Babeau-Bouldoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Babeau-Bouldoux
Mairie
Mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Saint-Chinian
Intercommunalité Communauté de communes du Saint-Chinianais
Maire
Mandat
Jerôme Roger
2014-2020
Code postal 34360
Code commune 34021
Démographie
Gentilé Babeaunais bouldounais
Population
municipale
291 hab. (2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 26′ 13″ N 2° 54′ 36″ E / 43.4369444444, 2.91 ()43° 26′ 13″ Nord 2° 54′ 36″ Est / 43.4369444444, 2.91 ()  
Altitude 200 m (min. : 153 m) (max. : 681 m)
Superficie 21,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative d'Hérault
City locator 14.svg
Babeau-Bouldoux

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique d'Hérault
City locator 14.svg
Babeau-Bouldoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Babeau-Bouldoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Babeau-Bouldoux

Babeau-Bouldoux (en occitan Babau e Boldors) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Communes voisines : Saint-Chinian ~ 5 km / Assignan ~ 5 km / Ferrières-Poussarou ~ 6 km / Villespassans ~ 6 km / Pardailhan ~ 7 km / Pierrerue ~ 8 km / Cébazan ~ 8 km / Berlou ~ 8 km / Prades-sur-Vernazobre ~ 9 km / Cruzy ~ 10 km / Saint-Jean-de-Minervois ~ 10 km / Montouliers ~ 11 km / Quarante ~ 12 km / Saint-Étienne-d'Albagnan ~ 12 km / Agel ~ 12 km.

Trouver Babeau-Bouldoux sur le Géoportail [1]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Babeau-Bouldoux est née en 1921 de la fusion de deux villages situés à moins d'un kilomètre l'un de l'autre: Babeau, où se trouve la mairie, et Bouldoux sur le ruisseau de L'Illouvre qui, en aval, rejoint le Vernazobres (la rivière qui arrose Saint-Chinian).

Les habitants de la commune de Babeau-Bouldoux sont les "Babeaunais - Bouldounais"

Entre 1965 et 2005, le paysage de Babeau-Bouldoux a profondément changé, pour deux raisons :

  • Les vignes ont été plus espacées, et parfois même changées d'orientation, pour permettre l'usage de matériel viticole en lieu et place des vendanges manuelles traditionnelles.
  • L'usage des chevaux ayant disparu, les prés où l'on menait paître ceux-ci sont retournés à la friche faute d'entretien, à l'exception de ceux qui ont été bâtis. Un processus de forestation se met peu à peu en place de façon naturelle.

Sur le plan sociologique, le café du village qui mettait à disposition son téléviseur a disparu, chacun étant maintenant équipé chez lui. Ont disparu également le maréchal-ferrant et le four du boulanger que chacun pouvait utiliser dans la journée.

On remarque aussi sur ces trente années une diminution importante de débit du Vernazobres, qui traverse la commune.

Au voisinage immédiat de la ville sont groupés des potagers individuels partageant un système d'irrigation par roulement utilisant la gravité naturelle et mis en place jadis par les frères dominicains.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 291 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1921. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
377 411 464 453 353 352 346 321 242
1982 1990 1999 2006 2011 - - - -
249 249 243 284 291 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

- Une église datée de la période pré-romane à Saint-Jean d'Orte, en ruines.

- Des moulins en ruines le long du ruisseau de l'Ilouvre.

- Une chapelle et une vieille croix dans le hameau isolé de Cauduro près de la commune de Pardailhan.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 2020 Jérôme Roger SE  
mars 2008 2014 Jean-Louis Bousquet SE  
Les données manquantes sont à compléter.|}