Bakuto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les bakuto (博徒 ?) étaient des joueurs professionnels itinérants au Japon, des années 1700 jusqu'au milieu du XXe siècle. Ce sont les précurseurs des yakuzas.

Historique[modifier | modifier le code]

Les bakuto sillonnaient le Japon féodal, jouant aux jeux traditionnels tels qu'au hanafuda et aux dés. C'étaient pour la plupart des parias, qui vivaient en dehors des lois et des normes de la société. (Toutefois, au cours de l'ère Tokugawa, ils ont parfois été embauchés par les gouvernements locaux pour jouer avec les travailleurs, et regagner leur rémunération en échange d'un pourcentage.)

Beaucoup de bakuto décoraient leur corps avec des irezumi (tatouages) élaborés. Les yakuza ont perpétué cette tradition jusqu'à aujourd'hui.

Les bakuto se sont par la suite regroupés, et ont élargi leurs activités, en devenant usuriers notamment, activité encore pratiquée par les yakuza. Ils se sont rassemblés avec les tekiya, des colporteurs, pour former cette nouvelle criminalité.

Jusqu'à 1900, certaines organisations de yakuza travaillant dans le jeu se décrivaient comme des groupes de bakuto. Mais cette appellation est maintenant comme dépassée, et la plupart des groupes de bakuto ont finalement été absorbés par de plus vastes clans. Par exemple, le Honda-kai a été fondé sous le nom de Kobe-bakuto, et s'est allié après la Seconde Guerre mondiale avec le Yamaguchi-gumi, mais il a rapidement été englobé par celui-ci.

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Zatoichi, le joueur aveugle présent dans de nombreux films japonais, est un bakuto.