Bakuman.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bakuman)
Aller à : navigation, rechercher

Bakuman.

Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype de Bakuman.

バクマン。
Type Shōnen
Genre Comédie, romance, drame, tranche-de-vie
Thèmes Mangaka, ascension professionnelle
Manga
Scénariste Tsugumi Ōba
Dessinateur Takeshi Obata
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Kana
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Jump
Sortie initiale
Volumes 20
Anime japonais : Saison 1
Réalisateur
Studio d’animation J.C. Staff
Licence Drapeau du Japon Shōgakukan
(fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon NHK E
1re diffusion
Épisodes 25
Anime japonais : Saison 2
Réalisateur
Studio d’animation J.C. Staff
Licence Drapeau du Japon Shōgakukan
(fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon NHK E
1re diffusion
Épisodes 25
Anime japonais : Saison 3
Réalisateur
Studio d’animation J.C. Staff
Licence Drapeau du Japon Shōgakukan
(fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon NHK E
1re diffusion
Épisodes 25
Film japonais : Bakuman
Réalisateur
Sortie

2015

Bakuman. (バクマン。?) est un manga écrit par Tsugumi Ōba et dessiné par Takeshi Obata, les auteurs de Death Note. Il a été prépublié dans le magazine hebdomadaire Weekly Shōnen Jump de Shūeisha entre et , et a été compilé en un total de vingt tomes reliés. La version française est publiée en intégralité aux éditions Kana.

Une adaptation en anime a également vu le jour avec trois saisons de vingt-cinq épisodes diffusées entre le et le sur la chaîne de télévision japonaise NHK E, et est en cours de diffusion depuis le sur la chaîne de télévision française Mangas. Les droits TV, VOD, DVD, Blu-ray et merchandising pour l'animé Bakuman ont été acquis par VIZ Media Europe pour la France, l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal et l'Angleterre. Ainsi, c'est Kazé qui édite et distribue l'anime en France.

La sortie d'une adaptation live réalisée par Hitoshi Ōne, avec dans les rôles principaux Takeru Satoh et Ryunosuke Kamiki, a été annoncée pour 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Moritaka Mashiro est en 3e année de collège et est très doué pour le dessin, c'est d'ailleurs le neveu d'un mangaka qui a connu son heure de gloire avant de ne plus avoir de succès et de mourir dans l'indifférence du public. Mashiro est amoureux d'une fille de sa classe, Miho Azuki, mais n'ose pas lui avouer ses sentiments. Akito Takagi, le premier de la classe, propose à Mashiro de s'associer avec lui afin qu'ils réalisent un manga.

Mashiro refuse tout d'abord la proposition, jusqu'au soir où Takagi lui propose de le rejoindre devant chez Azuki. Celle-ci leur confirme alors vouloir devenir comédienne de doublage. Établissant un lien avec l'histoire de son oncle, Mashiro, fort troublé, lui dit alors, machinalement : « Si nous arrivons à réaliser notre rêve, voudras-tu m'épouser ? » À la surprise des deux protagonistes, Miho accepte, mais à condition qu'ils ne se voient plus jusqu'à ce que leur rêve soit devenu réalité. Mashiro et Akito se lancent alors dans la folle aventure de créer un manga à succès, avec le soutien de la famille de Mashiro qui lui confie les clés de l'atelier de son oncle défunt.

Les deux adolescents se consacrent ainsi à l'écriture d'un manga et découvrent l'univers de l'édition manga au Japon, avec ses joies et ses déconvenues.

Personnages[modifier | modifier le code]

Protagonistes[modifier | modifier le code]

  • Moritaka Mashiro (真城 最高, Mashiro Moritaka?) : Connu sous son pseudonyme « Muto Ashirogi » (「亜城木 夢叶」, « Ashirogi Muto »?), et « Saikô » (「サイコー」, « Saikō »?) pour les intimes. Collégien de 14 ans. Doté d'un talent pour le dessin, il rêvait de pouvoir devenir mangaka grâce à son oncle qui était professionnel. Malheureusement, la réalité l'a rattrapé à cause du décès de son oncle, croyant qu'il s'était suicidé. Il vit désormais une vie terne et monotone tout en allant à l'école, à étudier et jouer aux jeux vidéo, et un amour secret pour sa camarade de classe, Miho Azuki. Ayant oublié par hasard son cahier de maths, il tombe sur Akito, un camarade de sa classe, qui lui propose de faire équipe et devenir mangakas. Moritaka accepte de faire équipe avec Akito en ayant découvert que Miho, son amour secret, rêvait de faire du doublage. Il propose à cette dernière de l'épouser et tous les deux se font la promesse de ne se revoir qu'une fois que chacun aura réussi à accomplir leur rêves, obtenir une série et une adaptation en dessin animé pour Muto, et un rôle dans leur dessin animé pour Miho.
  • Akito Takagi (高木 秋人, Takagi Akito?) : Connu sous son pseudonyme « Muto Ashirogi » (「亜城木 夢叶」, « Ashirogi Muto »?), et « Shûjin » (「シュージン」, « Shūjin »?) pour les intimes. Collégien de 14 ans. Doté d'un talent pour l'écriture, il rêvait de pouvoir devenir mangaka depuis tout petit, au moment où il a compris que son avenir ne devait pas être décidé par ses parents, mais par lui-même. Il est très intelligent et même premier de la classe à chaque examen. Ayant repéré Moritaka et son talent pour le dessin, il réussit à le convaincre de faire équipe avec lui et devenir mangakas. Dans la vie, il est intimement proche de Kaya Miyoshi, une amie de Miho, qui restera aux côtés du duo pour les aider à réaliser leurs rêves, obtenir une série et une adaptation en dessin-animé.
  • Miho Azuki (亜豆 美保, Azuki Miho?) : Camarade de classe de Moritaka et de Akito. Elle est la fille la plus belle du collège, selon Mashiro. Elle vient d'une famille riche et rêve de faire du doublage. Un soir, elle accepte la demande en mariage de Mashiro à une seule condition : qu'ils ne se revoient plus avant d'avoir accompli leurs rêves tout en restant en contact par e-mail.
  • Kaya Miyoshi (見吉 香耶, Miyoshi Kaya?) : Meilleure amie de Miho et petite amie de Akito. Elle aide ses amis à accomplir leur rêve et aide de temps en temps Moritaka et Akito à la création de leur manga pour l'encrage.

Autres mangakas[modifier | modifier le code]

