Bar gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un bar gay est un bar dont la clientèle est exclusivement, ou est de manière prépondérante, gay et/ou lesbienne, et qui est souvent l'épicentre de la culture gay. Il ne faut cependant pas les confondre avec les bars gay-friendly qui sont simplement des lieux où l'homosexualité est admise sans concession. Ces dernières années, avec le développement des réseaux sociaux et l'acceptation croissante des homosexuels dans la société, leur importance dans la communauté gay a diminué significativement[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des bars et pub, les bars gay peuvent être classés du minuscule bar à cinq places de Tokyo au plus grand bar multi-niveaux avec plusieurs zones distinctes, et plusieurs dancefloor. Le seul critère pour en faire partie, est la clientèle visée par le bar. Pendant que de nombreux bars gay ciblent la communauté gay et/ou lesbienne, certains (anciens ou très populaires) bars sont devenus des bars gay, malgré eux.

La vente d'alcool est la première source de revenus des bars gay. À l'instar des bars sans clientèle précise, les bars gay servent de lieux de rencontre et jouent un rôle très important dans la vie de la communauté gay, où le principal but de la clientèle est la détente et les rencontres. Comme les autres clubs, les bars gay usent souvent de flyers, distribués dans la rue, ou déposés dans les magasins gay ou gay-friendly, ou même dans d'autres clubs ou bars, pour faire la publicité de leur établissement, et des différents événements qu'ils organisent. Ces flyers sont souvent illustrés par des images provocantes. Des danseurs appelés Go-Go dancer sont engagés et dansent souvent sur des podiums ou dans des cages. Certains bars et clubs gays comportent une ou plusieurs backrooms, des pièces peu éclairées ou des couloirs dans lesquels des relations sexuelles peuvent avoir lieu.

Les bars gays et les nightclubs excluent parfois des personnes en raison de leur sexe. Certains établissements n'acceptent que des individus d'un sexe, comme les bars gays BDSM ou fétichistes, où dans les établissements qui font leur attrait principal des relations sexuelles. D'un autre côté, les bars gays accueillent souvent les transgenres et les travestis, et les spectacles de Drag queens sont courants dans bien des bars réservés aux hommes.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Geoff Williams, « 10 Businesses Facing Extinction in 10 Years », Entrepreneur,‎ 19 September 2007 (lire en ligne)