Baños de la Encina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baños de la Encina
Blason de Baños de la Encina
Héraldique
Drapeau de Baños de la Encina
Drapeau
Vue générale de la commune.
Vue générale de la commune.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Jaén Province de Jaén
Comarque Sierra Morena
District judic. La Carolina
Budget 1 693 126 61 € [1] (2005)
Maire
Mandat
Rafael Espinosa Pérez (IU)
2007-2011
Code postal 23711
Distance de Madrid 286 km
Démographie
Gentilé Bañusco/a
Population 2 679 hab. (2013)
Densité 8,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 10′ 16″ N 3° 46′ 27″ O / 38.17123, -3.774238° 10′ 16″ Nord 3° 46′ 27″ Ouest / 38.17123, -3.7742  
Altitude 450 m
Superficie 32 927 ha = 329,27 km2
Divers
Saint patron Virgen de la Encina et Cristo de la Luz
Localisation
Localisation de Baños de la Encina

Géolocalisation sur la carte : Andalousie

Voir sur la carte administrative d'Andalousie
City locator 14.svg
Baños de la Encina

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Baños de la Encina

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Baños de la Encina
Liens
Site web www.bdelaencina.com

Baños de la Encina est une commune située dans la province de Jaén de la communauté autonome d'Andalousie en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancrée sur les contreforts méridionaux de la Sierra Morena, à 52 kilomètres de Jaén, la commune de Baños de la Encina a joué dans le passé un important rôle dans la protection des terres d'al-Andalus contre les attaques des armées chrétiennes.

L'impressionnant château de Baños de la Encina, qui a été construit sous le règne d'Al-Hakam II, est l'un des bijoux historiques les plus méconnus de la province de Jaén. À la forteresse, qui a dû être modifiée après la conquête chrétienne, a été incorporée la tour del Homenaje (ou donjon), évoquant les temps de confrontations entre les musulmans et les chrétiens durant la reconquista. Le château contient les vestiges archéologiques de l'ancienne paroisse de Sainte Marie du Cueto.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
N/A N/A N/A N/A Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Ensemble historique
de Baños de la Encina
Présentation
Protection Classé BIC (1969, Ensemble historique)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Localisation
  • Le château de Burgalimar, un des plus anciens d'Europe.
  • L'église de San Mateo, dans laquelle on trouva un tableau attribué à Murillo.
  • La chapelle del Cristo del Llano (es), avec sa magnifique chapelle baroque.
  • La chapelle de la Vierge du chêne vert (Virgen de la Encina), situé dans des champs d'oliviers, à côté du chêne vert, où, selon la tradition, la vierge est apparue à un paysan. Le pèlerinage au sanctuaire est célébré les deuxièmes dimanches de mai.
  • En chemin, on trouve la chapelle de Jesús del Camino, qui est un petit ermitage situé à 1 km du précédent. Uns petits procession y est célébrée les premiers dimanches de mai.
  • Un moulin à vent du XIIIe siècle situé dans la partie de la commune. Il est construit sur des blocs de pierre et a été restauré il y a quelques années. Il a été équipé de pales qui n'ont qu'un caractère ornemental. L'intérieur abrite un petit musée.
  • L'ancienne chapelle de Santa María del Cueto dont il ne reste aujourd'hui qu'une partie d'une petite citerne et des restes de murs, qui ont été découverts suite à des travaux de rénovation dans les environs du château de Burgalimar.
  • Le site de Peñalosa (es), de l'âge du bronze. Le site a fait l'objet d'investigation par des chercheurs de l'université de Grenade avec un financement du gouvernement d'Andalousie[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Le site fait l’objet d’un classement en Espagne en tant qu'ensemble historique au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 13 février 1969[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Ministère espagnol des Administrations publiques.
  2. (es) Francisco Contreras Cortés, « Proyecto Peñalosa », sur Site personnel de l'auteur (consulté le 4 juin 2014)
  3. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Conjunto Histórico Artístico de la villa de Baños de la Encina et le n° de référence RI-53-0000099.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]