  • Eiji Nîzuma (新妻 エイジ, Nīzuma Eiji?)
Ami et avant tout rival n°1 de Muto Ashirogi, Eiji est un jeune mangaka de 15 ans considéré comme un génie par le Jump compte tenu de son jeune âge et de son talent. Originaire d'Aomori, il passe son temps à dessiner des mangas depuis l'âge de 6 ans, et ne vit que du manga. Son talent et son génie lui vaudront de nombreux prix, mais c'est loin d'être un enfant de chœur puisqu'en effet il demandera à son éditeur et au directeur éditorial en personne le droit de mettre fin à un manga qu'il déteste s'il réussissait à devenir le meilleur mangaka du Jump. Doté d'une grande intuition, ses « prédictions » se sont toujours révélées justes.
  • Shinta Fukuda (福田 真太, Fukuda Shinta?) : Ami et rival de Muto Ashirogi, Shinta possède un dessin très brouillon couplé d'un scénario très violent qui le différencie des autres mangakas. Il est très arrogant et possède un esprit de compétition hors du commun, mais peut s'avérer d'une grande aide pour ses amis rivaux.
  • Takurô Nakai (中井 巧朗, Nakai Takurō?) : Mangaka vétéran depuis 10 ans, Takurō passe ses instants d'assistant à assistant. Son rêve est d'obtenir une série et de trouver une fiancée qui lui convienne.
  • Yuriko Aoki (青木 優梨子, Aoki Yuriko?) : Connue sous son pseudonyme Kō Aoki, étudiante à l'université, elle fait ses débuts dans le genre Shōjo avant de s'attaquer au Shōnen sous l'assistance de Takurō pour sa première série. Très orgueilleuse dans son travail et son comportement, une nouvelle facette de sa personnalité s'ouvrira aux yeux de ses amis.
  • Kazuya Hiramaru (平丸 一也, Hiramaru Kazuya?) : Ancien cadre de bureau, il quitte son travail pour devenir mangaka prétendant que cela lui rapporterait de l'argent et des femmes. Ayant obtenu une série malgré un prix honorable au concours Treasure, il est décrit comme un autre genre de génie par la rédaction du Jump. Se plaignant de son nouveau travail et cherchant par tous les moyens de pouvoir se reposer et arrêter le manga, son éditeur n'hésite pas à user de combines pour le forcer à continuer en lui promettant monts et merveilles, spécialement Yuriko dont Kazuya est amoureux.
  • Aiko Iwase (岩瀬 愛子, Iwase Aiko?) : Connue sous son pseudonyme « Aiko Akina » (「秋名 愛子」, « Akina Aiko »?) et rivale et camarade de classe d'Akito dont elle est amoureuse, Aiko est une élève très studieuse et apprécie particulièrement les romans. Ayant toujours concourue contre Akito aux examens, elle souhaite de nouveau concourir contre lui en créant un manga avec l'aide d'Eiji.
  • Shoyo Takahama (高浜 昇陽, Takahama Shoyo?) : Ami de Muto, il débute en tant que son assistant avant d'obtenir sa propre série, et devient également son rival. D'abord d'apparence antipathique, Shoyo se révèle être un fan de Disney et devient plus sociable. Il aime créer ses mangas, mais déteste que son éditeur ne le laisse pas créer ce qu'il veut.
  • Ryû Shizuka (静河 流, Shizuka Ryū?) : Mangaka débutant, il possède des soucis de sociabilité, ne parle jamais à son éditeur et préfère jouer aux jeux vidéo. Avec cette personnalité très sombre, Ryū crée des mangas qui sont du genre Seinen et violent. Son éditeur l'aide à adoucir son style et à mieux s'intégrer à la société.
  • Shun Shiratori (白鳥 シュン, Shiratori Shun?) : Ami et assistant de Muto, il vient d'une famille noble, et sa mère souhaite faire de lui un artiste plutôt qu'un mangaka car elle juge ce travail sans avenir et indécent envers sa famille. Ne prétendant à aucun avenir, il souhaite devenir mangaka et est aidé par Akito pour construire sa série.
  • Tôru Nanamine (七峰 透, Nanamine Tōru?) : Fan et rival de Muto ; d'apparence joyeux et aimable, il est en revanche peu scrupuleux et calculateur. Tôru n'hésite pas à tenter de gravir les échelons du Jump pour obtenir une série à succès à l'aide de moyens non-orthodoxes et radicaux.
  • Nobuhiro Mashiro (真城 信弘, Mashiro Nobuhiro?) : Connu sous son pseudonyme « Tarô Kawaguchi » (「河口 太郎」, « Kawaguchi Tarō »?), il est le défunt oncle de Moritaka. Il a choisi de devenir mangaka car il pensait pouvoir plaire aux filles, il a connu les règles et les obstacles pour devenir célèbre et créer finalement un manga populaire adapté en dessin animé. Sa seule série populaire était La Légende des super-héros, un manga gag dont plusieurs personnages disent avoir été fans de son œuvre. Il a été un modèle de prédilection pour Moritaka et ce dernier se sentait très proche de lui. Comme Moritaka, il a vécu une histoire d'amour à distance avec une fille dont il était amoureux au collège à s'écrire des lettres sans jamais pouvoir se confesser à l'autre. Espérant pouvoir l'épouser dès qu'il deviendrait célèbre, son rêve s'est brisé en apprenant que la fille qu'il aimait s'était déjà mariée et était devenue secrétaire. Mais il ne regrettera rien car selon lui, si elle n'avait pas été là pour lui, il n'aurait pas réussi à être célèbre. Malheureusement deux ans plus tard, Nobuhiro décéda de surmenage, brisant ainsi le rêve de Moritaka de pouvoir devenir mangaka.

Rédaction du Weekly Shōnen Jump[modifier | modifier le code]

