Banba-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Banba-juku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Banba-juku (番場宿, Banba-juku?) était la soixante-deuxième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville moderne de Maibara, préfecture de Shiga au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Banba-juku était à l'origine une station le long du Tōsandō pendant la période Asuka. En 1611 cependant, durant l'époque d'Edo, quand un port fut établi à Maibara, elle fut intégrée au Nakasendō, permettant aux voyageurs de se rendre à Ōtsu-juku. Située entre des montagnes[1], c'était un emplacement idéal pour les voyageurs.

En 1843, la station comptait 808 résidents et 178 bâtiments dont un honjin, une honjin secondaire et dix hatago.

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Samegai-juku - Banba-juku - Toriimoto-juku

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Nakasendou Toriimoto-juku. Hikone City.

35° 18′ 54″ N 136° 18′ 51″ E / 35.315, 136.31417 ()