Bad Langensalza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bad Langensalza
Bad Langensalza
Blason de Bad Langensalza
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Unstrut-Hainich-Kreis
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Bernhard Schönau
Partis au pouvoir FDP
Code postal 06001-06132
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16064003
Indicatif téléphonique 03603
Immatriculation UH, LSZ, MHL
Démographie
Population 18 689 hab. (2005)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 06′ 29″ N 10° 38′ 48″ E / 51.108, 10.6468 ()51° 06′ 29″ Nord 10° 38′ 48″ Est / 51.108, 10.6468 ()  
Altitude 185 m
Superficie 12 311 ha = 123,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Bad Langensalza

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Bad Langensalza
Liens
Site web www.bad-langensalza.de

Bad Langensalza (jusqu'en 1956 : Langensalza) est une ville de l'arrondissement d'Unstrut-Hainich, en Thuringe. Avec une population de 18 500 habitants (2006), elle est, derrière le chef-lieu, Mühlhausen, la deuxième plus grande ville de la circonscription, dont elle occupe la partie sud-est tout en s'étendant sur quelques bourgs de l’Arrondissement de Gotha.

Bad Langensalza, et particulièrement la vieille ville, compte parmi les villes historiques les plus intéressantes de Thuringe. Elle tirait sa richesse du trafic de la guède, dont elle partageait l'exclusivité avec quatre autres villes, ce qui permit aux bourgeois d'édifier de somptueuses églises et, au sud-est, de puissantes murailles avec le travertin de la région. Depuis 1990, ce vieux quartier de l'Altstadt a été en grande partie réparé.

Par la suite on exploita les sources minérales faisant de Langensalza une ville thermale, d'où le nom de « Langensalza-les-Bains » (Bad Langensalza). Plusieurs parcs furent aménagés pour accueillir les curistes, comme le Rosengarten et le Jardin japonais.

En raison d'un litige de propriété entre le landgrave de Thuringe, Frédéric II le Sévère et l'archevêque de Mayence Henri III de Virnebourg (guerre de comte Thuringe), la ville fut assiégée et détruite en 1346.

Elle fut également le théâtre de la résistance désespérée de l'armée de Hanovre face aux trois corps d'armée de l'armée du Main (prussienne) au cours de la guerre austro-prussienne (27-28 juin 1866).