  • Hisashi Sasaki (佐々 木尚, Sasaki Hisashi?) : Directeur éditorial autrefois éditeur de Tarō Kawaguchi avant que ce dernier ne décède, il est très strict et autoritaire vis-à-vis des auteurs et des éditeurs mais peut être compréhensif et analyste.
  • Yoshihisa Heishi (瓶子 吉久, Heishi Yoshihisa?) : Directeur-adjoint, il assiste le directeur éditorial aux réunions et y apporte souvent son opinion et ses observations.
  • Sôichi Aida (相田 聡一, Aida Sōichi?) : Responsable éditorial ainsi qu'éditeur responsable du duo formé par Kô et Takurô, il est quelqu'un d'oppressant et n'hésite pas à rappeler à l'ordre son équipe.
  • Kôji Yoshida (吉田 幸司, Yoshida Kōji?) : Responsable éditorial ainsi qu'éditeur responsable de Kazuya Hiramaru, il est très perspicace et utilise tous les moyens nécessaires pour forcer Kazuya à écrire son manga le plus longtemps possible.
  • Yûjirô Hattori (服部 雄二郎, Hattori Yūjirō?) : Éditeur responsable d'Eiji et de Shinta, il a beaucoup de difficultés à gérer les personnalités différentes d'Eiji et de Shinta mais s'y habitue à la longue grâce aux succès de leur série et espère obtenir le poste de responsable.
  • Akira Hattori (服部 哲, Hattori Akira?) : Premier éditeur responsable de Muto Ashirogi. Ayant beaucoup d'expérience dans le domaine et ne cachant pas qu'il met sa carrière en jeu, il n'hésite pas à donner pas mal de conseils et d'astuces au duo et faire en sorte pour qu'ils puissent créer ensemble un manga populaire qui peut surpasser celui d'Eiji.
  • Gorô Miura (港浦 吾郎, Miura Gorō?) : Second éditeur responsable de Muto Ashirogi et de Shoyo Takahama, il semble sûr de lui et confiant mais manque cruellement d'expérience et de compétence pour le bien de l'avenir du duo, ce qui amène leur relation à des clashs fréquents sur leur façon respective de concevoir un manga.
  • Masakazu Yamahisa (山久 雅和, Yamahisa Masakazu?) : Second éditeur responsable de Kō Aoki seulement et de Ryū Shizuka, il est très attentif au sujet des attentes des lecteurs et cherche à aider davantage les auteurs.
  • Tatsurô Kosugi (小杉 達朗, Kosugi Tatsurō?) : Jeune éditeur responsable de Tōru Nanamine, il prend très à coeur son rôle d'aider et de conseiller l'auteur dont il a la charge mais il a du mal à imposer ses directives.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Miyuki Azuki (亜豆 美雪, Azuki Miyuki?) : Sous son nom de jeune fille Miyuki Haruno, elle est la mère de Miho, mais également le grand amour de Nobuhiro Mashiro. Elle était aussi secrètement amoureuse de Nobuhiro. Ensemble, ils s'envoyaient régulièrement des lettres ordinaires mais ne voyant pas que Nobuhiro lui déclare son amour, elle ne pouvait plus attendre et décida d'épouser quelqu'un d'autre. Trois ans plus tard, elle découvrit le dessin animé La Légende des super-héros et était très heureuse pour Nobuhiro qui avait réussi son objectif.
  • Hidemitsu Ishizawa (石沢 秀光, Ishizawa Hidemitsu?) : Camarade de classe de Moritaka et Akito, il se vante d'avoir un meilleur talent au dessin que celui de Moritaka et n'hésite pas à se moquer d'eux.
  • Kôji Makaino (間界野 昂次, Makaino Kōji?) : Star du rock connu sous son pseudonyme KOOGY, il participe au Golden Future Cup dans lequel concourent les mangas de Muto Ashirogi, Shinta Fukuda, Kô Aoki et Takurô Nakai pour une future sérialisation si ceux-ci obtiennent suffisamment de votes de la part des lecteurs. Lors de l'annonce de son entrée au concours, Kōji appelle ses fans à voter pour lui ce qui déclenche une vague de protestation de la part des autres auteurs.
  • Naoto Ogawa (小河 直人, Ogawa Naoto?) : Un des assistants de Muto pour la série Détective Mystificateur TRAP ; il est le plus âgé et le plus expérimenté.
  • Natsumi Katô (加藤 奈津実, Katō Natsumi?) : Une des assistants de Muto Ashirogi pour les séries Détective Mystificateur TRAP et PCP, elle est également assistante de Shoyo Takahama pour BB Kenichi et de Kô Aoki pour Au Temps des feuilles vertes. Elle est la seule femme assistante du groupe.
  • Ichiriki Orihara (折原 一力, Orihara Ichiriki?) : Un des assistants de Muto Ashirogi pour les séries Cours! Tanto Daihatsu et PCP ; il est souvent de bonne humeur, jovial et énergique et apprécie son travail d'assistant.
  • Shûichi Moriya (森屋 秀一, Moriya Shūichi?) : Un des assistants de Muto Ashirogi pour la série PCP, après avoir été finaliste au prix Tezuka et abandonné l'école de design, il décide de se concentrer pour devenir mangaka, chose qu'il considère plus comme un art que comme un produit de vente, mais cela sera plus compliqué qu'il ne le pense.

Univers[modifier | modifier le code]

Liste des mangas fictifs[modifier | modifier le code]

  • La Légende des super-héros (超ヒーロー伝説, Chō Hīrō Densetsu?) par Tarō Kawaguchi : Série comique publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 12 volumes → Adaptée en dessin-animé.
  • Happy Ranger (ハッピーレンジャー, Happīrenjā?) par Tarō Kawaguchi : Premier essai comique.
  • Large Bander (ラージバンダー, Large Bander?) par Eiji Niizuma : Essai d'action primé du prix Tezuka.
  • Deux Terres (ふたつの地球, Futatsu no Chikyū?) par Moritaka Mashiro et Akito Takagi : Premier essai de science-fiction non primé du prix Treasure.
  • Sur 100 Millions (1億分の, Ichioku Bu no?) par Moritaka Mashiro et Akito Takagi : Deuxième essai de science-fiction non primé du prix Tezuka.
  • Haitenpepoo (ハイテンピーポー, Haitenpepoo?) par Eiji Niizuma : Essai d'action primé du prix Tezuka.
  • Dogamiberon (ドガミベロン, Dogamiberon?) par Eiji Niizuma : Essai d'action primé du prix Tezuka.
  • Notre monde est régi par l'argent et le savoir (この世は金と知恵, Kono Yo ha Kane to Chie?) par Muto Ashirogi : Troisième essai de science-fiction publié dans l'Akamaru Jump
  • CROW (クロウ, CROW?) par Eiji Niizuma : Essai d'action publié dans l'Akamaru Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 36 volumes → Adaptée en dessin animé.
  • Angel Days (エンジェルデイズ, Enjeru Deizu?) par Muto Ashirogi : Essai d'action non retenu au concours Golden Future Cup
  • KIYOSHI KNIGHT (KIYOSHI騎士, Kiyoshi Naito?) par Shinta Fukuda : Essai d'action vainqueur au concours Golden Future Cup → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 17 volumes.
  • Détective Mystificateur TRAP (擬探偵TRAP, Gitantei TRAP?) par Muto Ashirogi : Essai policier vainqueur au concours Golden Future Cup → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 5 volumes.
  • Hideout Door (ハイドアウトドア, hideout door?) par Kō Aoki et Takurō Nakai : Essai fantastique ayant participé au concours Golden Future Cup → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 4 volumes.
  • Karafujikaru (カラフジカル, Karafujikaru?) par Kōji Makaino : Essai fantaisiste ayant participé au concours Golden Future Cup → Série en cours publiée dans le Monthly Jump Square.
  • Rakko #11 (ラッコ11号, Rakko Jūichi-gō?) par Kazuya Hiramaru : Premier essai tragi-comique primé du prix Treasure → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 21 volumes → Adaptée en dessin animé.
  • BB Kenichi (BBケンイチ, Business Boy Kenichi?) par Shōyō Takahama : Essai comique récompensé du 2e prix Treasure → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 3 volumes.
  • Ten (テン, Ten?) par Muto Ashirogi : Essai comique publié dans le Weekly Shōnen Jump.
  • Future Watch - La Montre du Futur (Future Watch - 未来時計, Future Watch - Mirai Tokei?) par Muto Ashirogi : Essai de science-fiction publié dans le Weekly Shōnen Jump.
  • Shapon - La fin du Japon (斜本 - 日本の終わり, Shapon - Nippon no Owari?) par Ryu Shizuka : Premier essai d'horreur / science-fiction primé du prix Treasure.
  • Cours! Tanto Daihatsu (走れ!大発タント, Hashire! Daihatsu Tanto?) par Muto Ashirogi : Essai comique publié dans l'Akamaru Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 2 volumes.
  • True Human (トゥルーヒューマン, True human?) par Ryu Shizuka : Essai d'action/science-fiction publié dans l'Akamaru Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 20 volumes.
  • Au temps des feuilles vertes (青葉の頃, Aoba no Koro?) par Kô Aoki : Essai romantique publié dans l'Akamaru Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 12 volumes.
  • +NATURAL (プラスナチュラル, +NATURAL?) par Aiko Akina et Eiji Nîzuma : Série fantastique en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump → Adaptée en dessin-animé et romans.
  • PCP - Le Parti du Crime Parfait (PCP - 完全犯罪党, PCP - Kanzen Hanzai Tō?) par Muto Ashirogi : Série familiale en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump → Transférée dans le Hissho Jump → Adaptée en CD drama et romans.
  • Road Racer GIRI (ロードレーサーGIRI, Rōdo Rēsā GIRI?) par Shinta Fukuda : Essai d'action publié dans le Weekly Shōnen Jump → Série en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump → Adaptée en dessin-animé.
  • Mikata, le justicier (正義の三肩, Seigi no Mikata?) par Shōyō Takahama : Série judiciaire en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump → Adaptée en série télévisée.
  • Loveta & Peace (恋太&ピース, Rabuta & Pīsu?) par Shun Shiratori (scénario de l'essai et des deux premiers chapitres : Takaaki Kido) : Essai dramatique publié dans le Weekly Shōnen Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 3 volumes.
  • Ce que Dieu m'a donné… (神様がくれた・・・, Kami-sama ga kureta…?) par Kō Aoki : Essai romantique vainqueur au concours Love Festa → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 10 volumes.
  • Ça ne marche pas avec moi (僕には通じない, Boku ni ha tsūjinai?) par Kazuya Hiramaru : Essai romantique 2e au concours Love Festa → Série en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump → Adaptée en dessin-animé
  • Une histoire des plus simples (ささやかな時, Sasayakana Toki?) par Muto Ashirogi : Essai romantique 4e au concours Love Festa.
  • La Classe de la Vérité (シンジツの教室, Shinjitsu no Kyōshitsu?) par Tôru Nanamine : Essai d'action non primé du prix Treasure.
  • L'anxiété et le gaz qui l'accompagne (緊張とそれに伴う気体, Kinchō to sore ni tomonau kitai?) par Tôru Nanamine : Essai d'action publié dans le Weekly Shōnen Jump.
  • Ce qu'il faut pour mener une vie scolaire profitable (有意義な学園生活に必要なソレ, Yūigina gakuen seikatsu ni hitsuyōna sore?) par Tōru Nanamine : Série d'action publié en 2 volumes dans le Weekly Shōnen Jump.
  • ZOMBIE☆GUN (ゾンビ☆ガン, ZOMBIE☆GUN?) par Eiji Nîzuma : Essai d'action publié dans le Weekly Shōnen Jump → Série en cours publiée dans le Weekly Shōnen Jump.
  • REVERSI (リバーシ, REVERSI?) par Muto Ashirogi : Essai d'action publié dans le Weekly Shōnen Jump → Série publiée dans le Weekly Shōnen Jump en 6 volumes → Adaptée en dessin-animé.

