Bad Teacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bad Teacher

Titre québécois Sale Prof
Titre original Bad Teacher
Réalisation Jake Kasdan
Scénario Lee Eisenberg
Gene Stupnitsky
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Mosaic Media Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 2011
Durée 92 minutes (version cinéma)
97 minutes (version non censurée)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bad Teacher, ou Sale Prof au Québec, est une comédie américaine réalisée par Jake Kasdan, sortie en 2011. Basé sur un scénario de Lee Eisenberg et Gene Stupnitsky, le film est notamment interprété par Cameron Diaz, Justin Timberlake , Lucy Punch et Jason Segel.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Professeur dans un collège de Chicago, Elizabeth Halsey préfère fumer de la marijuana, boire de l'alcool et dormir dans sa salle de classe, plutôt que d'enseigner à ses élèves, qui se retrouvent contraints de regarder des films. Elle n'a qu'une idée en tête : être entretenue par un homme riche et beau. L'arrivée de Scott Delacorte va la pousser à envisager un plan pour le séduire : se refaire la poitrine, mais l'opération est coûteuse. Entre les attaques de sa rivale Amy Squirrell et les avances du professeur de gymnastique Russell Gettis, Elizabeth tente de trouver le financement de son opération.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources : Version française (VF)[4],[5] et Version québécoise (VQ)[6]

Production[modifier | modifier le code]

Bad Teacher a été réalisé par Jake Kasdan basé sur le scénario de Lee Eisenberg et Gene Stupnitsky. Columbia Pictures a acheté ce scénario à Eisenberg et Stupnitsky en août 2008[7]. En , Kasdan a été embauché pour réaliser le film[8]. En décembre de la même année, Cameron Diaz a été choisie pour le rôle principal[9]. Justin Timberlake a été choisi en , et le tournage a commencé un peu plus tard dans le mois[10].

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le film a reçu des critiques mitigées. Dans les pays anglophones, l'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes rapporte que 46 % des 133 critiques ont donné au film une critique positive, avec une note moyenne de 5.3/10. Par les Top Critics de Rotten Tomatoes, composés de critiques populaires et notables de la haute presse, des sites internet, ainsi que des programmes télé et radio, le film détient un taux d'approbation globale de 28 %, basée sur un échantillon de 32 commentaires. Le site partage la poire en deux, indiquant qu'« en dépit d'un concept prometteur et une performance délicieusement effrontée de Cameron Diaz, Bad Teacher n'est jamais aussi drôle que cela devrait être »[11]. Metacritic a quant à lui rapporté que le film avait obtenu un score moyen de 47 sur 100, basé sur 37 avis[12]. CallItLikeISeeIt a par ailleurs apprécié le film, le considérant comme « une pause bienvenue du style de Judd Aptow et des clichés de la comédie »[13].

En France, Bad Teacher rencontre un accueil critique assez modéré, avec 2.4/5 sur le site Allociné, basé sur douze titres de presse[14].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[15] 216 412 265 $ 21
Drapeau des États-Unis États-Unis[16] 100 292 856 $ 16
Drapeau de la France France[17] 986 216 entrées 8

Distribué aux États-Unis dans 3 049 salles, Bad Teacher parvient à se positionner à la seconde place du box-office américain pour son premier week-end d'exploitation avec 31 603 106 $, soit une moyenne de 10 365 $ par salles[18] et la troisième place du box-office pour sa première semaine à l'affiche avec 45 445 971 $, soit une moyenne de 14 905 $ par salles[16]. Le film rencontre son public, malgré une baisse des recettes, dépassant dès sa troisième semaine le cap des 80 millions de dollars de recettes avec 83 305 192 $[16]. Il franchit le cap des 100 millions de dollars de recettes lors de sa quinzième semaine à l'affiche [16]. Au final, Bad Teacher finit sa carrière en salles lors de sa seizième semaine avec un total de 100 292 856 $[16] rien que sur le territoire américain, ce qui constitue un succès commercial au vu de son budget de production de 20 millions[16].

Le film connaît un succès similaire à l'étranger, puisqu'il engrange 116 119 409 $ de recettes[15], portant le total des recettes américaines et internationales à 216 412 265 $[15].

En France, où il est distribué dans plus de 300 salles, Bad Teacher totalise 397 304 entrées et se classe en troisième position du box-office [17]. Il a dépassé le demi-million d'entrées la semaine suivante avec 686 049 entrées. Il finit son exploitation en salles au bout de huit semaines[19] avec un total de 986 216 entrées [17].

Adaptation en série télévisée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bad Teacher (série télévisée).

Au printemps 2013, le réseau CBS a commandé une série adaptée du film pour la mi-saison. Elle met en vedette Ari Graynor dans le rôle principal et sera diffusée à partir d'avril 2014.

Analyse : un film iconoclaste mais à la fin consensuelle[modifier | modifier le code]

Abandon du rêve américain : la chirurgie plastique est pour l'héroïne (comme dans Burn After Reading des frères Cohen) un des moyens d'efficacité reconnue d'atteindre un nouveau et meilleur statut social en conquérant un mâle alpha. Mais finalement, après des efforts frénétiques et illégaux visant à réunir le prix demandé par le chirurgien (environ $ 8 000) , Elizabeth abandonne la lutte et va se contenter de ses petits seins et d'un brave professeur de gymnastique.

