Barbara Carrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carrera.

Barbara Carrera est une actrice américaine née le 1er septembre 1944 à Bluefields (Nicaragua). Elle a notamment joué dans L'Île du docteur Moreau et Jamais plus jamais, film non officiel de la série des James Bond.

Situation familiale[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'une mère nicaraguayenne et de l'ambassadeur des États-Unis à Managua. Elle s'est mariée trois fois : avec Uva Barden, avec le baron Otto von Hoffman, et avec Nicholas Mavroleon, un armateur grec. Elle est depuis divorcée.

Sa carrière[modifier | modifier le code]

Elle a débuté sa carrière comme mannequin lorsqu'elle avait 17 ans pour l'agence Eileen Ford. Ensuite, elle a fait de la publicité à la télévision. Elle apparut pour la première fois dans une publicité pour les bananes Chiquita. Portrait d'une enfant déchue (1970) réalisé par le grand photographe Jerry Schatzberg avec en vedette sa compagne Faye Dunaway (sur le milieu du mannequinat) marqua le début de sa carrière d'actrice de cinéma. Elle joue ensuite le principal rôle féminin de deux films de science-fiction, face à Rock Hudson dans Embryo et Burt Lancaster dans L'Île du docteur Moreau. Puis elle s'essaie à la série western en Indienne, partenaire de Robert Conrad et Richard Chamberlain dans Colorado.

Carrera est une des rares vedettes latinas des années 1980 (avec la brésilienne Sonia Braga et Ana Alicia de Falcon Crest). Sa classe, son mystère envoûtant, sa beauté distante lui interdisent les rôles habituellement dévolus aux actrices sud-américaines. Exotique et atypique, elle se contente d'un personnage superficiel dans Le Jour de la fin du monde, éclipsé par Paul Newman et Jacqueline Bisset, mais s'impose dans la série B (Condorman, J'aurai ta peau (en)) et au côté du prestigieux Peter O'Toole dans la télésuite historique Masada.

Sa participation au James Bond Jamais plus jamais, qui marquait les retrouvailles de Sean Connery avec son rôle mythique, a-t-elle changé la donne ? Pas réellement, malgré la notoriété internationale que Carrera acquiert alors. Son personnage semble caricatural, sa mort laisse le héros dans les bras de l'autre femme, la blonde Kim Basinger. Pour l'anecdote, Carrera rivalise dans un téléfilm avec deux bombes dont on reparlera : Kim Cattrall et Kirstie Alley ! Et figure dans Les Oies sauvages 2. Maigres retombées…

Arrive Dallas, qui lui vaut sa plus grande couverture médiatique (en France et ailleurs, la une des magazines télé). Mais le dénouement ridicule de cette saison (qui voyait le triomphe des femmes et la chute des audiences, "effacée" par le réveil de Paméla et la résurrection de Bobby) rompt cet état de grâce. Au cinéma, Carrera est abonnée aux comédies qui passent inaperçues (en tout cas en France) de même que Emma : Queen of the South Seas tourné pour la télévision (un de ses deux rôles titres).

Si Ma belle-mère est une sorcière (1989) avec Bette Davis lui vaut un regain de publicité (la presse parle aussi de l'adaptation de La Favorite de Michel de Grèce), ses rôles suivants la marginalisent encore, et après quelques apparitions télévisées (JAG, That '70s Show), la belle Barbara semble se retirer des écrans.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]