Balthasar van der Ast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nature morte de fruits et de fleurs de Balthasar van der Ast, 1620-1621, Rijksmuseum, Amsterdam
Nature morte de fleurs de Balthasar van der Ast, 1632-1657, Rijksmuseum, Amsterdam

Balthasar van der Ast, né à Middelbourg en 1593 ou 1594 et mort à Delft en décembre 1657, est un peintre néerlandais de natures mortes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Par son mariage avec Maria Bosschaert, sœur d'Ambrosius Bosschaert, Balthasar van der Ast fait partie de la dynastie des Bosschaert. D'abord apprenti chez son beau-frère Ambrosius Bosschaert, B. van der Ast devient maître à Utrecht en 1619, puis s'installe à Delft en 1632.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les collections publiques françaises conservent plusieurs œuvres de de Balthasar van der Ast, cependant, outre le musée du Louvre, on remarquera que les musées de province cités sont tous situés dans le Nord de la France. Un tableau, Coquillages et deux coraux, conservé à la Fondation Custodia / Institut néerlandais, à Paris, était, jadis, considéré comme de Balthasar van der Ast. Il fut rendu à Jacques Linard (no 45 du catalogue raisonné) par Pierre Rosenberg en 1995.

  • 1620 : Nature morte de fruits avec coquillages, huile sur bois, 46 × 64,5 cm, Mauritshuis, La Haye.
  • 1640-1650 : Fleurs dans une coupe en verre, coquillages, papillons et sauterelle, huile sur bois, 53 × 42 cm, musée du Louvre, acheté en 2001 au marchand munichois Konrad O. Bernheimer.
  • Fruits et coquillages, musée des beaux-arts, Arras
  • Nature morte, musée des beaux-arts et de la dentelle, Calais
  • Nature morte allégorique, 1,34 × 1,00 m (le plus grand tableau de l'artiste), musée de la Chartreuse, Douai, achat en 1964, (le musée de Douai bénéficia de dommages de guerre pour reconstituer ses collections)
  • Nature morte, huile sur bois, 37 × 65 cm, palais des beaux-arts de Lille, achat en 1977
  • Corbeille de fleurs, tableau conservé au Louvre, mais provenant des biens retrouvés en Allemagne, n° d'inventaire M. N. R. 563[1].
  • Lézard et coquillages, musée de l'hôtel Sandelin, Saint-Omer, achat en 1834 de Monsieur Deldyck.
  • Nature morte de fleurs, fruits et coquillages, huile sur bois, 20 × 28 cm, collection privée, à Amsterdam[2].

Extrait de la notice de Jacques Foucart dans le Petit Larousse de la peinture[modifier | modifier le code]

« Curieux de perspective, exécutant raffiné, sensible à l'éclat des tons comme aux nuances de la lumière, préoccupé de recherches décoratives parfois très proches de celles des Flamands Snyders et Adriaen Van Utrecht, il a joué un rôle déterminant dans l'évolution de la nature morte néerlandaise en accordant la même importance aux considérations picturales et au simple naturalisme. J. D. de Heem, son disciple, et plus tard J. Van Huysum lui devront beaucoup. »

— Jacques Foucart, Petit Larousse de la peinture, tome 1, p. 84, éd. Larousse, Paris 1979

.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Musées nationaux récupération.
  2. Rembrandt et son temps, catalogue d'exposition (Europalia 71), Bruxelles, palais des beaux-arts de Bruxelles, 1971, p. 17

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :