Bacchante (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lopinga achine

La Bacchante (Lopinga achine), est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae à la sous-famille des Satyrinae et au genre Lopinga.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Elle a été nommée Lopinga achine par Giovanni Antonio Scopoli en 1763.

Synonymes : Papilio achine Scopoli, 1763; Papilio deianira Linnaeus, 1764; Maniola achine; Pararge achine[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

La Bacchante ou la Déjanire se nomme Woodland Brown en anglais et Bacchantin en allemand[2],[3].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Lopinga achine
  • Lopinga achine achine
  • Lopinga achine achinoides (Butler, 1878)
  • Lopinga achine catena (Leech); dans le centre de la Chine.
  • Lopinga achine chosensis Matsumura, 1929 ;
  • Lopinga achine jezoensis Matsumura, 1919 ;
  • Lopinga achine karafutonis Matsumura, 1928 ;
  • Lopinga achine kurilensis Matsumura, 1928 ;
  • Lopinga achine oniwakiensis Y. Yazaki et Hiramoto, 1981[2].

Description[modifier | modifier le code]

La Bacchante est de couleur ocre terne à marron clair avec une discrète bande jaune clair au recto, blanche au verso, est orné d'une ligne de gros ocelles marron cerclés de clair, qui au verso sont pupillés de blanc. Ces ocelles sont au nombre de cinq de taille croissante aux antérieures et aux postérieures de six de taille diverse, les quatrième et cinquième très gros et les seuls bien visibles sur le recto, le sixième, celui de l'angle anal étant doublement pupillé de blanc.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

La Bacchante vole en une génération en juin et juillet[4].

Elle hiverne au stade de chenille[5].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses, dont en Europe Brachypodium pinnatum et Brachypodium sylvaticum[4],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

La Bacchante est présente du centre de l'Europe à tout le nord et le centre de l'Asie jusqu’au Japon[2].

En Europe, elle est présente du nord de l'Espagne, de l'Italie de la Roumanie et de la Bulgarie jusqu'aux États baltes et au sud de la Suède et de la Finlande[4].

En France métropolitaine, elle est en très forte régression et n'a été recensée depuis 1980 que dans six départements allant de l'Ariège au Lot, dix-sept départements allant de la Moselle à la Drôme et aux Hautes-Alpes et cinq départements de la Charente-Maritime à l'Yonne[6].

Biotope[modifier | modifier le code]

Elle réside en lisière des bois de conifères dans des lieux buissonneux.

Protection[modifier | modifier le code]

La Bacchante est inscrite sur la liste des insectes strictement protégés de l'annexe 2 de la Convention de Berne et sur la liste des insectes strictement protégés de l'annexe IV de la Directive Habitats du Conseil de l'Europe concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages du 21 mai 1992[7].

En France, elle est inscrite sur la liste rouge des insectes de France métropolitaine (article 2 de l'arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des insectes protégés sur le territoire national)[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)