Babouin jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Papio cynocephalus • Babouin cynocéphale

Papio cynocephalus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Une mère babouin cynocéphale et son nouveau-né, l'un et l'autre de coloration caractéristique (plus sombre jusqu'à 6 mois).

Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Ordre Primates
Sous-ordre Haplorrhini
Infra-ordre Simiiformes
Micro-ordre Catarrhini
Super-famille Cercopithecoidea
Famille Cercopithecidae
Sous-famille Cercopithecinae
Genre Papio

Nom binominal

Papio cynocephalus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Papio hamadryas cynocephalus

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/77

Le Babouin cynocéphale[1] ou Babouin jaune[1] (Papio cynocephalus) est un singe africain de la famille des cercopithécidés.

Description[modifier | modifier le code]

Crâne de Papio hamadryas cynocephalus femelle - Muséum de Toulouse

Lee babouin cynocéphale est un babouin des savanes qui se rencontre de l'Afrique de l'Est au sud de l'Éthiopie. Son pelage est moins long et moins dense et de couleur plus dorée que celui du babouin olive Papio anubis auquel il ressemble beaucoup par ailleurs. Les parties ventrales du pelage sont très claires, presque blanches parfois. On le distingue du chacma Papio urisinus qui est plus haut sur patte et dont le pelage présente des teintes nettement cendrées. Enfin, il ne peut se confondre avec le babouin de Guinée Papio papio qui est certes lui aussi de couleur dorée mais qui est de taille plus petite avec une dense fourrure et la face ventrale aussi foncée que le reste du corps.

Organisation sociale[modifier | modifier le code]

Aire de répartition

À l'état sauvage, les groupes étudiés étaient composés de 8 à 198 individus avec une valeur moyenne de 51,4 individus par groupe. Les groupes sont multi-mâles multi-femelles avec un sex-ratio s'étageant de 0,25 à 0,55 pour une valeur moyenne de 0,40 ce qui signifie que les femelles constituent en moyenne plus de la moitié des individus du groupe. Cette organisation sociale est très différente de celle du babouin hamadryas où les groupes sont dits de structure "harem", c'est-à-dire un seul mâle pour plusieurs femelles (pouvant être assez nombreuses). Les femelles sont résidentes, c'est-à-dire qu'elles demeurent toute leur vie dans leur groupe de naissance (sauf exception ou éclatement du groupe) tandis que les mâles migrent fréquemment dans un autre groupe au cours de leur vie. Cependant, il n'est pas rigoureusement impossible qu'un mâle puisse rester à vie durante dans son groupe natal. Cette migration des mâles permet un brassage génétique et évite une trop grande consanguinité.

Cynocephalus Global.jpg

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (8 juillet 2014)[2] :

  • sous-espèce Papio cynocephalus cynocephalus
  • sous-espèce Papio cynocephalus ibeanus
  • sous-espèce Papio cynocephalus kindae

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne), entrée N°4962
  2. Mammal Species of the World, consulté le 8 juillet 2014

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Altmann J, 1980. Baboon Mothers and Infants. Harvard University Press : Cambridge, MA & London.
  • Altmann SA & Altmann J, 1970. Baboon Ecology : African Field Research. Bibliotheca Primatologica 12.
  • Dorst J & Dandelot P, 1976. Guide des mammifères d'Afrique. Delachaux & Niestlé, p. 44–46.
  • Kummer H, 1968. Social Organization of Hamadryas Baboons. University of Chicago Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :