Bandar-e Anzali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bandar-e Anzali
(fa) بندر انزلی
Édifices de la fin du XIXe siècle dans le centre-ville
Édifices de la fin du XIXe siècle dans le centre-ville
Administration
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Guilan
Indicatif téléphonique international +(98)
Démographie
Population 114 105 hab. (2012)
Densité 3 681 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 28′ 16″ N 49° 27′ 44″ E / 37.4711111, 49.4622222 ()37° 28′ 16″ Nord 49° 27′ 44″ Est / 37.4711111, 49.4622222 ()  
Altitude 26 m
Superficie 3 100 ha = 31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte administrative d'Iran
City locator 14.svg
Bandar-e Anzali

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte topographique d'Iran
City locator 14.svg
Bandar-e Anzali
Liens
Site web http://website
Sources
Index Mundi

Bandar-e Anzali ou simplement Anzali (Bandar signifiant port en persan) (en persan : بندر انزلی), connue sous le nom de Bandar-e Pahlavi (بندر پهلوی) de 1925 à 1980, avant la révolution islamique de 1979, est une ville portuaire de la province du Guilan, en Iran, située au bord de la mer Caspienne à 41 kilomètres de Rasht et à 360 kilomètres de Téhéran. Sa population est passée de 98 544 habitants en 1996 à 110 643 habitants en 2006 et à 114 105 habitants en 2012. Elle est peuplée surtout de Guilanis et d'Azéris turcophones.

C'est également une station balnéaire prisée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lagon Anzali.

Bandar-e Anzali est le port maritime le plus important du nord de l'Iran. Il consiste en une île principale nommée Mianposhteh et des terres environnantes.

Les attractions touristiques sont la longue promenade le long du port et le delta marécageux de la rivière Sefid Roud.

Le Lagon Anzali (Mordab-e-Anzali) est une étendue d'eau séparée de la mer Caspienne par une bande de terre proche de la ville de Bandar-e Anzali. Ce lagon, très riche en poissons, est pollué par les déchets industriels.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville, fondée au XVIe siècle, fut incendiée par les Russes en 1805, ce qui détruisit ses documents et ses bâtiments historiques. La ville est cependant connue depuis l'empire safavide comme une porte vers l'Europe pour le commerce de la soie, grâce à sa situation géographique[1]. Elle fait partie de la république socialiste du Gilan de juin 1920 à septembre 1921.

La ville fut occupée par les Soviétiques en 1941, lors de l'opération conjointe anglo-soviétique Countenance, qui dura du 25 août au 17 septembre 1941.

Le port vit le débarquement des troupes polonaises du général Anders évacuées d'Union Soviétique en mars et août 1942[2].

La ville abrite toujours un cimetière militaire polonais (le deuxième du pays) témoin de cette opération. Les croix funéraires ont été démantelées après la révolution islamique de 1979, mais l'obélisque avec l'aigle bicéphale a été restauré.

Une petite église orthodoxe russe a été consacrée à Bandar-e Anzali en 2008.

Industrie[modifier | modifier le code]

Outre une activité portuaire importante, la ville et sa région se distinguent par une forte production de caviar.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Histoire d'Anzali », sur http://www.malavan.net (consulté le 20 février 2007)
  2. Wladyslaw Anders, Mémoires 1939-1946, La Jeune Parque, Paris, 1948