Baïonnette (fixation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baïonnette.
Fixation de type baïonnette.

Les baïonnettes sont des systèmes de fixation.

Ils sont utilisés notamment pour fixer des ampoules, des objectifs photographiques ou encore sur différentes normes de connecteurs (exemple : le connecteur BNC). Ce type de fixation pour les ampoules est standard en Grande-Bretagne (contrairement aux culots à vis de l’Europe continentale), il l’a longtemps été en France, mais progressivement, il cède du terrain sous la pression des importations.

Ce mode de fixation tire son nom de la méthode utilisée pour accoupler les deux éléments. En effet, il faut effectuer un mouvement poussé-tourné comme avec l’arme du même nom.

Baïonnette d’un objectif photographique Nikkor.

Sur les appareils photographiques, il s’agit d’un système de fixation mécanique permettant de solidariser un objectif au boîtier. Depuis quelques années, ce mécanisme est associé à des contacts électriques sur les appareils dotés d’automatismes, pour assurer le transfert des paramètres de prise de vue, autofocus, etc.

Parmi les premiers appareils à baïonnette, citons le Leica M3 (baïonnette M) sorti en 1954 et le Pentax K dont la baïonnette du même nom est déjà citée en 1971 mais qui sera officiellement présentée à la photokina en 1975.

Chaque fabricant n’a pas créé son propre système. Les baïonnettes M et K par exemple ont été reprises par d’autres fabricants dans la mesure où certains brevets étaient dans le domaine public.

Les fabricants ayant conservé une baïonnette propriétaire sont Canon, Leica, Nikon, Pentax, Sigma et Sony/Minolta.

Certaines cartouches de gaz utilisées en camping utilisent également ce système de fixation.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]