BMW Z4 (E85)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Z4.
BMW Z4 (E85)
BMW Z4 (E85)

Marque Drapeau : Allemagne BMW
Années de production 2003 - 2009
Classe Grand tourisme
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 ou 6 cylindres essence
Cylindrée De 1995 à 3246 cm3
Puissance maximale De 150 à 343 ch
Couple maximal De 200 à 365 Nm
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide De 1220 à 1410 kg
Vitesse maximale De 220 à 250 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 6,5 à 5,0 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé et Roadster
Dimensions
Longueur 4090 mm
Largeur 1780 mm
Hauteur 1300 mm
Chronologie des modèles
Précédent BMW Z3 BMW Z4 (E89) Suivant
Article général Pour un article plus général, voir BMW Z4.

La BMW Z4 est un modèle de roadster et de coupé du constructeur automobile BMW. L'article présent s'intéresse à la version apparue en 2003 du Z4, dénommée en interne BMW E85.


Z4[modifier | modifier le code]

Le Z4 fut conçu dans la lignée du BMW Z3 qu'il remplace. Fort de la percée effectuée par le Z3 vendu à 300 000 exemplaires dans le monde, le Z4 est lui aussi un succès commercial pour BMW. Une version M plus incisive est disponible.

Après avoir été présenté au Mondial de Paris en septembre 2002, le roadster Z4 est lancé en France le 27 mars 2003. Le Z3 passe le témoin à un modèle un peu plus grand, plus cossu, plus performant tout en cherchant à être plus facile à conduire. Le nouveau roadster s’est débarrassé des formes rondes néo-rétro de son “ancêtre” pour adopter des lignes tendues et brisées. Une nouvelle stratégie de style. Mais aussi une nouvelle stratégie de gamme… Alors que le Z3 avait été lancé avec de petites motorisations à base de 4 cylindres avant de monter en gamme jusqu’aux 6 cylindres à 24 soupapes et double Vanos, le Z4 est cette fois lancé en trois versions de 6 cylindres : un 2,2 litres de 170 ch (Europe uniquement), un 2,5 litres de 192 ch (Z4 2.5i) et un 3 litres de 231 ch (Z4 3.0i).

La série Z4 connaît un grand succès puisque le 100 000e exemplaire Z4 est célébré en novembre 2004, juste après deux ans de commercialisation.

La famille des roadsters Z4 de BMW s'agrandit en avril 2005 avec une petite motorisation européenne de 2 litres, le Z4 2.0i. Avec ses 150 ch issus d'un bloc 4 cylindres, ce Z4 2.0i complète la gamme vers les cylindrées les plus raisonnables. En se positionnant sous le 2.2i de 170 ch, ce nouveau modèle complète la place de la série Z4 face à une forte concurrence sur le marché européen. En 2006 arrive la version M en cabriolet puis en coupé. Esthétiquement, le restylage d'avril 2006 n'a porté que sur des points de détail : à l'avant le bouclier est plus anguleux et intègre des antibrouillards rectangulaires, tandis que l'arrière se dote de nouveaux feux de même forme, mais dont l'aménagement diffère (les cercles sont remplacés par des rectangles), le bouclier arrière, quant à lui adopte des arêtes plus saillantes. L'aménagement de l'habitacle reste le même, avec toutefois une amélioration de la qualité des matériaux. Les vraies nouveautés se situent sous le capot avec l'adoption de nouvelles motorisations 6 cylindres (seule la version 4 cylindres 2 l de 150 ch ne change pas) : le 2.2i est remplacé par un 2.5i plus puissant de 7 ch et plus fort en couple, le 2.5i disparaît au profit d'un 2.5Si fort de 218 ch et, enfin, le 3.0i déjà réputé pour sa puissance, fait place à un 3.0Si de 265 ch, ces deux dernières motorisations sont dotées de l'injection indirecte.

Z4 M[modifier | modifier le code]

Une BMW Z4 M Roadster

« M » comme Motorsport, la filiale de BMW dédiée à la compétition automobile. Motorsport est chargée par BMW de fabriquer les modèles sportifs de la gamme. En outre Motorsport gère toute l’activité compétition de BMW (formule 1, racing, courses de 24 heures, etc). Dans la gamme des modèles commerciaux de BMW, les modèles Motorsport sont signés par le fameux "M". La Z4 M, coupé ou cabriolet, est équipé d'un 6 cylindres en ligne de 3 246 cm3 qui développe 343 ch.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :