Baba O'Riley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Baba O'Riley

Single par The Who
extrait de l'album Who's Next
Face A Baba O'Riley
Face B My Wife
Sortie Novembre 1971
Enregistré Studios Olympic en mai 1971
Durée 5:08
Genre Rock
Opéra rock
Format 45 tours
Auteur Pete Townshend
Producteur The Who
Glyn Johns
Label Decca (USA)
Polydor (UK)

Singles par The Who

Pistes de Who's Next

Baba O'Riley est une chanson écrite par Pete Townshend du groupe de rock britannique The Who. Elle apparaît sur leur album Who's Next (1971). C'est le premier morceau de l'album. La chanson est sortie en single dans plusieurs pays européens mais pas au Royaume-Uni (ni aux États-Unis).

Son enregistrement a eu lieu au studio Olympic en mai 1971[1]. Les mots Baba O'Riley n'apparaissent à aucun moment dans la chanson, si bien que celle-ci est également connue sous le nom (incorrect) de Teenage Wasteland, expression tirée du refrain.

Composition et production[modifier | modifier le code]

Baba O'Riley est à l'origine une chanson écrite par Pete Townshend pour le projet Lifehouse, un opéra rock qui devait être la suite de Tommy. C'est Ray, le fermier écossais, héros de l'album, qui devait la chanter, pour symboliser son exode en direction de Londres avec sa famille[1]. La chanson est combinée avec une autre chanson du projet Lifehouse intitulée Teenage Wasteland qui n'avait cependant pas grand-chose en rapport avec Baba O'Riley[2].

Le nom de la chanson est une combinaison des deux influences philosophiques et musicales de Pete Townshend : (Meher) Baba et (Terry) Riley. Dans les notes écrites par Pete Townshend sur Who's Next, cette chanson est perçue comme ce que serait le résultat si l'esprit de Meher Baba avait été mis dans un ordinateur et transformé en musique, cela aurait été Baba dans le style de Riley : Baba O'Riley (« Baba de Riley »)[2].

Baba O'Riley est remarquable pour la fusion innovante du son hard rock avec les premières expérimentations de synthétiseur de Pete Townshend (inspiré par le travail de Terry Riley) ainsi que pour la force des trois accords : fa, do, si bémol.

Le batteur du groupe Keith Moon a eu l'idée d'utiliser un solo de violon pour terminer le morceau. Il passe alors d'un rock éclatant à un morceau presque tzigane, mais plutôt irlandais. Ce solo de violon est joué par Dave Arbus (en) du groupe progressif East of Eden[1]. En concert, la piste du synthétiseur était pré-enregistrée, du fait de sa complexité et le solo de violon remplacée par un solo d'harmonica joué par Roger Daltrey[3].

La section de synthétiseur fut réduite d'une démo de 9 minutes jouée par Pete Townshend. Le matériel utilisé au départ était un synthétiseur ARP, mais il semble que la séquence répétitive soit jouée sur un orgue 1968 Lowrey Berkshire Deluxe TBO-1[1].

La chanson a été éditée en single en février 1972 mais n'a pas été distribuée en Grande-Bretagne et aux États-Unis[2], peut-être à cause du contexte politique brûlant en Irlande.

Reprises[modifier | modifier le code]

  • Pendant le dernier concert de la tournée Vertigo Tour de U2, à Hawaii, Bono a chanté la première ligne du morceau ("Out here in the fields") pendant les mesures d'ouverture de la chanson Who's Gonna Ride Your Wild Horses. Il expliqua que « c'est sûrement là que (The Edge) a piqué ça », en parlant des accords de guitare, ce qui a fait rire le reste du groupe et le public.
  • Le groupe Pearl Jam joue régulièrement ce morceau des Who lorsqu'il est en tournée.
  • Le groupe Dropkick Murphys le joue à sa manière au cours de certains de ses spectacles.
  • Le groupe Nirvana l'a joué plusieurs fois en concert.
  • Le groupe Mr. Big l'a également joué en concerts dans les années 90, (Women from Tokyo/Baba O'Riley, Album Raw Like Sushi II (1992)).
  • Grateful Dead lors de concerts durant les années 1990
  • Interprété également par le Blue Man Group en concert (2007-2008), où une partie des synthés est remplacée par leurs instruments particuliers à percussion sur des tuyaux PVC. Et où le solo au violon est joué par Tracy Bonham.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cette chanson est le générique de la série télévisée américaine Les Experts : Manhattan, mais on peut également l'entendre dans l'épisode Changement de direction (Control) de la première saison de la série Dr House, dans la première saison de la série What About Brian et dans l'épisode 22 de la cinquième saison de la série Dawson (Dawson's creek) : À Bout de course (où l'on peut voir Jen, le personnage joué par Michelle Williams, danser sur un fauteuil en faisant du playback sur cette chanson). Elle fait également l'ouverture de l'épisode Out Where The Buses Don't Run (Le Retraité) de la saison 2 de Deux flics à Miami (Miami Vice). On peut aussi l'entendre dans les films The Girl Next Door, Summer of Sam et Premium Rush. Elle illustre également une publicité pour Cisco Systems en mars 2007. On l'entend également dans la série Les Frères Scott dans l'épisode Au-delà des apparences. Elle a été entendue dernièrement dans le remake américain de la série Life on Mars, sortie à l'automne 2008. Teenage Wasteland fut aussi le titre de travail de la série That 70's show[4]. Cette chanson revient à quelques reprise dans la série Freaks and Geeks.

La chanson a été classée 41e meilleure chanson britannique de tous les temps par XFM en 2010[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]