Listes des chansons fictives[modifier | modifier le code]

  • Chō Hīrō Densetsu (超ヒーロー伝説?) par Hironobu Kageyama : Générique d'ouverture de la série animée La Légende des super-héros.
  • GET UP par Koogy
  • Euphoria par Koogy
  • Zettai☆Shōjo Shugi!! (絶対☆少女主義!!?) par Sei Visual Jogakuin Gasshō-bu : Générique d'ouverture de la série animée Saint-Visual! Lycée de Jeunes Filles.
  • Yoake Sunzen no Symphony (夜明け寸前のシンフォニー?) par Sei Visual Jogakuin Gasshō-bu : Générique de fermeture de la série animée Saint-Visual! Lycée de Jeunes Filles.
  • FAKER TRICK! par Mai Kotone : Faux générique d'ouverture de la série animée Détective Mystificateur TRAP.
  • CROW's SKY par Kita Shūhei : Générique d'ouverture de la série animée CROW.
  • WE WISH A MERRY CHRISTMAS par Miho Azuki
  • Rakko Jūichi-gō no Uta (ラッコ11号の歌?) par Hyadain + Rina Hidaka : Générique d'ouverture de la série animée Rakko 11.
  • Frame in Flame par OLDCODEX : Générique d'ouverture de la série animée REVERSI.
  • OR par REI : Générique de fermeture de la série animée REVERSI.

Manga[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des volumes et chapitres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des chapitres de Bakuman..

Anime[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Auteurs originaux : Tsugumi Ōba et Takeshi Obata
  • Réalisation : Kenichi Kasai et Noriaki Akitaya
  • Supervision du scénario : Reiko Yoshida
  • Direction artistique : Chikako Shibata
  • Character design et direction de l'animation : Tomoyuki Shitaya
  • Musique : Audio Highs
  • Studio d'animation : J.C. Staff
  • Licencié par :
  • Nombre d'épisodes :
    • Drapeau du Japon Première saison : 25 (diffusés - terminée) / 25 (sortis en DVD - terminée)
    • Drapeau du Japon Deuxième saison : 25 (diffusés - terminée) / 25 (sortis en DVD - terminée)
    • Drapeau du Japon Troisième saison : 25 (diffusés - terminée) / 25 (sortis en DVD - terminée)
    • Drapeau de la France Première saison : 25 (diffusés - terminée) / 25 (sortis en DVD - terminée)
    • Drapeau de la France Deuxième saison : 25 (diffusés - terminée) / 25 (sortis en DVD - terminée)
  • Durée : 25 minutes
  • Date de première diffusion au Japon sur NHK E :
  • Date de première diffusion en France sur Mangas :
  • Version française :
    • Société de doublage : Studio Wantake[4]
    • Direction artistique : Frédéric Souterelle[5]
    • Adaptation des dialogues : Jessica Bluthe, Adélaïde Pralon, Thibault Codevelle, Mélanie Bréda, Camille Demaret, Thibault Longuet, Amélie Antoine, Audrey Péon, Hélène Moallic, Mirentxu Pascal D'Audaux, Alain Leguillon, Ornella Jacob[5]
    • Ingénieur du son : Guillaume Sablon, Erwan Le Gall

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Bakuman.

Musiques[modifier | modifier le code]

  • Génériques d'ouverture :
    • Blue Bird par Kobukuro (Saison 1)
    • Dream of Life par Shohei Ito (Saison 2)
    • Moshimo no Hanashi (もしもの話?) par nano.RIPE (Saison 3 → Épisodes 1 à 13)
    • Nijūsan-ji Yonjū-fun (23時40分?) par Hyadain feat. Base Ball Bear (Saison 3 → Épisodes 14 à 25)
  • Génériques de fermeture :
    • BAKUROCK ~Mirai no Rinkakusen~ (BAKUROCK 〜未来の輪郭線〜?) par YA-KYIM (Saison 1 → Épisodes 1 à 13)
    • Genjitsu to iu Na no Kaibutsu to tatakau Monotachi (現実という名の怪物と戦う者たち?) par Yu Takahashi (Saison 1 → Épisodes 14 à 25)
    • Monochrome rainbow par Tommy heavenly6 (Saison 2 → Épisodes 1 à 16)
    • Parallel (パラレル?) par Fumiya Sashida (Saison 2 → Épisodes 17 à 25)
    • Pride on Everyday par Sphere (Saison 3 → Épisodes 1 à 13)
    • Yume Sketch (夢スケッチ?) par JAM Project (Saison 3 → Épisodes 14 à 25)

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaises[5],[6],[7] Voix françaises[5],[8]
Moritaka Mashiro Atsushi Abe Adrien Solis
Akito Takagi Satoshi Hino Grégory Laisné
Miho Azuki Saori Hayami Emma Darmon
Kaya Miyoshi Sayuri Yahagi Isabelle Volpe
Eiji Niizuma Nobuhiko Okamoto Nicolas Beaucaire
Aiko Iwase Ayumi Fujimura Camille Donda
Akira Hattori Kentarō Tone Christophe Seugnet
Yūjirō Hattori Hirofumi Nojima Cyril Aubin
Hisashi Sasaki Kenyû Horiuchi Bernard Jung
Yoshihisa Heishi Shinji Kawada Frédéric Souterelle
Shinta Fukuda Junichi Suwabe Jean-Pierre Leblan
Yuriko Aoki Ayako Kawasumi Ingrid Donnadieu
Masakazu Yamahisa Manabu Sakamaki Jean-Marco Montalto
Takurō Nakai Tomoyuki Shimura Lucas Bleger
Soichi Aida Yūto Kazama Bruno Méyère
Kōji Makaino Shotaro Morikubo Gwen Lebret
Kazuya Hiramaru Masakazu Morita Bruno Méyère
Kōji Yoshida Takehito Koyasu Philippe Siboulet
Shōyō Takahama Hiroki Shimowada Philippe Naman
Gorō Miura Daisuke Kirii Gwen Lebret
Shun Shiratori Yūichi Iguchi
Tōru Nanamine Shinnosuke Tachibana
Tatsurō Kosugi Yūki Kaji
Nobuhiro Mashiro Kenji Hamada Jean-François Pages

