Banque tunisienne de solidarité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Banque tunisienne de solidarité (BTS), créée par le décret présidentiel du 21 mai 1997, est une banque de dépôt tunisienne régie par la loi n°67-51 du 7 décembre 1967 qui réglemente la profession bancaire. Elle démarre effectivement ses activités en mars 1998[1].

Siège de la Banque tunisienne de solidarité

Placée sous la cotutelle du ministère des Finances et de la Banque centrale de Tunisie (BCT), elle vise à offrir des moyens de financement et la création de sources de revenus pour les personnes qui n'arrivent pas à réunir les ressources nécessaires ou à offrir les garanties suffisantes. En dix ans d'existence, elle a constitué une alternative au système bancaire classique en finançant quelque 460 000 micro-projets et micro-entreprises de jeunes promoteurs, pour un montant total de 970 millions de dinars. Outre l'assistance pour lancer des micro-projets, la BTS travaille en concert avec des associations et des ONG ou dans le cadre de conventions de refinancement ; elle a développé pour ce faire 271 associations de microcrédit (AMC), entre 1998 et 2008, dont le plafond de financement atteint 4 000 dinars par projet[1]. À la fin mai 2008, 69 % des prêts de la BTS sont destinés aux micro-entreprises, 25 % à son réseau d'AMC et 6 % à l'achat d'ordinateurs familiaux[1]. Le secteur des services et des petits métiers constituaient jusqu'en 2002 pas moins de 77 % de l'ensemble des projets approuvés par la banque[2].

Son attractivité s'appuie sur un faible taux d'intérêt (5 % soit la moitié de celui du marché) et la possibilité d'octroi d'un crédit liée à une extension des délais de grâce et des échéances de remboursement. En 2008, le plafond de crédit visant les micro-entreprises s'élèvent à 100 000 dinars pour les diplômés de l'enseignement supérieur et les agriculteurs — contre 80 000 dinars auparavant[3] — et 20 000 dinars pour les autres demandeurs[1].

Après l'ouverture de son capital en octobre 1997, la BTS capitalise près de 30 millions de dinars tunisiens, dont 62 % des actions sont détenues par des entreprises privées et des particuliers. En 2008, la banque atteint un taux de recouvrement supérieur à 90 % pour les AMC et à 80 % pour les micro-entreprises[1].

Mohamed Kaaniche est son PDG depuis le 25 septembre 2012[4].

Code BIC[modifier | modifier le code]

  • TUSOTNT1XXX

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Samir Gharbi, « Coup de pouce aux entrepreneurs », Jeune Afrique, 22 juin 2008, p. 72
  2. (fr) Mondher Benarous, « La banque tunisienne de solidarité. Solidaire pas caritative », Forum finances et développement, n°77, décembre 2004
  3. (fr) Tallel Bahoury, « Dans cinq ans, la BTS atteindra l'équilibre financier », Webmanagercenter, 19 mars 2007
  4. (fr) « Mohamed Kaaniche prend ses fonctions à la tête de la Banque Tunisienne de Solidarité », Leaders, 26 septembre 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]