Balistapus undulatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Baliste strié, Baliste ondulé, Baliste vert

Balistapus undulatus, ou communément nommé Baliste ondulé, Baliste strié ou Baliste vert, est une espèce de poisson marin démersale de la famille des Balistidae.

Description[modifier | modifier le code]

Balistapus undulatus est un poisson de petite taille pouvant atteindre 30 cm de long[1]. Le corps est trapu, ovale, compressé latéralement. Grande tête qui représente environ un tiers du corps. La bouche est petite, terminale et dotée dents fortes. La première nageoire dorsale se compose de trois épines dont une grande, elle est érectile et est dissimulée dans un sillon dorsal.Cet ensemble d'épines dorsales constitue un système de gâchette caractéristique de la famille des Balistidae. La deuxième nageoire dorsale est similaire en forme et taille à la nageoire anale qui lui est symétriquement opposée. La nageoire pelvienne se réduit à une protubérance ventrale[1].

La livrée est verte sombre avec des lignes obliques oranges. Les mâles matures perdent progressivement les lignes sur le museau. Une tache noire est plus ou moins visible sur le pédoncule caudal. La nageoire caudale est orange.


Distribution & habitat[modifier | modifier le code]

Il fréquente les eaux tropicales et subtropicales de l'Océan Indien jusqu'aux îles du centre de l'Océan Pacifique[2]. Il affectionne les récifs riches en corail, les lagons et les pentes récifales externes de la surface à 50 m de profondeur[3].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le baliste ondulé a une alimentation très variée basée sur des organismes benthiques comme les algues, les échinodermes, les tuniciers, les éponges, les pointes de corail, les crustacés, les mollusques et même des poissons[4].

Comportement[modifier | modifier le code]

Ce baliste a une activité diurne, il est solitaire et défend un territorial. Agressif avec les poissons plus petits que lui et autres congénères. La première épine de sa nageoire dorsale lorsqu'elle est dressée, peut servir pour impressionner un adversaire ou pour empêcher un prédateur de le sortir de son refuge.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lieske & Myers, Guide des poissons des récifs coralliens, Delachaux & Niestlé, 2009, ISBN 9782603016749
  2. http://eol.org/pages/205282/details#distribution
  3. http://eol.org/pages/205282/details#habitat
  4. LE BRIS Sylvain, GUICHARD Benjamin, PÉAN Michel, in : DORIS, 24/7/2011 : Balistapus undulatus (Park, 1797), http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=1336

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :