Bar moucheté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bar moucheté ou Bar tacheté (Dicentrarchus punctatus), parfois surnommé loup, est une espèce de poissons marin appartenant à la famille des Moronidés.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Le Bar moucheté est plus méridional que le Bar commun, il vit au nord du golfe de Gascogne et dans la mer Méditerranée, le plus fréquemment le long des côtes du Sud, et sur la côte ouest de l'Afrique, du Maroc au Sénégal. Il est commun tout le long de la côte italienne, à l'exception, du nord de l'Adriatique.

Le Dicentrarchus labrax présente deux populations, l'une atlantique, l'autre méditerranéenne qui se sont retrouvée séparée par le détroit de Gibraltar lors de la dernière glaciation. Aujourd'hui, ils ont une étroite zone de contact constituée par la mer d'Alboran. Ces deux sous-espèces sont génétiquement différenciées, mais peuvent engendrer des hybrides dans la zone de contact[1].

Description[modifier | modifier le code]

Il ressemble beaucoup au bar commun, mais a pour différence les caractères suivants :

  • des mouchetures bien apparentes sur les flancs, même chez l'adulte;
  • proportionnellement de plus grands yeux ;
  • une machoire inférieure saillante et la bouche orientée vers le haut;
  • une tache noire visible sur le bord de l'opercule;
  • une taille plus petite, atteignant un maximum de 60 cm de long pour 2 kg.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Prédateur, il se nourrit de crustacés, de mollusques et même de petits poissons.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Se reproduit en hiver dans les eaux côtières.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Ce taxon admet de nombreux synonymes : Bodianus punctatus (Bloch, 1792)

  • Dicentrarchus orientalis (Günther, 1863)
  • Labrax lupus subsp. punctatus (Bloch, 1792)
  • Labrax orientalis Günther, 1863
  • Labrax punctatus (Bloch, 1792)
  • Labrax schoenleinii Peters, 1865
  • Morone punctata (Bloch, 1792)
  • Morone punctatus (Bloch, 1792)
  • Perca punctata (Bloch, 1792)
  • Perca punctulata Lacepède, 1802
  • Sciaena punctata Bloch, 1792

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Bonhomme, « Bar et loup, les faux jumeaux », Les dossiers de la Recherche, no 36,‎ août 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]