Badgir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison des Boroudjerdis, Kashan, Iran. Construite en 1857. Un excellent exemple d'architecture en région désertique. Notez les deux hauts badgirs.

Un badgir ou « tour du vent » (en persan : بادگیر, littéralement « attrape-vent ») est un élément traditionnel d'architecture persane utilisé depuis des siècles pour créer une ventilation naturelle dans les bâtiments.

Origine[modifier | modifier le code]

On ne sait pas qui a inventé ce capteur de vent, mais il peut toujours être vu dans de nombreux pays aujourd'hui, principalement ceux issus de l'ancien empire perse, comme l'Iran notamment.

Aspect[modifier | modifier le code]

La forme prise par les badgirs est variée. Elle peut être uni-directionnelle, bi-directionnelle ou le multi-directionnelle[1].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Un badgir « multi-directionnel » sur les toits de Yazd.

On pense que ce capteur de vent fonctionne grâce à la faible différence de pression entre la base et le sommet à l'intérieur de la colonne. Ainsi, à chaque fois qu'un faible souffle de vent passe à travers le sommet du badgir (on ne sent pas la différence à la base de la colonne), la différence de pression aide à remonter l'air chaud vers le sommet et à amener de l'air frais vers le bas de la colonne. L'effet d'accumulation sur une période de 24 heures est notable[1].

Les propriétés de la terre crue permettent de réduire la transmission de chaleur ; le capteur de vent rafraîchit ainsi considérablement les espaces bas dans les mosquées et les maisons en pleine journée[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le badgir est si efficace qu'il continue à être utilisé dans l'architecture iranienne comme élément réfrigérant. De nombreux réservoirs d'eau traditionnels sont couplés à des capteurs de vent, permettant ainsi de stocker l'eau à des températures extrêmement fraîches pendant les mois d'été.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c webmaster, « Les tours à vent d'Iran », sur www.logement-durable-afrique.info (consulté le 12 mars 2013)