Babik Reinhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reinhardt.

Jean-Jacques Reinhardt ou Babik Reinhardt ou Chien-chien (Paris, 8 juin 1944 - Grasse, 13 novembre 2001) est un guitariste de jazz, fils de Django Reinhardt et Sophie Ziegler.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père lui offre une guitare à l'âge de trois ans. En 1951, la famille Reinhardt s'installe à Samois-sur-Seine. Rapidement, Django apprend le piano à son fils, pensant qu'il pourrait ainsi toujours accompagner une chanteuse pour gagner sa vie. À la mort de son père, d'un accident vasculaire cérébral, en 1953, Naguine pousse Babik à jouer de la guitare. Vers l'âge de 15 ans, il est initié à l'instrument par « Mitsou », le fils d'Eugène Vées, puis par Laro Sollero et René Mailhes. Il joue du rock 'n' roll en faisant partie des « Glenners » (avec René Mailhes et Laro Sollero) de Jack Glenn (alias Jacques Verrières). Il découvre les musiciens américains tels que Jimmy Raney, Wes Montgomery, Tal Farlow et aussi John Coltrane qu'il admire beaucoup.

En 1965, Babik commence à jouer dans les clubs de jazz parisiens. Il s'enthousiasme pour la fusion, la musique brésilienne et partage la scène des Trois Mailletz avec Jean-Luc Ponty durant plusieurs mois. Il a effectué de nombreux concerts entre 1967 et 1973, dont une tournée de six mois aux États-Unis.

Après un séjour en prison, il compose : Une histoire simple, All Love, Prétexte, Incertitude

Le 13 novembre 2001, il décède à Grasse, près de Cannes, à l'âge de 57 ans d'une crise cardiaque. Il était le père de neuf enfants.

Seul son fils David Reinhardt mène une carrière de musicien.

Discographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]