Balanda Boor (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Balanda Boor

Populations significatives par région
Population totale 50 000
Autres
Langues

Luo

Religions

religion traditionnelle, christianisme

Ethnies liées

Shilluk, Acholi

Les Balanda Boor (ou Belanda Boor, Boor, Bor) sont un peuple nilotique de l'Afrique de l'Est installé dans le nord-est du Soudan du Sud dans les environs de la ville de Wau.


Mode de vie[modifier | modifier le code]

Les Balanda Boor sont estimés à moins de 50 000 individus. Ils sont installés sur un petit territoire situé au nord-est de la ville de Wau (village de Mbili, Raffili, etc.). Les Balanda Boor sont divisés en deux principaux sous-groupes, les Jo Kunam et les Jo Ugot. Ils forment une société sédentaire basée sur une agriculture vivière. Les principales cultures sont le sorgho, le sésame, le maïs, les patates douces et les haricots. L'élevage des bovidés, chèvres et moutons tient aussi une large place dans leur vie économique ainsi que l'apiculture, la pêche et la chasse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition orale des Balanda Boor rapporte qu'ils forment une partie du large groupe des peuples Luo. Ce groupe est constitué entre-autres par les Shilluk (dans le nord-est du Soudan du Sud), par les Anyuak (sur la frontière entre le Soudan du Sud et l'Éthiopie) et par les Acholi (dans le nord de l'Ouganda). Les Balanda Boor affirment être les descendants de Boor (variantes: Bwor, Burro), l'un des fils de Nyikang le fondateur de la nation Shilluk. Boor et Dak (un autre fils de Nyikang) seraient entrés en conflit et Boor aurait décidé de rester auprès de ses oncles et de ne plus suivre son père dans sa migration vers le nord.

Les Balanda Boor parlent une variante dialectale de la langue Shilluk.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilhelm Hofmayr, Die Schilluk : Geschichte, Religion und Leben eines Nilotenn-Stammes, Sankt Gabriel, Mödling bei Wien, Anthropos (revue),‎ 1925, 521 p.