Balmaseda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balmaseda
Blason de Balmaseda
Héraldique
Drapeau de Balmaseda
Drapeau
Pont de la Muza sur le Río Cadagua.
Pont de la Muza sur le Río Cadagua.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Pays basque Pays basque
Province Biscaye Biscaye
Comarque Enkarterri
District judic. (Udal / Municipio)
Maire
Mandat
Joseba Zorrilla Ibañez (PNV)
2007
Code postal 48800
Démographie
Gentilé balmasedar
Population 7 833 hab. (2013)
Densité 351 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 11′ 45″ N 3° 11′ 34″ O / 43.195833, -3.1928 ()43° 11′ 45″ Nord 3° 11′ 34″ Ouest / 43.195833, -3.1928 ()  
Altitude 146 m
Superficie 2 230 ha = 22,30 km2
Rivière(s) Cadagua
Divers
Saint patron San Severino
Localisation
Localisation de Balmaseda

Géolocalisation sur la carte : Pays basque

Voir sur la carte administrative du Pays basque
City locator 14.svg
Balmaseda

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Balmaseda

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Balmaseda
Liens
Site web www.balmaseda.net

Balmaseda en basque ou Valmaseda en espagnol est une commune de Biscaye dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.
Le nom officiel de la ville est Balmaseda.

Il s'agit de la première ville du Pays basque à avoir été fondée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Balmaseda se trouve sur un terrain très accidenté, formé par la prolongement des monts d'Ordunte, aux sommets remarquables comme Kolitza, Canto, Terreros et la Garbea. Depuis ici la vallée descend vers la rivière Kadagua traversant des cimes comme les montagnes de Sabugal et le plateau des Tueros, ainsi que celui d'Arbalitza, à l'est. La rivière Kadagua forme une vallée étroite rejointe par les cours d'eau d'Acebo, Kolitza, Tueros et d'Angostura.

Balmaseda est divisée selon les secteurs suivants :

  • Vieux quartier - c'est le noyau urbain de la ville formé par les anciennes rues médiévales réunies par des cantons.
  • Les Encartaciones - large avenue qui prolonge le noyau urbain hors de celui-ci.
  • Presa Encimera
  • El Castillo
  • Virgen de Gracia
  • Santo Domingo
  • El Arroyo
  • La Magdalena
  • San Ignacio
  • La Estación
  • Nocedal
  • Las Tenerias
  • Sobremercado
  • Arbiz y Barrios
  • La Calzada
  • La Penilla
  • El Páramo
  • Le Peñueco
  • Pandozales
  • Las Tenerías

Histoire[modifier | modifier le code]

Malgré des traces de vie humaine dans le territoire depuis la préhistoire, les premières informations certaines de l'installation humaine datent de 24 janvier 1199, année de fondation de la ville de Balmaseda par un don de Lope Sánchez de Mena, seigneur de Bortedo, qui l'intègre au for (Fuero) de Logroño. Ce sera la première ville fondée dans la seigneurie de Biscaye. Les raisons fondamentales de la fondation de la ville ont été, le bon emplacement pour la construction d'une ville fortifiée entre les montagnes et la rivière, et les routes commerciales favorables entre la Castille et la Biscaye grâce à l'existence de l'ancienne chaussée romaine.

Pour cette raison, la ville de Balmaseda s'est transformée en place commerciale et douanière d'importance. Dans leurs cantons, on a créé des commerces, des industries artisanales, des forges, etc., ainsi qu'une importante communauté juive qui prospéra jusqu'à son expulsion.

En ouvrant une autre route commerciale par la ville d'Orduña, le commerce par Balmaseda diminue pendant le XVIIIe. La Guerra d'Independencia Guerre d'indépendance espagnole, les guerres carlistes[1], ainsi que la Guerre Civile espagnole ont énormément affecté Balmaseda pour son importance stratégique.

Malgré ceci, l'arrivée du chemin de fer et de l'industrialisation au début du XXe siècle marque une nouvelle étape économique à Balmaseda, Ferrocarril de la Robla, avec ses ateliers et ses services, emmène à Balmaseda des gens d'autres régions, qui subira un flot démographique important.

Avec de grands problèmes pour son développement urbain car elle manque d'espace, et avec les secteurs industriels en crise, Balmaseda essaye aujourd'hui de maintenir son importance sur la base d'une rénovation industrielle (Polígono le Páramo) et en développant une activité croissante dans les services, ainsi que le tourisme, par ses attraits des monuments et culturels.

