Bagrat III d'Iméréthie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bagrat III d'Iméréthie (en géorgien : ბაგრატ III ; 23 septembre 1495-1565) est roi d'Iméréthie de 1510 à 1565.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils et successeur d'Alexandre II, Bagrat III doit pendant tout son long règne combattre les ambitions de la noblesse et les interventions des Ottomans pour maintenir son autorité sur la Géorgie occidentale. En 1533, sur son initiative, les princes de Gourie et de Mingrélie entreprennent une campagne sans succès en Djavakhie afin de bloquer la route aux Ottomans.

En 1535, il défait le puissant Atabeg Qvarqvaré V Jakéli du Samstkhé et contrôle cette principauté pendant les dix années suivantes. Cependant les nobles locaux, sous le commandement d'Ottar Chalikachvili, demandent aux Ottomans d'intervenir pour chasser les troupes d'Iméréthie, et Bagrat III est vaincu lors de la décisive bataille de Sokhoïstas en 1545, malgré l'appui reçu de son gendre le vaillant roi de Karthli, Louarsab Ier ; il doit restituer le Samtskhe à Kai-Khosrov II Jakéli.

Revenu dans son pays, Bagrat III doit affronter les seigneurs de Gourie et de Mingrélie. Il parvient à battre Levan Ier Dadiani de Mingrélie mais succombe devant Rostom Gouriéli qui a obtenu l'aide des Ottomans.

En 1555, Bagrat III doit à son tour reconnaître la suzeraineté des Ottomans sur la Géorgie occidentale lors de la définition des sphères d'influence entre l'Empire ottoman et la Perse. L'expansion de l'islam devient sensible et le roi doit transférer le centre ecclésiastique de la Géorgie occidentale de Bitchvintha au monastère de Ghélati.

Les Ottomans encouragent la vente comme esclaves des habitants de la région sur les marchés étrangers, surtout en Turquie ottomane. Malgré les condamnations de l'Église, les montagnards du nord participent à ce commerce qui a pour résultat la vente de milliers de Géorgiens.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Bagrat III a épousé Hélène, morte en 1548, dont :


Sources[modifier | modifier le code]