Bang! (jeu de cartes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bang!.
Bang!
jeu de société
Logo Bang!.png
Logo du jeu
{{{licence}}}
Autre nom Wanted!
Auteur Emiliano Sciarra
Illustrateur Alex Pierangelini
Éditeur daVinci Games
Date de 1re édition 2003
Distributeurs
Belgique Hodin
France Tilsit puis Asmodée
Format petite boîte
Mécanismes objectif secret
affrontement
Thème Western
Joueur(s) 4 à 7 (3 à 8 avec ext.)
Âge à partir de 10 ans
Durée annoncée 30 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Non

Bang!, antérieurement Wanted! en français, est un jeu de cartes sur le thème du western créé par l'auteur de jeux de société italien Emiliano Sciarra. Initialement publié en 2002 en Italie par daVinci Games et en France par Tilsit en 2003 sous le nom de Wanted!, le titre original a été rétabli dans l'édition française, désormais distribuée par Asmodée, dès septembre 2009.

Le jeu a été complété par quatre extensions : Dodge City en 2004, High Noon et A Fistfull of cards en 2005, puis Wild West Show en 2010. Il permet de faire jouer 4 à 7 joueurs (3 à 8 avec l'extension Dodge City) pour des parties variant de 10 minutes à 30 minutes environ.

Règle du jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu comprend quatre types de cartes :

  • Les cartes de rôle : une carte est distribuée à chaque joueur et détermine ses objectifs dans le jeu. Il y a 4 rôles possibles :
    • Shérif : Le joueur qui incarne le shérif est le seul à retourner sa carte. Son objectif est d'éliminer le(s) renégat(s) et les Hors-la-loi.
    • Adjoint(s) : Les joueurs jouant les Adjoints gardent leur rôle secret mais doivent néanmoins veiller à ce que le Shérif survive. En fonction du nombre de joueurs, il y a 1 ou 2 Adjoints.
    • Hors-la-loi : Les Hors-la-loi gagnent la partie dès qu'ils ont éliminé le Shérif. En fonction du nombre de joueurs, il y a 2 ou 3 Hors-la-loi.
    • Renégat : Le Renégat doit supprimer les Hors-la-loi et Adjoint(s), et ensuite le Shérif, mais seulement en dernier, sinon ce sont les Hors-la-loi qui gagnent.
  • Les cartes de personnages : Chacun des joueurs incarne un personnage possédant un pouvoir spécifique et un certain nombre de points de vie (de trois à cinq points de vie). Le Shérif a un point de vie supplémentaire. Leurs facultés spéciales permettent de donner un dynamisme constant dans le jeu.
  • Les cartes de situations : Il s'agit de cartes portant un cadre bleu que le joueur peut soit poser devant lui pour améliorer ses capacités, soit poser sur un adversaire pour lui nuire. Ainsi, un joueur pourra, par exemple, poser devant lui une arme lui permettant de tirer plus loin ou sur plus de personnes, ou encore, acquérir un cheval qui l'éloignera de ses ennemis.
  • Les cartes d'actions : Il s'agit de cartes portant un cadre brun qui représentent les actions des personnages. Les plus nombreuses sont les cartes bang ! qui permettent de tirer sur un autre personnage et les cartes raté ! que le joueur pris pour cible peut jouer pour contrer la première. D'autres cartes permettent de défausser ou de récupérer les cartes des autres joueurs ou (l'une des meilleures du jeu « La Diligence ») de piocher des cartes supplémentaires. Enfin des cartes « Bières » permettent de récupérer des points de vie.

Un autre point fort de ce jeu est la distance entre les joueurs. Dans le jeu on ne peut pas tirer sur n'importe qui car il faut avoir une arme adéquate (« Carabine », « Schofield », « Remington » ou encore « Winchester »). Les joueurs situés juste à côté de vous sont à une distance de un, leur voisin à une distance de deux et ainsi de suite. Donc sans la carabine (qui permet de toucher tous les personnages situés à une distance de quatre ou moins), vous ne pourrez pas toucher certains joueurs trop éloignés. Cette règle modifie complètement le système de hasard et laisse place à des stratégies plus développées et des bluffs plus soutenus.

Les effets des cartes sont représentés par des symboles (une douzaine), très faciles à retenir et à utiliser (grâce, notamment, à un petit aide-mémoire pour les non initiés).

La dynamique du jeu repose à la fois sur une part de hasard et une part de réflexion et d'observation pour deviner quel rôle endosse chaque joueur (seul le rôle du shérif est connu), quelles cartes un joueur a encore en main... Les parties ont une durée variable en fonction du nombre de joueurs et du niveau de connaissance des règles, soit 4 à 6 minutes à trois joueurs expérimentés et jusqu'à 45 min à sept avec des débutants. Les cartes circulent assez rapidement et les joueurs peuvent jouer toutes leurs cartes en un tour si les règles les y autorisent. La rapidité du jeu, le choix de personnages et le caractère suggestif des cartes (bang !, raté !, différentes armes, prison, attaque d'indiens...) contribuent à rendre le jeu immersif.

Extensions[modifier | modifier le code]

Dodge city[modifier | modifier le code]

L'extension Dodge city propose de nouveaux personnages et de nouvelles cartes bleues et brunes. Un troisième type de carte (cartes à bordure verte) offre des capacités spéciales au joueur pendant un tour à condition d'avoir joué la carte le tour précédent. Certaines personnes peuvent penser que ce dernier type de carte a tendance à ralentir le jeu et à réduire son dynamisme, mais il permet de jouer de façon plus stratégique et plus réfléchie car, en plaçant des cartes face visible devant lui, le joueur expose ses atouts mais prend le risque de se les faire prendre ou défausser par ses adversaires. De plus ces cartes ne sont pas forcément plus fortes que les autres, ne déstabilisant ou ne favorisant pas certains joueurs qui auraient moins de chance.

Deux nouveaux symboles font leur apparitions sur les cartes :

  • Deux cartes superposées à 30° indique que « pour bénéficier de l'effet de la carte (dont le symbole suit le signe =) il faut défausser cette carte accompagnée d'une autre de votre main »[1].
  • Une séparation horizontale entre 2 séries de symboles indique la conjugaison de deux effets.

Une règle pour 8 joueurs avec 1 Shérif, 2 Adjoints, 3 Hors-la-loi et 2 Renégats. Les deux Renégats jouent indépendamment l'un de l'autre, chacun ayant comme objectif de tuer le Shérif en tête à tête. Si la partie se termine entre le Shérif et les 2 Renégats et que le Shérif meure avant un des deux Renégats, alors, comme dans la partie à 4-7 joueurs, ce sont les Hors-la-loi qui gagnent la partie.

Une règle pour 3 joueurs avec 1 Adjoint, 1 Hors-la-Loi et 1 Renégat. Les rôles de chaque joueur sont visibles et connus de tous. Les objectifs de victoire sont :

  • pour l'Adjoint d'éliminer le Renégat
  • pour le Renégat de tuer le Hors-la-Loi
  • pour le Hors-la-Loi de supprimer l'Adjoint

Si un personnage élimine son assassin, la partie se termine en tête à tête entre les deux survivants. Tout personnage éliminé rapporte 3 cartes à son tueur. L'Adjoint n'étant pas le Shérif, il n'a pas de point supplémentaire et peut être mis en prison.

High Noon[modifier | modifier le code]

Les cartes High Noon, tirées à chaque début de tour de table, changent une règle pour tout le monde pour ce même tour de table. Cette extension apporte souvent des revirements de situation et permet d'éviter la lassitude de nombreuses parties successives (une vingtaine de cartes dont on ne se passe plus).

A Fistful of Cards[modifier | modifier le code]

L'extension A Fistful of Cards reprend le principe de High Noon. Quinze cartes supplémentaires, éventuellement jouées mélangées à High Noon.

Wild West Show[modifier | modifier le code]

Une quatrième extension intitulée Wild West Show a également paru à noël 2010. Celle-ci compte huit nouvelles cartes de personnage, ainsi que dix d'évènements. De manière générale, ces cartes impactent beaucoup plus le jeu que les anciennes. Les capacités des personnages sont globalement plus puissantes ; et quant aux cartes d'évènement, leurs effets sont souvent plus durables que ceux des évènements classiques. Les évènements Wild West Show se succèdent en effet à chaque fois qu'une carte de « diligence » ou de « convoi » est jouée (soit trois cartes en tout). Tant qu'une nouvelle carte de ce type n'est pas utilisée, la modification des règles qu'ils apportent reste en vigueur. Préparez-vous donc à de sacrés retournements de situation avant de jouer une carte déclencheur de quelque chaos inédit.

Extensions non officielles[modifier | modifier le code]

En dehors de ces extensions officielles, il existe aussi quelques extensions non officielles mais cependant utilisées par un nombre non négligeable de joueurs : El Dorado, OK Corral, Death Mesa (pour faire jouer les joueurs décédés, cette extension a été traduite en français), Robbers' Roost, ...

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le 29 octobre 2009, une adaptation en jeu vidéo développée par SpinVector et produite par Palzoun Entertainment est annoncée[2]. Le jeu sort en décembre 2010 pour Microsoft Windows, iPhone, iPad & iPod Touch[3],[4]. Le 12 novembre 2011, une mise à jour gratuite propose principalement la possibilité de jouer en multi joueurs - multi plateformes par le Net mixant joueurs en ligne et joueurs joués par l'ordinateur, d'utiliser les cartes de l'extension Dodge City et trois nouveaux personnages (ceux de la version : Bang! The Bullet).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.cyberfab.fr/dodgecity.php
  2. Annonce du jeu vidéo
  3. Communiqué de presse
  4. Site officiel du jeu vidéo

Liens externes[modifier | modifier le code]