Film[modifier | modifier le code]

L'adaptation en adaptation live réalisée par Hitoshi Ōne a été annoncée en mai 2014[9]. Le tournage du film se déroule entre mai et septembre 2014[10].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Au Japon, la série animée est distribuée par Geneon Universal Entertainment en coffrets formats DVD et Blu-ray, regroupés par saison :

  • 2 volumes sont sortis pour la première saison :
  • 2 volumes sont sortis pour la deuxième saison :
  • 2 volumes sont sortis pour la troisième saison :

En France, la série animée est éditée et distribuée par Kazé en coffrets formats DVD et Blu-ray, regroupés par saison, version originale sous-titrée et version française :

  • 2 volumes sont sortis pour la première saison :
  • 2 volumes sont sortis pour la deuxième saison :

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo nommé Bakuman: Road to Being a Manga Artist, édité par Namco Bandai Games, est sorti le sur Nintendo DS au Japon[27].

Réception[modifier | modifier le code]

Les dix-sept premiers volumes de la série ont été tirés à plus de 13 millions d'exemplaires en avril 2012[28]. En 2011, la série se classe septième des meilleures ventes au Japon, avec près de 4 400 000 exemplaires vendus[29], alors qu'en 2012 la série se classe dixième des meilleures ventes au Japon, avec plus de 3 200 000 exemplaires vendus[30].

Le manga a été élu meilleur shônen au Japan Expo Awards 2011[31].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bakuman se termine », sur http://www.manga-news.com/
  2. « Bakuman chez Kana! », sur http://www.manga-news.com/
  3. « Bakuman débarque chez Kazé ! », sur http://www.manga-news.com/
  4. « Société de doublage », sur http://www.wantake.fr/
  5. a, b, c et d (en) « Bakuman. (TV) », sur Anime News Network (consulté le 7 octobre 2011)
  6. (en) « Bakuman. 2 (TV) », sur Anime News Network
  7. (en) « Bakuman. 3 (TV) », sur Anime News Network
  8. « Fiche de l'anime Bakuman. », sur AnimeLand (consulté le 19 décembre 2012)
  9. (en) « Kenshin's Takeru Satoh & Ryunosuke Kamiki Star in Live-Action Bakuman Film », sur Anime News Network (consulté le 6 mai 2014)
  10. « Nana Komatsu rejoint le casting du film live Bakuman », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 15 juillet 2014)
  11. (ja) « バクマン。キャラクターブック キャラマン。 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  12. « Bakuman character guide tome 1 », sur kana.fr
  13. (ja) « ラッコ11号 番貝編 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  14. (ja) « ラッコ11号 圏貝編 », sur http://books.shueisha.co.jp/
  15. (ja) « バクマン。ファンブック PCP パーフェクト コミック プロフィール », sur http://books.shueisha.co.jp/
  16. « Bakuman character guide tome 2 », sur kana.fr
  17. (ja) « バクマン。1stシリーズ DVD-SET 1 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  18. (ja) « バクマン。1stシリーズ DVD-SET 2 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  19. (ja) « バクマン。2ndシリーズ DVD-BOX1 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  20. (ja) « バクマン。2ndシリーズ DVD-BOX2 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  21. (ja) « バクマン。3rdシリーズ DVD-BOX1 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  22. (ja) « バクマン。3rdシリーズ DVD-BOX2 », sur Geneon Entertainment (consulté le 15 juillet 2014)
  23. « Box 1 - Saison 1 », sur Kazé-Anime (consulté le 15 juillet 2014)
  24. « Box 2 - Saison 1 », sur Kazé-Anime (consulté le 15 juillet 2014)
  25. « Box 1 - Saison 2 », sur Kazé-Anime (consulté le 15 juillet 2014)
  26. « Box 2 - Saison 2 », sur Kazé-Anime (consulté le 15 juillet 2014)
  27. « Bakuman : Road to Being a Manga Artist », sur http://www.gamekult.com/
  28. « Chiffres du mois d'avril », sur http://www.manga-news.com/
  29. (en) « Top-Selling Manga in Japan by Series: 2011 », sur Anime News Network
  30. « Top 30 Oricon Année 2012 (Par Séries) », sur http://www.manga-news.com/
  31. « Japan Expo Awards 2011 - Les résultats », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 24 août 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]