Bal folk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un bal folk est l'occasion de danser des danses plus ou moins traditionnelles, dites folk.

Origine[modifier | modifier le code]

Les bals sont apparus dans les années 1970 grâce à des chercheurs, connaisseurs ou redécouvreurs de traditions et de pratiques culturelles vouées à l'oubli. En France le premier évènement nommé "Bal Folk" a été organisé en 1973[1] avec les groupes Grand mamou Folk, Catherine Perrier et John Wright et Phil Fromont à l'ENSEA de Clichy[2]. Les groupes de musiques traditionnelles et folk ressurgissent du passé et on réinvente les danses populaires, traditionnelles, de salon, de cour...

Description[modifier | modifier le code]

Un bal folk est un événement où musiciens et danseurs évoluent autour de musiques et danses d’origines et de structures traditionnelles ou anciennes, issue du folklore. L'on y danse, sans spectacle ni costume folklorique, sur des musiques arrangées et revitalisées selon des influences diverses. Une ambiance tonique et chaleureuse y invite à bouger et à se rencontrer. Le but est de partager un moment de musique et de danse sans prétention, autrefois intégrés dans le rythme de la vie rurale et qui avaient disparu avec l'industrialisation de la société.

Les musiciens interprètent des mélodies, façonnées au fil du temps par la pratique, par enrichissements et évolution continue et prend des accents des plus traditionnels aux plus actuels. Il n’y pas d’instrument spécifique au bal folk. On peut y trouver des instruments traditionnels (violon, accordéon diatonique, cornemuse, vielle à roue, flûte etc.) et de nombreux instruments plus « modernes » (guitare électrique, guitare folk, guitare basse, batterie etc.).

Les danses proviennent de différentes régions et milieux français (Bretagne, Auvergne, Alsace, Poitou, ...) et de divers pays d’Europe (Irlande, Italie du Nord et du Sud, Pays basque, Catalogne, Suède…), parfois au-delà (États-Unis, Québec, pays de l'Est...). Les formes en sont variées : en couple, en chaîne, en cortège, en lignes, en rond, en quadrette... Elles peuvent dater du Moyen Âge ou de la Renaissance (branle) ou être plus actuelles (chapelloise) et sont le plus souvent transmises de façon orale, lors de stages ponctuels ou d'ateliers réguliers.

Exemples de danse :

Aujourd'hui, des bals folk sont organisés régulièrement partout en France, en Suisse, en Belgique par des associations folk, des centres culturels, ou prennent place lors de rencontres et festivals de musique folk, musiques du monde ou parfois musiques dites « celtiques ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. par Alain Gourdin et Claude Bouillin étudiants du BDE de l'ENSEA
  2. Alain Cortial, « Les années folk », Accrofolk (consulté le 15 septembre 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Folk en Seine:Site des Ateliers et Bals Folk toutes régions et toutes époques par l'association Folk en Seine