Barbara Anderson (écrivaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbara Anderson.

Barbara Anderson, Lady Anderson (14 avril 1926 - 24 mars 2013) est une romancière néo-zélandaise qui a acquis une renommée internationale, bien qu'elle n'eût commencé sa carrière d'écrivain qu'à la fin de la cinquantaine. Dans l'ensemble ses écrits ressemblaient quelque peu à ceux d'Anita Brookner, de Raymond Carver, de Margaret Drabble et de Bernice Rubens.

Carrière[modifier | modifier le code]

Née à Hastings, en Nouvelle-Zélande, elle a fait ses études à l'université d'Otago, où elle a obtenu un diplôme de Bachelor of Science en 1947. Après une carrière de technologiste médicale et d'enseignante, elle est retournée à Wellington en Nouvelle-Zélande, où elle a obtenu un diplôme de Bachelor of Arts de l'Université Victoria de Wellington en 1984.

Son mari était l'ancien chef l'état-major de la Défense de la Nouvelle-Zélande, le vice-amiral Sir Neil Dudley Anderson.

Lady Anderson meurt à Auckland le 24 mars 2013, à l'âge de 87 ans[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • I Think We Should Go Into the Jungle : Short Stories. Wellington : Victoria University Press, 1989, Londres : Secker & Warburg, 1993.
  • Girls' High. Wellington : Victoria University Press, 1990, 1999; Londres : Secker & Warburg, 1991.
  • Portrait of the Artist's Wife. Wellington : Victoria University Press, 1992, Londres : Secker & Warburg, 1992; New York : Norton, 1993, Londres : Minerva, 1993.
  • All the Nice Girls. Wellington : Victoria University Press, 1993, 1999, Londres : Cape, 1994, Londres : Vintage, 1995.
  • The House Guest. Wellington : Victoria University Press, 1995, Londres : Cape, 1995, Londres : Vintage, 1997.
  • Proud Garments. Wellington : Victoria University Press, 1996.
  • The Peacocks : and Other Stories. Wellington : Victoria University Press, 1997.
  • Glorious things, and other stories. Londres : Cape, 1999.
  • Long Hot Summer. Wellington : Victoria University Press, 1999, Londres : Cape, 2000.
  • The Swing Around. Wellington : Victoria University Press, 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]