Baden (Morbihan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baden.
Baden
L'église Saint-Pierre
L'église Saint-Pierre
Blason de Baden
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Arrondissement Vannes
Canton Vannes-Ouest
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Vannes
Maire
Mandat
Michel Bainvel
2014-2020
Code postal 56870
Code commune 56008
Démographie
Gentilé Badenois, Badenoise
Population
municipale
4 199 hab. (2011)
Densité 178 hab./km2
Population
aire urbaine
126 266 hab.
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 10″ N 2° 55′ 08″ O / 47.6194444444, -2.9188888888947° 37′ 10″ Nord 2° 55′ 08″ Ouest / 47.6194444444, -2.91888888889  
Altitude Min. -1 m – Max. 43 m
Superficie 23,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte administrative du Morbihan
City locator 14.svg
Baden

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

Voir sur la carte topographique du Morbihan
City locator 14.svg
Baden

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Baden

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Baden
Liens
Site web http://www.baden.fr/

Baden ([badɛn], mais au XVIIIe siècle [badɛ̃]) est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Le nom de la commune en breton est Baden.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Baden borde le golfe du Morbihan et est relié à l'ouest par la rivière d'Auray.

Baden est une commune vaste de 2 353 hectares, présentant un linéaire de 37 kilomètres, comprenant quatre îles : l'île du Rénaud, les Sept Îles et les îles Grand et Petit Veïzit.

Le bourg est à mi-chemin des deux pôles urbains que sont : Auray (8 kilomètres) et Vannes (13 kilomètres).

C'est une commune à la fois touristique et résidentielle. Les communes limitrophes sont, au nord, Le Bono, Plougoumelen, Ploeren, à l'est, Arradon et, au sud, Larmor-Baden.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

On rencontre les graphies Badan en 1430, Baden en 1793.

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Yves Coppens a découvert un four à sel gaulois à Locmiquel en Baden en 1952.

« Le four se présente en coupe. 1,90 m sépare les deux parois qui sont formées chacune d'une plaque de terre cuite flanquée d'une masse d'argile épaisse de 30 cm et rougie par le feu. La sole[1] paraît être faite de briques pyramidales reposant sur un lit de glaise posé sur la roche. On rencontre en outre tout un système de canalisations cylindriques, système que l'on retrouve à Kerhillio, au Lodo, à Kerhape, à Moustérian et qui n'a jamais été signalé[2]. »

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Baden (Morbihan).svg

Les armoiries de Baden se blasonnent ainsi :

D’azur à trois coquilles d’or ; au chef d’hermine.
(Armes de la famille de Rolland augmentées du chef de Bretagne). Conc. L. Ermoy

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1979 mars 2001 Raymond Le Corre    
mars 2001   Maurice Nicolazic    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 199 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 063 2 063 2 288 2 534 2 742 2 652 2 644 2 739 2 652
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 811 2 675 2 633 2 639 2 676 2 733 2 775 2 779 2 716
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 727 2 765 2 870 2 848 2 145 2 095 1 982 1 960 1 896
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 869 1 844 1 957 2 369 2 844 3 360 3 899 3 976 4 199
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune de Baden abrite l'embarcadère de Port-Blanc à destination de l'Île-aux-Moines.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Les îles[modifier | modifier le code]

La chapelle Saint-Mériadec[modifier | modifier le code]

Elle date du XVIIIe siècle et abrite une collection d'objets religieux anciens, dits Trésors, exposés derrière une vitrine blindée et climatisée.

Le dolmen de Toulvern[modifier | modifier le code]

Musée[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plancher d'un four de chauffage
  2. Notice du Musée d'Histoire et d'Archéologie de Vannes
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011