Afin d'accompagner un collègue qu'elle veut séduire lors d'une sortie de classe au Lincoln Home National Historic Site (en) de Springfield (Illinois) , Elizabeth a supplanté sa rivale Miss Squirrel en lui offrant une belle grosse pomme rouge (ressemblant à celle de Blanche-Neige et les Sept Nains) empoisonnée au sumac grimpant . L'école visite les lieux de vie d' Abraham Lincoln , et un guide affublé d'une redingote et d'un grand chapeau haut de forme va montrer aux enfants comment Mme Mary Todd Lincoln barattait la crême pour faire du beurre, quand un des élèves (Garrett Tiara, un surdoué mal aimé des autres élèves, un nerd ) , contrevenant à toutes les rêgles du bon comportement scolaire, se met inoportunément à déclamer une déclaration d'amour pour une des plus jolies et superficielles filles de la classe. Pour le sauver d'un ostracisme définitif par le reste des élèves, Elizabeth, ayant suivi Garrett à l'écart, lui donne quelques conseils de survie sociale et le ramène au groupe en prétendant qu'elle l'a surpris en position très compromettante avec une fille des grandes classes; du reste, la fille, dit-elle, a offert son soutien-gorge à Garrett (en fait, c'est celui d'Elizabeth...) , et le gamin montre l'accessoire symbolique à la ronde, s'attirant une considération maximum de la part de tous les écoliers. D'autant plus que la taille des bonnets (Elizabeth n'a pas encore fait augmenter son volume mammaire) est tout à fait congruante avec les formes d'une adolescente bien développée.

Ce geste d'altruisme d'Elizabeth, preuve d'une évolution mentale de sa part, est le résultat inattendu et à long terme d'un acte de bonté de la famille de Garrett : le jour de Noël, Elizabeth, seule et absolument à court d'alcool et de méthamphétamine (sa pipe de verre est vide, et elle s'exclame douloureusement : Seriously !?... ) pataugeait dans la neige à la recherche d'un magasin ouvert, et est recuillie par les Tiara qui passent en voiture. Elle participe à leur repas de Noël familial en dénigrant tout et sans se départir de son attitude passive-agressive : pas un compliment, ni pour les plats, ni pour le poème du jeune Garrett. Et même, avant de partir, elle subtilise sur la cheminée un dauphin de verre filé qu'elle offrira au directeur de l'école , un delphinomane, pour se le concilier.

Et la dérision des symboles chers aux Américains continue. En se prétendant journaliste, Elizabeth a obtenu un rendez-vous auprès du professeur d'état qui a la charge d'élaborer et de garder sous clef les examens QCM . Afin de le séduire, de l'endormir, et de lui voler les sujets, elle a revêtu un tailleur strict et une perruque. Cette chevelure roux foncé de courtes boucles serrées est connue aux USA comme étant celle de Little Orphan Annie , symbole depuis des lustres de l'enfance innocente et sans défense; ainsi détournée, elle s'associe à un air de perversion cachée, et à un grand verre de chardonnay et 2 roofies (en) (rohypnols) pour mettre le recteur à genoux.

A la fin, Miss Squirrel, l'ennemie d'Elizabeth, est confondue et mutée dans un des plus mauvais établissements du pays, la “Malcolm X School” [20] , alors que Miss Halsey , sur la voie de la réhabilitation morale et du succès social, est nommée, elle, (fin digne de Sade...) psychologue en orientation et bénéficie d'un nouveau bureau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ben Fritz, « Movie Projector: Cars 2 expected to sputter to No. 1 [Updated] », Los Angeles Times, Tribune Company,‎ 23 juin 2011 (lire en ligne)
  2. "Bad Teacher Blu-ray: Unrated + Theatrical". Blu-ray.com. Retrieved 2011-11-08.
  3. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-138880/dvd-blu-ray/?cproduct=72993
  4. http://www.rsdoublage.com/film-11674-Bad-Teacher.html
  5. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=20_bad+teacher&ARTI=54df1a856b989e367ae3f3cf44793847
  6. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=3380
  7. « 'Teacher' in Columbia's class » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-20
  8. (en) Jay A. Fernandez, « Director Jake Kasdan enrolls for 'Bad Teacher' », Reuters,‎ 27 mai 2009
  9. « Cameron Diaz is a Bad Teacher » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-20
  10. Tatiana Siegel, « Justin Timberlake hot for 'Teacher' », Variety,‎ 2 mars 2010 (lire en ligne)
  11. « Bad Teacher Movie Reviews, Pictures - Rotten Tomatoes », Rotten Tomatoes (consulté le 26 juin 2011)
  12. « Bad Teacher (2011): Reviews », Metacritic (consulté le 26 juin 2011)
  13. « Bad Teacher - Review », CallItLikeISeeIt (consulté le 27 juin 2011)
  14. « (fr) Critiques presse pour « Bad Teacher » », sur Allociné.fr (consulté le 24 septembre 2012).
  15. a, b et c http://www.the-numbers.com/movie/Bad-Teacher
  16. a, b, c, d, e et f http://boxofficemojo.com/movies/?page=weekly&id=badteacher.htm
  17. a, b et c http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=11946&affich=france
  18. http://boxofficemojo.com/movies/?page=weekend&id=badteacher.htm
  19. http://www.cbo-boxoffice.com/v3/page000.php3?Xnumitem=110&inc=fichemov.php3&fid=17387&t1=2
  20. Malcolm X School” : il existe bien une Malcolm X Shabazz High School (en) à Newark, New-Jersey , classée parmi les dernières sur une liste de 300 écoles environ...

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :