Bara (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bara.
Bara, waimaha
Parlée en Colombie, Brésil
Région Vaupés
Nombre de locuteurs 600[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bao
IETF bao

Le bara[2], ou waimaha, est une langue tucanoane de la branche orientale, parlée en Amazonie, en Colombie dans le Vaupés, le long des rivières Caño Colorado, Caño Lobo, Caño Yapú et Inambú par 500 à 600 personnes. Des locuteurs, environ 43, sont présents au Brésil[1].

La langue est menacée car une partie des Bara sont passés au tucano.

Classification[modifier | modifier le code]

Le bara et le waimaja (ou waimaha) sont deux dialectes d'une même langue. La langue est classée comme faisant partie des langues tucanoanes centrales ou orientales, suivant que les auteurs acceptent l'existence d'une branche centrale ou non.

Écriture[modifier | modifier le code]

Le bara s’écrit avec l’alphabet latin. Une orthographe est définie dans un livre publié en 1976 par le gouvernement colombien et SIL International[3]. Les graphèmes utilisés sont : ‹ a, e, i, o, u, ʉ › pour les voyelles, et ‹ b, c, qu, d, g, gu, j, m, n, ñ, p, r, t, w › pour les consonnes. Les voyelles nasalisées sont indiquées à l’aide du tilde : ‹ ã, ẽ, ĩ, ,õ, ũ, ʉ̃ ›. Le ton bas n’est pas indiqué, et le ton haut peut être indiqué à l’aide de l’accent aigu lorsqu’il y a ambigüité : ‹ á, é, í, ó, ú, ʉ́ ›.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent la phonologie du bara[4]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Voyelles et voyelles nasalisées
Antérieure Centrale Postérieure
Fermée ‹ i › [i]
‹ ĩ › [ĩ]
‹ ʉ › [ɨ]
‹ ʉ̃ › [ɨ̃]
‹ u › [u]
‹ ũ › [ũ]
Moyenne ‹ e › [e]
‹ ẽ › []
‹ o › [o]
‹ õ › [õ]
Ouverte ‹ a › [a]
‹ ã › [ã]

Consonnes[modifier | modifier le code]

    Bilabiale Dentale Palatale Vélaire Glottale
Occlusives Sourdes ‹ p › [p] ‹ t › [t] ‹ c, qu › [k]
Sonores ‹ b › [b] ‹ d › [d] ‹ g, gu › [ɡ]
Fricatives ‹ s › [s] ‹ h › [h]
Affriquées Sourdes ‹ c › [t͡ʃ]
Aspirées ‹ j › [d͡ʒ]
Liquides ‹ r › [r]
Semi-voyelles ‹ w › [w]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aikhenvald, 1996, p. 106, note 1.
  2. La dénomination supplémentaire « barasano du Nord », par opposition au barasano du Sud, avancée par Ethnologue.com, est erronée selon Aikhenvald, 1996, p. 106, note 1.
  3. Stolte, 1976
  4. Aikhenvald, 1996, pp. 106-107.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Aikhenvald, Alexandra Y., Areal Diffusion in Northwest Amazonia: The Case of Tariana, Anthropological Linguistics, 38:1, pp. 73-116, 1996.
  • Joel A. Stolte et Nancy I. Stolte, « Fonología del barasano del norte », dans Sistemas fonológicos de idiomas colombianos 3, Lomalinda : Editorial Townsend., Instituto Lingüístico de Verano, p. 83-93, 1976. (copie en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]