Banque centrale du Congo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BCC.
Pièce de 20 makuta de 1970
Logo de la BCC

La Banque centrale du Congo (BCC) est l'institution de droit public de la République démocratique du Congo, responsable de maintenir la stabilité monétaire du pays. Cette banque centrale a été précédée, à l'époque du Congo belge, par la Banque du Congo belge. En 1951, celle-ci devint la Banque centrale du Congo belge et du Ruanda-Urundi(BCC-BRU). Suite à l'accession du Congo-Belge à l'indépendance en juin 1960,la liquidation de la BCC-BRU fut décidée sur base d'une convention conclue entre la Belgique et sa colonie. La BCCBRU a été dissoute en 1960 après l’accession du Congo Belge à l’indépendance le 30 juin 1960. La convention sur sa liquidation a été signée à New York, le 15 novembre 1960, entre la Belgique et la RDC représentées respectivement par M. LORIDAN, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Belgique auprès des Nations Unies et A. M. J. BOMBOKO, Ministre des Affaires Étrangères de la nouvelle République Démocratique du Congo. Aux termes de cette convention, l'actif de l'ancienne BCC-BRU devrait être réparti entre les banques centrales de nouveaux Etats.

La BCC a été créée en 1961 et n’est devenue pleinement opérationnelle qu’en 1964 en vertu de l’Ordonnance n°188 du 20 juin 1964 fixant l’entrée en fonction de la Banque Nationale du Congo au 22 juin 1964.

Son siège principal se trouve à Gombe, le quartier des affaires et diplomatique de Kinshasa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]