Barb Wire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Barb Wire

Réalisation David Hogan
Scénario Chuck Pfarrer et Ilene Chaiken
Acteurs principaux
Sociétés de production Polygram Filmed Entertainment
Propaganda Films
Dark Horse Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action/science-fiction
Sortie 1996
Durée 98 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Barb Wire est un film américain d'action/science-fiction réalisé par David Hogan, sorti en 1996, basé sur la série de comics du même nom parue chez Dark Horse Comics.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film se situe dans un futur proche, en 2017, dans lequel le Congrès américain a pris un pouvoir absolu et instauré une dictature réprimant durement les « anti-citoyens ». Barb Wire, patronne d'un bar situé à Steel Harbor, dernier territoire libre des États-Unis, est une mercenaire qui vend ses services aux plus offrants. Elle a combattu dans les rangs de la « résistance » lors de la Seconde guerre civile, puis a abandonné ses activités afin de mener une vie plus lucrative, avec son frère, aveugle depuis la guerre. Avec l'aide d'un de ses anciens compagnons d'armes, elle va aider une biologiste à s'échapper du territoire contrôlé par les congressistes.

Le Nostalgia Critic a mis en lumière les fortes ressemblances entre le film Casablanca de Michael Curtiz, sorti en 1942, et ce film[1] : le personnage joué par Pamela Anderson dans Barb Wire correspondrait à celui d'Humphrey Bogart dans Casablanca.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage s'est déroulé à Long Beach (scènes de chantiers navals) et Pascagoula.
  • Les motos de Barb Wire sont une Triumph 900 Thunderbird et une Triumph 900 Tiger.
  • Vers la 46e minute dans la version française, quand Cora D. et Axel sortent du bar, le personnage de Cora appelle Barb par le diminutif « Pam » à cause d'une erreur de doublage.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Nomination au prix de la meilleure scène de combat pour Pamela Anderson, lors des MTV Movie Awards en 1997.
  • Prix de la pire nouvelle star pour Pamela Anderson et nominations au prix du pire film, pire scénario, pire actrice (Pamela Anderson) et pire chanson originale (Tommy Lee, pour Welcome to Planet Boom!), lors des Razzie Awards en 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Barb Wire », sur le site That Guy with The Glasses,‎ 14 juillet 2009 (consulté le 11 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]