Balbronn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balbronn
Le temple protestant.
Le temple protestant.
Blason de Balbronn
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Molsheim
Canton Wasselonne
Intercommunalité C.C. des Coteaux de la Mossig
Maire
Mandat
Daniel Reutenauer
2014-2020
Code postal 67310
Code commune 67018
Démographie
Gentilé Balbronnais, Balbronnaises
Population
municipale
633 hab. (2011)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 04″ N 7° 26′ 16″ E / 48.584444, 7.43777848° 35′ 04″ Nord 7° 26′ 16″ Est / 48.584444, 7.437778  
Altitude Min. 209 m – Max. 450 m
Superficie 10,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Balbronn

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Balbronn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Balbronn

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Balbronn

Balbronn (Bàlvere en alsacien) est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cité viticole de plus de 600 habitants, le village fait partie de l'arrondissement de Strasbourg, et du canton de Wasselonne. Il est situé à 25 kilomètres à l'ouest de Strasbourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hertzog, dans sa chronique, qualifie Balbronn de Staettlin (petite ville). L'église est très ancienne. À l'intérieur de celle-ci se trouve une pierre tombale de 1574 qui renferme les restes de Jean de Mittelhausen et de sa femme Barbe Hufel.

Un village disparu[modifier | modifier le code]

Près de Balbronn, se trouvait autrefois un village appelé Elbersforst qui se trouvait dans une vaste clairière. Sur cette clairière on trouve aujourd'hui une auberge. Une plaque indique que l'endroit est la propriété de l’œuvre Notre Dame. On peut encore apercevoir en dessus de la terrasse du restaurant des pierres qui proviennent de l'ancien village. Il s'agit d'anciennes fondations représentant plusieurs bâtiments de ce qui était appelé jadis Elbersforst. Cet ancien village médiéval fait l'objet depuis 2007 de fouilles archéologiques. Elbersforst faisait partie de Westhoffen qui dépendait de l'abbaye de Marmourtier.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Balbronn

Les armes de Balbronn se blasonnent ainsi :
« De gueules à la fontaine d'argent accompagnée de quatre roses d'or ordonnées 2 et 2. »[1].
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (Bronn, forme dérivée de Brunne signifie « fontaine » en allemand).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Daniel Reutenauer[2]   Chargé de mission
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 633 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
935 904 921 993 1 103 1 081 1 076 1 140 1 093
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
994 1 033 1 062 1 019 1 010 994 1 014 1 028 1 003
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
905 885 852 687 652 642 639 618 589
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
594 600 587 563 581 602 652 657 631
2011 - - - - - - - -
633 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Église protestante fortifiée - Main de fer du Chevalier Hans Von Mitelhausen[5].
  • Vestiges église[6].
  • Église paroissiale Sainte-Catherine[7].
  • Synagogue[8],[9], et maison de juifs[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Auteur du livre : Die geschichte balbronn, 1894.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]