était à treize ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : générique de début
  2. http://www.imdb.fr/title/tt1484922/
  3. Source : crédits du générique de fin