Balassagyarmat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balassagyarmat
Civitas fortissima
L'ancien hôtel de ville et la prison
L'ancien hôtel de ville et la prison
Blason de Balassagyarmat
(Voir carte Hongrie administrative)
Balassagyarmat
(Voir carte Hongrie topographique)
Balassagyarmat
Administration
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat
(megye)
FLAG-Nograd.svg Nógrád
(Hongrie septentrionale)
District
(járás)
Balassagyarmat
Rang Ville
Bourgmestre
(polgármester)
Medvácz Lajos Ferenc (Fidesz-KDNP)
(2010-2014)
Code postal 2660
Indicatif téléphonique (+36) 35
Démographie
Population 16 396 hab. (1er janv. 2011)
Densité 691 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 43″ N 19° 17′ 39″ E / 48.07864, 19.29403 ()48° 04′ 43″ Nord 19° 17′ 39″ Est / 48.07864, 19.29403 ()  
Superficie 2 374 ha = 23,74 km2
Divers
Collectivités des minorités Tsiganes (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 93,7 %, Tsiganes 1,1 %, Allemands 0,1 %, Slovaques 0,2 % (2001)
Religions catholiques 70,1 %, grecs-catholiques 0,2 %, réformés 2,7 %, évangéliques 9,0 %, autres confessions 0,6 %, sans religion 7,6 % (2001)
Liens
Site web www.balassagyarmat.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2010

Balassagyarmat [ˈbɒlɒʃːɒɟɒrmɒt] est une ville et une commune du comitat de Nógrád en Hongrie. La ville porte le nom désuet de Jahrmarkt en allemand et de Balážske Ďarmoty en slovaque.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située sur la rive gauche de l'Ipel qui délimite la frontière entre la Hongrie et la Slovaquie. Une ville fait vis-à-vis à Balassagyarmat, sur la rive droite de l'Ipel, il s'agit du village slovaque de Slovenské Ďarmoty (en hongrois: Tótgyarmat). Ce village faisait partie de la ville de Balassagyarmat avant le Traité de Trianon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la conquête de la Hongrie, la tribu hongroise des Gyarmat s'installa dans la région où se trouve la ville actuelle de Balassagyarmat.

La première attestation écrite de la ville remonte à 1244. Le château-fort, construit après l'attaque du royaume de Hongrie par les Tatars, constitue le noyau de la ville.

Aux XIV et XVe siècles, le château et les terres qui l'entourent étaient la propriété de la famille Balassa. À partir du XIVe siècle le nom de la ville reflète cette possession. Le nom allemand de la ville (Jahrmakt) ne prit cependant pas ce préfixe familial.

En 1437, la ville reçoit le droit de marché (Marktrecht en allemand, Mezővárosi jog en hongrois).

Les Ottomans s'emparent de la ville en 1552. À la suite des combats, toute la région est dépeuplée. De nouveaux colons n'arrivent qu'au XVIIe siècle. Les murs de la ville sont reconstruits, leurs ruines sont encore visibles dans la rue Bástya.

En 1790, la ville devint la capitale du comitat de Nograd. La prison a été construite en 1845 et est encore utilisée aujourd'hui.

Depuis le Traité de Trianon, Balassagyarmat est une ville frontière. Selon le traité, la ville aurait dû revenir à la Tchécoslovaquie. Mais, l'opposition continue de la population rendit cette annexion impossible.

En 1919, après que les citoyens de la ville eurent jeté les troupes d'occupation slovaque sur l'autre rive de l'Ipel, la ville de Balassagyarmat fut qualifiée de « Civitas Fortissima » (ville des plus braves). Cette mention latine se retrouve sur son blason.