Balmoral (navire de croisière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balmoral.
Balmoral
Image illustrative de l'article Balmoral (navire de croisière)
Le Balmoral

Autres noms
  • 1988-1996 : Crown Odyssey
  • 1996-2000 : Norwegian Crown
  • 2000-2003 : Crown Odyssey
  • 2003-2007 : Norwegian Crown
  • 2007-aujourd'hui : Balmoral
Type Navire de croisière
Histoire
Quille posée 1987
Lancement 1er novembre 1987
Mise en service 14 mai 1988
Statut En service
Caractéristiques techniques
Longueur 187,71 m
Maître-bau 28,21 m
Tirant d'eau 6,81 m
Tonnage 34 242 t
Propulsion 2 hélices
Puissance 4 × MaK 8M601/6M35 diesels

combiné 21 300 kW

Vitesse 22,5 nœuds
Ponts 10
Autres caractéristiques
Passagers 1 778
Équipage 471
Chantier naval Meyer Werft, Papenburg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Armateur 1988-1992 : Royal Cruise Line

1992-2004 : Norwegian Cruise Line 2004-2006 : Crown Odyssey Ltd 2007-Aujourd'hui : Fred Olsen Cruises

Affréteur 1988-1996 : Royal Cruise Line

1996-2000 : Norwegian Cruise Line 2000-2003 : Orient Lines 2003-2007 : Norwegian Cruise Line 2007-Aujourd'hui : Fred Olsen Cruises

Pavillon 1988-1990 : Le Pirée, Drapeau de la Grèce Grèce

1990-Aujourd'hui : Nassau, Drapeau des Bahamas Bahamas

IMO 8506294
Coût 178 millions de dollars

Le Balmoral est un navire de croisière appartenant à la compagnie de croisière Fred Olsen Cruises.

Il a officiellement été mis en service en 1988.

L'Organisation maritime internationale a enregistré ce navire sous le numéro : 8506294

Description[modifier | modifier le code]

Le Balmoral est un navire de 187,71 mètres de long, de 28,21 mètres de large et d'un déplacement de 43 537 tonnes, pour une capacité de 1 778 passagers.

Ce navire peut naviguer à une vitesse de 22,5 nœuds.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1987, la compagnie de croisière Royal Cruise Line signe une lettre d'intention aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire. Malgrés la lettre d'intention Royal Cruise Line change d'avis pui s commande aux chantiers Allemand Meyer Werft. Le chantier débute en 1988 dans les chantiers Allemand de Papenburg. À l'époque le navire portait le nom de Crown Odyssey. En 1989, Royal Cruise Line est vendu à Norwegian Cruise Line, qui a continué l'exploitation de l'entreprise. En 1996, Norwegian Cruise Line restructure l'entreprise et décide de liquider Royal Cruise Line. Le Crown Odyssey rentre alors dans le flotte de Norwegian Cruise Line, il est renommé Norwegian Crown.

En avril 2000, NCL achète la compagnie maritime Orient Lines, le Norwegian Crown entre dans la flotte de cette compagnie en retrouvant son nom de Crown Odyssey.

Le Crown Odyssey est rénové en septembre 2003, afin de rejoindre la flotte de NCL, il est alors rebaptisé Norwegian Crown.

Le 25 mai 2006, la société mère de Norwegian Cruise Lines, la Star Cruises, accepte de vendre le Norwegian Crown à Fred Olsen Cruises. En août 2006 le Norwegian Crown rejoint donc la flotte de Fred Olsen Cruises, il est rebaprisé Balmoral par la même occasion.

En septembre 2007, Fred Olsen Cruises entreprend la rénovation du navire [1] au chantier de Blohm & Voss à Hambourg en Allemagne. Cette rénovation a permis au navire de pouvoir accueillir 186 passagers et 56 membres d'équipages en plus. Celle-ci a également permis d'accueillir 60 nouveaux balcons ainsi que de nombreux espaces publics afin de rendre le navire adapté au marché britannique des croisières.

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Le 21 janvier 2009, le Balmoral en escale dans le golfe de Gascogne a subi une forte tempête, deux des occupants ont été blessés et transportés à l'hôpital de La Corogne en Espagne pour des graves blessures.

Le Balmoral sera affrété par Miles Morgan Travel, pour réaliser une croisière le 15 avril 2012, sur les traces du Titanic. Il est prévu que le Balmoral s'arrête à l'endroit où le navire a sombré.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vidéo du chantier d'extension en accéléré.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :