Bandits, bandits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bandit et Bandits.

Bandits, bandits

Titre original Time Bandits
Réalisation Terry Gilliam
Scénario Terry Gilliam et Michael Palin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Fantastique, aventures
Durée 116

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bandits, bandits (Time Bandits) est un film britannique de Terry Gilliam, sorti en 1981

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kevin est un jeune garçon vivant dans un futur proche, avec des parents d'un matérialisme navrant. Bientôt il découvre avec effroi que son armoire est l'extrémité d'un tunnel spatio-temporel, lorsqu'une nuit un cavalier la traverse violemment. La nuit suivante il se retrouvera face à des nains en fuite. Ils viennent de dérober la Carte des Portes Temporelles à leur maître, l'Être Suprême, pour devenir les plus puissants pillards de l'Univers. Alors qu'ils repoussent un mur de la chambre à la recherche d'une issue temporelle, l'Être Suprême surgit, effrayant Kevin qui à la suite des nains franchit la Porte et se trouve transporté dans le passé.

Kevin se retrouve alors entraîné dans leurs aventures burlesques qui d'époque en époque (traversant la bataille de Castiglione, la forêt de Sherwood, la ville de Mycènes et le naufrage du Titanic), les conduiront à affronter le Mal qui convoite la carte pour se libérer de la Forteresse des Ténèbres où l'Être Suprême le tient captif.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu le succès commercial, rapportant environ 42 365 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 5 000 000 $[2]. En France, il a réalisé 536 817 entrées[1].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 95 % de critiques positives, avec une note moyenne de 8/10 et sur la base de 38 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film a reçu 5 nominations aux Saturn Awards 1982 et a également été nommé au Prix Hugo (catégorie Best Dramatic Presentation) en 1982 et au festival Fantasporto (catégorie du meilleur film) en 1983.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le choix de Sean Connery provient d'une plaisanterie de la part de Terry Gilliam et Michael Palin. En effet en écrivant le scénario, ils ont, en plaisantant, décrit le personnage d'Agamemnon comme étant Sean Connery. Après avoir cependant lu le script, l'acteur écossais a finalement accepté avec joie de tenir ce petit rôle[4].
  • La scène qui suit celle du bateau et du géant devait à l'origine se passer dans une forêt avec des arbres vivants. Mais par manque de moyens, Gilliam a juste introduit un désert se terminant par une barrière de verre dissimulant la forteresse du génie du mal[4].
  • Une autre scène devait se passer dans une époque future mais, en définitive, n'a pas été faite, ce qui explique l'arrivée de Querelle à bord d'un petit vaisseau spatial lors de la grande bataille contre le génie du mal[4].
  • Dans le scénario original, Agamemnon était présent dans la séquence de la grande bataille mais Connery n'étant pas disponible au moment du tournage de la scène, le personnage est finalement absent[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bandits, bandits sur JP‘s Box-Office.
  2. Bandits, bandits sur Box Office Mojo.
  3. Bandits, bandits sur Rotten Tomatoes.
  4. a, b, c et d Interview de Terry Gilliam et Michael Palin, disponible dans l'Édition Collector 2 DVD.