Baie de l'Abondance (région)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baie de Plenty et Baie de l'Abondance.
Baie de l'Abondance
Image illustrative de l'article Baie de l'Abondance (région)
Administration
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Type Région
Villes Whakatane, Rotorua, Tauranga
Démographie
Population 260 300 hab. (2006)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Superficie 12 277 km2
La Baie de Plenty vue de Whakatane. La rivière Whakatane River (en arrière plan) est l'une des huit rivières principales qui se déversent dans la baie


La Baie de l'Abondance ou Bay of Plenty en anglais (en māori Te Moana-a-Toi), souvent abréviée en BoP, est une région de Nouvelle-Zélande située dans le nord-est de l'Île du Nord. Sa plus grande ville est Tauranga, à l'ouest. C'est une large indentation de la côte Nord de l'Île du Nord de la la Nouvelle-Zélande. Elle s'étire de la Péninsule de Coromandel à l'Ouest jusqu'au Cap Runaway à l'Est sur 259 km de ligne de côte . La région de la "Baie de Plenty " est située autour d'une étendue d'eau , et comprend plusieurs iles de la Baie .

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Māori dénomment la baie :Te Moana-a-Toi ("la mer de Toi"), en référence à un explorateur ancestral nommé Toi-te-huatahi, dont le nom a été donné à de nombreuses zones proéminentes de la région. De nombreux waka arrivèrent avec des colons en provenance de la partie Est de la Polynésia vers le treizième siècle , il s'agit de : Mataatua, Nukutere, Tainui, Te Arawa et Takitimu[1].

Le nom de "Bay of Plenty"( baie de l'abondance ) a pour origine l' explorateur anglais James Cook durant son expédition de 1769–70 en Nouvelle-Zélande, qui nota l'abondance des ressources de cette région. En 1830 ,les Européens commencèrent à s'installer dans cette zone de l'Ile[2] .

le 5 octobre 2011, le navire "MV Rena" toucha terre au niveau des récifs de l'Astrolabe Astrolabe Reef dans la baie causant une marée noir large oil spill[3],[4], described as New Zealand's worst ever environmental disaster[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

plage de Pukehina

La côte de laplage de Waihi à l'Ouest jusqu'à " Opape" est une cote formée de sable alors que la côte d' "Opape " jusqu'au Cap Runaway est rocheuse[6].

Les ports de taille significative sont situés à Tauranga, Whakatane et Ohiwa. Les estuaires principaux comprennent Maketu, Little Waihi, Whakatane, Waiotahi et la rivière Waioeka/Otara. Huit rivières principales se déversent dans la bay à partir de des zones de captation de l'intérieur du pays , comprennent la Wairoa River, Kaituna, Tarawera, Rangitaiki, Whakatane, Waioeka, Motu and Raukokore rivers[7].

La baie comporte de nombreuses iles, et en particulier les volcans actif : l'ile blanche ( Whakaari / White Island), qui est situé à 50 kilomètres de la côte à l'Est de la baie. D'autres iles étendues comprennent d'Ouest en Est Matakana Island, Mayor Island / Tuhua, Motiti Island, et Moutohora Island.

Population[modifier | modifier le code]

La côte est dotée de plusieurs zones de colonisation de taille notable, la plus importante étant la conurbation de la ville de Tauranga et de ses voisins Mount Maunganui à l'Ouest . La ville de Whakatane est situé au centre de cette côte. Les autres villes sont Waihi Beach, Katikati, Maketu, Pukehina Beach et Opotiki.

La plus grande partie de la population établie le long de la côte est concentrée dans la partie ouest et centrale de ces rivages; la partie Est est le siège d'un pays de collines avec une population plus clairsemée.

La région[modifier | modifier le code]

Le gouvernement local de la région a estimé une population de 260 300 habitants en 2006[8]. Elle devrait atteindre 277 900 habitants d'ici 2011.

La région comprend deux villes principales  : Tauranga, avec une population de 106 500 habitants[8], et Rotorua, comprenant 55 100 habitants[8].

Le Conseil régional de laBaie de l'abondance a été installé dans la ville de Whakatane au décours d'un compromis ; en 2007 il fut décidé de le déplacer à Tauranga[9]. Parmi les autres villes de la région, on trouve Te Puke, Kawerau, Katikati et Opotiki. Citons aussi Mt Maunganui et Papamoa, qui sont des faubourgs de Tauranga mais parfois considéré comme des villes à part entière.

Économie[modifier | modifier le code]

le Port de Tauranga est le centre de l'activité économique de la région.

la baie de Plenty est une région populaire pour les plaisirs du bateau et de la pèche , en particulier autour du pied de la Péninsule de Coromandel à l'extrémité Ouest de la baie. Le Port de Tauranga est l'un des principaux port de commerce de la Nouvelle Zélande , transbordant d'important arrivages de bois des régions forestières de l'intérieur de l'Ile.


Tourisme[modifier | modifier le code]

L'activité régionale est principalement engendrée par l'agriculture et le tourisme, avec Rotorua et sa région thermale très populaire.

La Baie de Plenty est une destination populaire pour les vacances du fait de son climat avec des étés chauds et ensoleillés et ses plages publiques . Le observation des baleines est devenue une attraction populaire car de nombreux cétacés comme les Baleines bleues et les humpback whale migrent jusque dans les eaux de la baie pour s'y reproduire[10] .

La région est assez boisée et a une agriculture extensive. Le climat est semi-tropical, avec un temps chaud et humide la plupart du temps. Les principales cultures sont le kiwi, l'avocat et le bois. L'élevage, principalement formé d'ovins en Nouvelle-Zélande, est dans la BOP mais qui est tout autant dédié à l'élevage de vaches laitières, surtout si on s'éloigne un peu des côtes. Les principales rivières sont :

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bay of Plenty » (voir la liste des auteurs)

  1. Malcolm McKinnon, « Bay of Plenty », Te Ara – the Encyclopedia of New Zealand,‎ 2007-09-27 (consulté le 2008-02-25)
  2. « Bay of Plenty History », New Zealand Tourism Guide (consulté le 10 octobre 2011)
  3. « Tauranga incident response update », Maritime New Zealand,‎ 5 octobre 2011 (consulté le 2011-10-13)
  4. « M/V Rena Information », Costamare Inc,‎ 7 octobre 2011 (consulté le 2011-10-12)
  5. « 'Worst ever environmental disaster' », New Zealand Herald,‎ 11 octobre 2011 (lire en ligne)
  6. « Our Coast », Environment Bay of Plenty,‎ 2008-01-16 (consulté le 2008-03-03)
  7. « Our Region », Environment Bay of Plenty,‎ 2008-02-18 (consulté le 2008-03-03)
  8. a, b et c (en) Census 2006 ; Statistics New Zealand
  9. (en) Environment Bay of Plenty
  10. http://www.kimwphotography.com/2012/10/hi-everybody-interested-in-whale.html

Lien externe[modifier | modifier le code]