Économie[modifier | modifier le code]

La base de l'économie de Balmaseda se concentre fondamentalement sur deux branches productives: le métal et le meuble. L'industrie du métal se spécialise dans la fonderie et les laminoirs, tandis que le meuble, tant l'artisanal, que le commercial, présente une grande tradition dans la ville. On connait cette commune comme Balmaseda, la ville du Meuble.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Palais Horcasitas ou Buniel: édifié au XVIIe siècle, a été propriété de la famille Horcasitas et Aduana de Balmaseda.
  • Palais Urrutia: de type classiciste, date du XVIIe siècle.
  • Pont la Muza ou de Puente Viejo: pont d'entrée à la ville, roman, du XIIIe siècle.
  • Maison Consistorial: bien que construit d'origine baroque (XVIIIe siècle) a subi diverses restaurations qui ont modifié son aspect.
  • Fabrique de Bérets "l'Encartada"

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Paroisse de Santo le Christ de San Severino: édifice gothique du XIVe ou XVe siècle.
  • Église de San Juan: bien que le temple date du XVe siècle, sa tour est de 1732 et les porches du XIXe siècle.
  • Monastère de Santa Clara: du XVIIe siècle, il a été restauré pour lui restituer son aspect original. C'est aujourd'hui un hôtel.
  • Ermitage Saint-Sébastien et de San Roque: ermitage roman du XIIIe siècle.

Culture populaire et célébrations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Palais de justice de Balmaseda.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Balmaseda: historia de una Pasión Viva
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Balmaseda 1936-1938: preguerra, guerra y toma de Balmaseda y represión.
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Síntesis de la Historia de Valmaseda de Matín de los Heros
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Tres episodios de la Valmaseda trágica en los años 50
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Valmaseda y las guerras del siglo XIX
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Semana Santa de Valmaseda: crónicas y documentos
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Tal como eramos: Valmaseda en el siglo XIX
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; La Guerra Civil en Balmaseda 1936-1939
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Obras públicas en Balmaseda en el siglo XIX
  • Etxebarria Mirones, T. y Etxebarria Mirones, J.; Patrimonio histórico artístico de Balmaseda
  • Gómez Prieto, Julia: Balmaseda, s. XVI-XIX : una villa vizcaína en el Antiguo Régimen Tesis doctoral publicada por la Diputación Foral de Bizkaia en 1991. 412 pp.
  • Gómez Prieto, Julia: Organización y gobierno municipal en Balmaseda en el Antiguo Régimen
  • Gómez Prieto, Julia: El montazgo en la villa de Balmaseda, S. XVI-XIX
  • Gómez Prieto, Julia: La población de Balmaseda en el antiguo regimen : siglos XVI-XIX Estas 3 son Comunicaciones en el Congreso Mundial Vasco de 1987
  • Gómez Prieto, Julia : " Balmaseda, una historia local". Dip. Foral de Bizkaia. 125 pp.
  • Gómez Prieto, Julia : " La emigración vizcaina hacia América : los indianos de Balmaseda ". Jornadas de la FEHM . 1990
  • Gómez Prieto, Julia :" Fuentes historiográficas: las Memorias de Vedia y otros textos ".

Collection Malseda tome I. 1995. 285 pp.

  • Gómez Prieto, Julia : " Fuentes documentales, públicas y privadas, entre 1522 y 1899 ". Colección Malseda tomo II. 285 pp.
  • Gomez Prieto, Julia : " Vida y economia del monasterio de Santa Clara: 1666-1984. Letras de Deusto. 1988.
  • Gómez Prieto, Julia : " Fuentes y métodos de uns historia local : Balmaseda, 8 siglos de historia ". 1998-99.
  • González Orejas, Rafael: La villa de Balmaseda Caja de Ahorros Vizcaina. 1985
  • Heros, Martin de los : " Historia de Balmaseda ". Ed. facsimil. L.G.E.V. 1978. 2 tomos
  • Morente Luque, Fernando: Balmaseda: estudio histórico-artístico, Diputación Foral de Bizkaia. 2004. 360 pp.
  • Rodriguez Herrero, Angel : " Valmaseda en el siglo XV y la Alhama de los judios ". Eusko Ikaskuntza. 1990. 300 pp.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guerres carlistes, expression employée pour se référer aux trois Guerres Civiles espagnoles du XIXe siècle entre les carlistes (absolutistes), partisans de Carlos María Isidro de Borbón, et libéraux, partisans du gouvernement d' Isabel II de l'Espagne, nièce de celui-ci. Première Guerre carliste (1833-1840), Seconde Guerre carliste (1846-1849), Troisième Guerre carliste (1872-1876).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]