BWP (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BWP.
BWP
{{#if:
Darco, un étalon BWP, aux jeux olympiques de Barcelone en 1992
Darco, un étalon BWP, aux jeux olympiques de Barcelone en 1992

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Région flamande Région flamande
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle à sang chaud
Taille 1,55 m a 1,80 m le plus souvent est situé entre 1,65 m a 1,71 m
Poids 400 kg a 550kg
Robe Toute robes admises
Caractère Tranquille mais très énergique
Autre
Utilisation Le plus souvent en dressage, saut d'obstacle et concours complet

Le BWP, cheval de sang belge, Belgisch Warmbloedpaard, warmblood belge ou belge sang chaud est une race chevaline de sport belge, élevée surtout dans le nord de la Belgique, en région flamande. Il ne faut pas le confondre avec le SBS ou cheval de sport belge, qui est élevé dans le sud de la Belgique, en région wallonne.

Les deux races ont en fait la même origine. Le cheval de trait léger belge a été amélioré dans les années 1960 par des étalons selle français, anglais, irlandais et allemands. Depuis, le programme d'élevage très technique a propulsé la race aux premiers rangs des chevaux de sports internationaux. Le stud-book du BWP sélectionne les meilleurs reproducteurs par des concours d'élevage et une expertise annuelle des étalons avec des critères rigoureux de modèle, d'allures et d'origines, et accepte des étalons "performers" de races européennes.

C'est un cheval harmonieux, doué pour le saut, aux allures étendues et au tempérament calme mais affirmé. Le BWP est un excellent cheval de sports équestres.

Histoire de la race[modifier | modifier le code]

La race est issue de la Landelijke Ruiterijcavalerie, c'est-à-dire la cavalerie rurale, fondée en 1937 par le chanoine De Mey. Une loi belge interdisant d'élever des chevaux de selle qui seraient également montés pour le loisir et le sport, il faut attendre son abolition en 1954 pour voir la naissance des premiers élevages belges de chevaux de selle. Un stud-book voit le jour en 1955 sous le nom de vzw Fokvereninging van het Landbourijpaard (Association nationale de l’élevage du cheval de selle agricole). Ce nom est rapidement abandonné au profit du nom actuel à savoir le Belgisch Warmbloedpaard (cheval de sang belge), soit le BWP[1].

L'élevage de chevaux de sang n'étant pas traditionnel en Belgique, les éleveurs ont cherché des apports de sang à l'étranger[1]. La jumenterie locale, composée de chevaux de trait léger, est croisée dans un premier temps avec des chevaux Gelderland. Les premiers produits sont robustes, fiables, mais lourds et sans aucune aptitude sportive[2]. Les éleveurs se tournent alors vers la Normandie et le Hanovre où des sujets belges sont croisés avec des chevaux selle français et hanovriens[1],[2]. Les éleveurs cherchent en effet chez ces races un modèle plus sportif de par leur ascendance Pur Sang[2]. Les frères Deuss ont ainsi acquis au Hanovre Flügel, puis Lugano[1]. D'autres croisements ont également été réalisés avec des chevaux Pur sang, et plus dernièrement avec des chevaux anglo-arabe et hollandais sang chaud[2].

Description de la race[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Morphologie du cheval.
Tête d'un BWP.

Le BWP est un cheval de sport. De taille moyenne[3], c'est un cheval avec une physionomie assez compacte[2], de la masse, une musculature développée et des membres puissants et sains[3]. Agile[2], ses allures sont souples et la qualité de sa foulée de galop est reconnue[3].

Son encolure assez courte ne favorise pas la vitesse, mais convient parfaitement au dressage et au saut d'obstacles. Sa tête est assez intelligente. Le poitrail est ample, large et profond. Ses membres sont courts et solides. Ses longs canons sont caracteristiques de la race; ses pieds sont sains ouverts, inclinés et de taille égale. C'est un cheval aux hanches larges et à l'arrière main puissante. Sa croupe est bien inclinée et la queue attachée haut. La cuisse est puissante. Le corps est bien arrondi avec un passage de sangle profond. Les postérieurs sont acceptables malgré un jarret ayant tendance à l'empatement[2].

Robe[modifier | modifier le code]

Article connexe : Robe (cheval).

Toutes les robes sont autorisées dans le stud-book, même la robe pie[3].

Tempérament[modifier | modifier le code]

C'est un cheval courageux, endurant, volontaire et gentil[3]. Si certains sujets présentent un caractère affirmé[3], son tempéramment est généralement pondéré et adapté au haut niveau[2].

État de l'élevage[modifier | modifier le code]

Afin de produire les meilleurs chevaux de sport, l'approbation des nouveaux étalons dans le stud-book BWP se fait au cours d'une « expertise » annuelle[3]. Très sélectif, cette expertise juge les étalons sur leur modèle et allures, sur sol dur et sur sol meuble, et aussi en saut en liberté[4].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le BWP est un cheval de sport. On le retrouve donc dans toutes les disciplines des sports équestres[1]. Sélectionné en premier lieu pour le saut d'obstacles, qui reste sa discipline de prédilection, il est également bien représenté en dressage. Il commence aussi à être présent à haut niveau en concours complet[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Chevaux BWP renommés[modifier | modifier le code]

  • Darco, qui est véritablement le premier grand champion du BWP en saut d'obstacle, sous la selle de Ludo Philippaerts.
  • Toulon, étalon performer de saut d'obstacle monté par Hubert Bourdy.
  • Vigo d'Arsouilles, sous la selle de Philippe Le Jeune.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « BWP - Historique », sur Association du BWP (consulté le 5 décembre 2012)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Hartley Edwards 2006, p. 62-63
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Marie-Eve Rebts, « Le BWP, taillé pour l'obstacle », Cheval Magazine, no 490,‎ septembre 2012, p. 76-79
  4. « Expertise des étalons BWP 2013 », sur Association du BWP (consulté le 31 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]